Le Roi Mohammed VI allège la dette de 200.000 agriculteurs

27 avril 2011 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : J.L

Dans son message aux quatrièmes assises de l’agriculture, qui se sont tenues mardi à Meknès, le Roi Mohammed VI a appelé à l’allègement et au rééchelonnement des créances de quelque 200.000 agriculteurs et à approfondir la dimension sociale du Plan Maroc Vert.

Cette mesure, qui prendra en considération les préjudices subis par les petits agriculteurs en raison des aléas climatiques, permettra à ces derniers de contracter de nouveaux crédits. Le financement public sera également conforté dans le but d’encourager l’agriculture solidaire.

Une série de mesures a été annoncée par le Roi Mohammed VI dans ce message, mesures qui visent, selon le Roi, à "placer les petits agriculteurs au cœur du processus de développement humain et rural, et d’en faire la cheville ouvrière du développement agricole dans notre pays".

Mohammed VI, qui affiche sa volonté de vouloir continuer à désenclaver le monde rural, ambitionne de placer le petit agriculteur en tête des bénéficiaires du système de couverture et d’assistance médicale, car l’avenir agricole et la sécurité alimentaire du Maroc reposent principalement sur la force de travail et le labeur des agriculteurs, selon lui.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Meknès - Prêt - Agriculture - Plan Maroc Vert

Ces articles devraient vous intéresser :

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Appel à l’intervention du roi Mohammed VI pour remanier le gouvernement

Sur la toile, les internautes marocains sollicitent l’intervention du roi Mohammed VI pour un remaniement urgent du gouvernement d’Aziz Akhannouch.

Enseignement supérieur : le Maroc attend la compétence MRE

Le ministère de l’Enseignement supérieur, en collaboration avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME) et le Centre national de la recherche scientifique et technique (CNRST), a organisé samedi à Rabat, l’Assise de la 13ᵉ Région...

Le Maroc dans le Top 10 mondial des fournisseurs de fruits surgelés

Le Maroc a quadruplé ses exportations de framboise surgelée vers l’Union européenne (UE) en deux ans, passant de 3 600 tonnes en 2020 à 16 700 tonnes en 2022.

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.

L’Espagne « humiliée » par le Maroc, selon José Maria Aznar

L’ancien président du gouvernement espagnol, José María Aznar, a déploré jeudi à Séville le fait que Mohammed VI n’ait pas reçu Pedro Sanchez à son arrivée à Rabat, considérant cet acte du Maroc comme une « humiliation ».