Moody’s dégrade la note de 4 banques marocaines

11 avril 2021 - 16h00 - Economie - Ecrit par : J.K

Quatre banques marocaines autrefois stables, sont désormais en perspective négative. Moody’s vient de confirmer la notation Ba1 des dépôts à long terme de ces banques.

Attijariwafa bank (AWB), Groupe Banque Centrale Populaire (GBCP), Bank of Africa – BMCE Groupe (BoA) et Crédit du Maroc (CdM), ont été analysés par Moody’s Investors Service. Suite à cela, la perspective de stable sur les notes de dépôt à long terme d’AWB et de GBCP est devenue négative, fait savoir Financialafrik. Quant à la BoA, sa perspective est restée négative sur les notes de dépôt à long terme et des émetteurs. En ce qui concerne CdM, sa perspective est quasiment stable sur les cotes de dépôt à terme.

Cette situation a montré le niveau du gouvernement à élargir son accompagnement financier aux banques marocaines, qui sera d’une grande utilité dans les 12 à 18 mois à venir. D’ailleurs, ces perspectives pas très optimistes sur la notation du gouvernement marocain prouvent combien la dette publique a augmenté dans le royaume et à quel point sont énormes les risques de passif éventuel des dettes des entreprises publiques (SOE), et des garanties de crédit récemment octroyées dans la lutte contre le coronavirus.

Dans ce sens, Moody’s suggère un soutien gouvernemental à trois banques marocaines (AWB, GBCP et BoA), tout en augmentant par deux à trois crans, l’aide incluse dans les notations des dépôts à long terme. Par ailleurs, les prévisions négatives prennent en compte tous les risques à la baisse que les impacts de la crise sanitaire présentent sur les profils de crédit autonomes.

Sujets associés : Banques - Enquête - Alerte

Aller plus loin

Grosse inquiétude pour les banques marocaines

Au Maroc comme au Nigeria, en raison de la crise sanitaire, le pourcentage des prêts douteux atteindra deux chiffres. Même si les perspectives des banques africaines seront...

Moody’s révise les perspectives du système bancaire au Maroc

Dans ce contexte marqué par la crise sanitaire et la chute drastique des cours de pétrole, Moody’s entend réviser de stables à négatives les perspectives du système bancaire au...

Les banques marocaines rentables au 1ᵉʳ semestre 2021

Dans un contexte marqué par une crise sanitaire et économique inédite, les banques marocaines ont conduit de façon résiliente leurs activités et affichent une performance...

Moody’s dégrade la note du Maroc

L’agence de notation Moody’s a maintenu la note de crédit « Ba1 » du Maroc en raison de sa capacité à accéder à des financements extérieurs et intérieurs à des conditions...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le fisc marocain examine de près les comptes bancaires

Au Maroc, la Direction générale des Impôts (DGI) continue de traquer les « mauvais contribuables ». Elle a récemment lancé une vaste opération de contrôle et de vérification des comptes bancaires.

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Les banques marocaines se disent asphyxiées par les taxes

Afin d’élargir l’assiette fiscale, le gouvernement envisage de prendre de nouvelles mesures vis-à-vis des entreprises du secteur financier. Ainsi, à partir de 2026, les banques doivent supporter un taux de 40% sur leurs bénéfices et payer 5%...

Chèques sans provision : une aministie bienvenue au Maroc

Au Maroc, le service centralisé des amendes pour défaut de provision sur chèques a enregistré en 2022 559 918 incidents de paiement, soit une augmentation de près de 12 %, comparativement à l’année précédente. C’est ce qui ressort d’un rapport sur la...

Maroc : hausse du nombre de cartes bancaires en 2021

Au 31 décembre 2021, les cartes émises par les banques marocaines ont atteint 17,9 millions de cartes, en hausse de 4,1 % par rapport à un an auparavant. Plus de la moitié des cartes est utilisée pour des opérations de retrait en cash.

Le dirham marocain prend de la valeur par rapport à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,12% vis-à-vis de l’euro et s’est déprécié de 0,34% face au dollar américain entre le 01 et le 07 février 2024, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le virement bancaire instantané au Maroc sera bientôt lancé

Bank Al-Maghrib a annoncé le lancement d’ici la fin de l’année, au Maroc, du virement bancaire instantané.

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.

Maroc : les virements bancaires instantanés effectifs en 2023

Les derniers tests sont en cours pour permettre une réception instantanée des virements bancaires pour les particuliers et les entreprises au Maroc. Le déploiement général de ce système est prévu début 2023.

Virement instantané au Maroc : gros dilemme des banques

Décrétée début juin pour trois mois, la gratuité du virement interbancaire instantané, une innovation du Bank Al-Maghrib et du Groupement pour un Système interbancaire marocain de télécompensation, va bientôt prendre fin. En attendant, les banques se...