Recherche

Un Malien raconte comment la générosité de Mohammed VI l’a sauvée

© Copyright : DR

5 février 2020 - 14h20 - Société

Le journaliste malien, Sékou Tamboura, un des nombreux bénéficiaires de la générosité du roi Mohammed VI, raconte son histoire, empreinte de douleur, d’espoir et d’espérance de guérison à Le Combat.

Sékou Tamboura, qui se rendait le jeudi 12 août 2010, premier jour de ramadan, au domicile de son rédacteur en chef, Idrissa Abocar Maïga, pour lui remettre le matériel de travail (dictaphone et appareil photo) à cause de ses visites régulières à sa mère plongée dans le coma le 8 août, était à mille lieues d’imaginer que sa vie allait prendre une tournure inquiétante, voire désespérante.

Ce jour-là, il rencontrait comme convenu son chef hiérarchique. Mais avant qu’ils ne se séparent, un grave accident survint. La voiture de la fille d’une ministre de la République venait de percuter les deux hommes. Ce n’est qu’à l’hôpital Gabriel Touré qu’ils se réveillent. Le diagnostic est posé : Sékou Tamboura a le fémur gauche broyé, son chef, le traumatisme crânien.

Près d’un mois après son transfert à l’hôpital de Kati, son pied était resté suspendu en l’air, sous le poids de l’attelle installée. En cause, pas de plateau d’urgence, ni de matériels adéquats et nécessaires pour l’opération. Deux solutions sont envisageables : l’amputation ou l’évacuation.

Le journaliste informe son patron, Cheickna Hamalah Sylla, directeur de publication du journal L’Aube de la situation. Ce dernier sollicite l’aide du roi Mohammed VI par l’intermédiaire de Moulay Driss Fadhil, ambassadeur du Maroc au Mali. La requête fut acceptée, et le dossier confié à l’Agence marocaine de Coopération internationale (AMCI). Les choses s’accélèrent.

Jeudi 09 septembre 2010, à 06 h 00, il voyage "en immobilisation provisoire et en position allongée sur civière", à bord du vol AT 524 de Royal Air Maroc. À son arrivée à l’Aéroport de Casablanca, il sera admis au prestigieux hôpital militaire d’instruction, Mohamed V de Rabat. Le diagnostic rapide révèle que le plateau d’urgence n’est pas nécessaire. Lundi 20 septembre, le Pr. Zakariaa Raissouni, traumatologue-orthopédiste et son équipe procèdent à l’opération de son pied, qui avait déjà des séquelles de poliomyélite. L’opération fut un franc succès. Sékou Tamboura regagna Bamako avec les siens, y compris sa mère sortie du coma, le samedi 2 octobre.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact