Recherche

Après ses propos sur les femmes, Adil Miloudi bientôt au tribunal ? (vidéo)

© Copyright : DR

10 septembre 2019 - 07h40 - Société

Les propos du chanteur marocain, Adil El Miloudi, continuent de faire des vagues. Rappelant notamment l’une des phrases choquantes émises par l’artiste, la chaîne de télévision 2m souligne qu’il a clairement fait l’apologie de la violence contre les femmes.

"Celui qui ne tabasse pas sa femme n’est pas un homme". Telle est l’une des déclarations, tenue par le chanteur marocain, Adil El Miloudi, sur Chada TV en juin dernier.

La chaîne de télévison, 2M, fait observer que le chanteur ne s’est d’ailleurs pas arrêté là puisqu’il a aussi affirmé qu’il a l’habitude de frapper sa femme et que cela est naturel, selon lui.

A en croire le média, les propos "malsains" d’Adil El Miloudi, ont scandalisé les associations de femmes marocaines, qui les trouvent inacceptables, sans oublier les nombreux autres réseaux d’acteurs de la société civile qui ont été scandalisés par ces dires qui ternissent l’image du Maroc. Ceux-ci indiquent qu’ils ont dépassé les frontières car relayés par plusieurs médias étrangers, notamment français.

Indignés par cette attitude du chanteur, plusieurs membres d’associations de lutte contre les violences faites à l’égard des femmes sont montés au créneau. "Ces propos banalisent la violence à l’égard de la femme, éclaboussent notre image à l’étranger et balaient d’un revers de main tous nos efforts pour la défense des droits de la femme ; ils ternissent notre réputation à l’échelle internationale", indique l’une des militantes.

Des réactions fusent de partout et des voix s’élèvent de plus en plus, pour réclamer qu’Adil El Miloudi, soit "jugé pour apologie de la violence et de la misogynie", relève la même source. De leur côté, les internautes ont appelé au boycott des chansons de l’artiste par les médias et à l’annulation de tous ses spectacles.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact