Mondial 2030 : la FIFA fait pression sur Casablanca

8 février 2024 - 07h00 - Sport - Ecrit par : S.A

Les choses se précisent pour la co-organisation par le Maroc de la Coupe du monde aux côtés de l’Espagne et du Portugal. Casablanca a reçu les documents liés à la tenue de l’événement.

Nabila Rmili, maire de Casablanca, avait reçu une lettre du président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) le 8 janvier dernier, lui accordant l’exclusivité de signer les documents relatifs aux engagements de Casablanca pour la co-organisation de la Coupe du Monde 2030 attribuée par la FIFA au Maroc, au Portugal et à l’Espagne, révèle le journal Al-Sabah, ajoutant que les clauses de ce document dénommé « l’accord de la ville hôte », seront présentées aux comités permanents du conseil de la ville pour étude et approbation. La présentation des exigences d’organisation est également inscrite à l’agenda de la session de février.

À lire : Mondial 2030 : le Maroc a une longueur d’avance sur l’Espagne

Le cahier des charges énumère les exigences de la FIFA en matière d’infrastructures sportives et médicales, d’hébergement, du transport, des sites de zones des fans. La première est relative à la mise à disposition du stade et des sites d’entraînement. Casablanca est déjà à pied d’œuvre. Elle s’active pour la rénovation du complexe sportif Mohammed V pour un financement de 25 millions de dirhams, et la réhabilitation de plusieurs terrains dans plusieurs districts, en tant que lieux d’entraînement, avec un budget financier atteignant 90 millions de dirhams. Sans oublier le grand stade qui sera construit à Benslimane d’ici 2028.

À lire : Finale du Mondial 2030 : les atouts du Maroc face à l’Espagne

La FIFA exige :
• La mise à disposition d’espaces en plein air pour les médias avec des spécifications particulières, y compris la décoration du lieu avec les marques commerciales de l’événement ; l
• La mise en place d’un système de transport et de déplacements vers les stades et autres espaces liés à l’événement, y compris un réseau pour les parkings de voitures ;
• Une haute qualité dans le transport aérien, les aéroports, l’hébergement et les hôtels, et la fourniture d’un grand nombre de bénévoles formés, tout en veillant à la sécurité, aux services médicaux et aux services d’incendie ;
• Organisation d’un festival pour les fans de la FIFA ;
• Mise en place d’un système spécial pour la propreté ;
• Espaces pour la vente de billets.

À lire :Mondial 2030 au Maroc : « Il ne faut pas s’attendre à gagner de l’argent »

Autres exigences : mettre à la disposition de la FIFA d’un siège principal avec des bureaux pour différentes agences et autres installations de bureau, qui servira de centre de commandement pour superviser tous les événements pendant la Coupe du Monde.

Sujets associés : Coupe du monde 2030 - Football - Espagne - Portugal

Aller plus loin

Finale du Mondial 2030 : les atouts du Maroc face à l’Espagne

Le Maroc et l’Espagne, co-organisateurs de la coupe du monde 2030 avec le Portugal, se livrent une concurrence pour accueillir la finale de la compétition. Une rivalité saine...

Mondial 2030 : Les stades marocains se dotent de tribunes flambant neuves

Alors que six ans nous séparent de 2030, le Maroc s’active pour la coupe du monde FIFA qu’il coorganisera aux côtés de l’Espagne et du Portugal. Le royaume veut équiper les...

Mondial 2030 au Maroc : « Il ne faut pas s’attendre à gagner de l’argent »

Hicham Gabriel Guedira, spécialiste du management sportif, estime que le Maroc, co-organisateur de la coupe du monde en compagnie de l’Espagne et du Portugal pourrait gagner 10...

Mondial 2030 : le Maroc a une longueur d’avance sur l’Espagne

Le Maroc et l’Espagne souhaitent tous deux accueillir la finale de la coupe du monde 2030 qu’elles coorganisent avec le Portugal, mais Rabat a une longueur d’avance sur Madrid.

Ces articles devraient vous intéresser :

« Les joueurs comme Hakim Ziyech ne méritent pas les bancs de touche »

Un ex-international néerlandais estime que la star de Chesea Hakim Ziyech a besoin de quitter le club anglais pour un autre, où il pourra exprimer librement son talent.

Yassine Bounou : son entraîneur le regrette déjà

Le technicien du FC Séville, José Luis Mendilibar, ne cache pas son irritation face à la spéculation entourant les transferts de ses joueurs, particulièrement en ce qui concerne Yassine Bounou à Al-Hilal (Arabie Saoudite).

« Mon récent voyage au Maroc était unique »

Un journaliste sportif du quotidien ougandais Daily Monitor raconte son voyage au Maroc qu’il a effectué dans le cadre de la 19ᵉ édition de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA qui s’est déroulée du 1ᵉʳ au 11 février 2023 au Maroc. Une expérience,...

Le tirage au sort de la Coupe du monde des clubs prévu le 13 janvier

La Fédération internationale de football (FIFA) vient de fixer la date du tirage au sort du mondial des clubs 2023 qui se tiendra du 1ᵉʳ au 11 février au Maroc.

CAN 2023 : les mamans des joueurs marocains en Côte d’Ivoire ?

Walid Regragui veut recréer en Côte d’Ivoire l’ambiance du dernier Mondial marquée par la présence des mères des Lions de l’Atlas dans les stades où l’équipe du Maroc a progressé jusqu’à atteindre les demi-finales.

PSG – Rennes : voici les notes d’Achraf Hakimi par la presse sportive

Le Paris Saint-Germain (PSG) vient de signer une victoire 3-1 contre le Stade rennais, mettant fin à sa série de deux matchs sans succès. Retour sur la performance hors norme de l’internationale marocain Achraf Hakimi.

Flou autour de la présence de Brahim Díaz sur la liste de Walid Regragui

Walid Regragui devrait dévoiler lundi, la liste des joueurs convoqués pour les deux matchs amicaux contre le Brésil et le Pérou les 25 et 28 mars. On annonce le retour de certains anciens joueurs comme Samy Mmae et Imran Louza tandis que le doute...

Ce que toucherait l’équipe du Maroc si elle gagnait la coupe du monde

Les primes que la FIFA distribuera aux équipes qui brilleront à la 22ᵉ édition de la Coupe du monde de football sont connues. Le Maroc peut être l’« outsider à prendre au sérieux au Qatar » de cette grand-messe sportive.

Osasuna : Jagoba Arrasate encense Abdessamad Ezzalzouli

Les performances de l’international marocain Abdessamad Ezzalzouli séduisent l’entraîneur d’Osasuna, Jagoba Arrasate. Celui-ci exprime sa joie de l’avoir dans son effectif.

CAN 2024 : les oubliés de Walid Regragui

Alors qu’ils pensaient participer à la Coupe d’Afrique des Nations, plusieurs joueurs ont sans doute été déçus à l’annonce de la liste du sélectionneur national, Walid Regragui. Tour d’horizon des absents et des motifs de leur non-sélection.