Moody’s dégrade la note du Maroc

6 février 2021 - 09h20 - Economie - Ecrit par : I.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

L’agence de notation Moody’s a maintenu la note de crédit « Ba1 » du Maroc en raison de sa capacité à accéder à des financements extérieurs et intérieurs à des conditions favorables. Si la note du Maroc a été confirmée, sa perspective est néanmoins passée de « stable » à « négative ».

Cette capacité à décrocher des financements permet au royaume de répondre à des besoins d’emprunt bruts plus élevés, rappelle l’agence de notation. Concernant la révision à la baisse de la perspective, elle démontre l’impact, à moyen terme, de la pandémie du Covid-19 sur la solidité budgétaire du Royaume, compte tenu, notamment, d’une reprise économique moins vigoureuse qu’attendue, et de l’exposition de l’économie marocaine à des secteurs et des partenaires commerciaux durement touchés par la crise, a clarifié Moody’s.

Selon l’agence de notation, les prix toujours bas des produits énergétiques, et un « solide coussin de réserve de change » devraient limiter les risques de vulnérabilité externe. Quant aux perspectives, l’agence prévoit une réduction progressive du déficit budgétaire à 6,5 % du PIB en 2021, et 4,5 % en 2022 (contre 7,5 % en 2020).

Sujets associés : Croissance économique - Ministère de l’Economie et des Finances - Déficit

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Moody’s note le Maroc

"Ba1 stable", c’est la note que l’Agence de notation Moody’s a attribuée, mercredi 20 novembre, à l’emprunt international du Maroc libellé en euros. Cet emprunt sera lancé dans les...

Moody’s réitère sa confiance au Maroc malgré les effets de la pandémie

Dans une note consacrée au Maroc, l’agence d’évaluation et de notation financière estime que le pays fait des efforts face aux chocs intérieurs et extérieurs. Pour elle, même si la...

Moody’s révise les perspectives du système bancaire au Maroc

Dans ce contexte marqué par la crise sanitaire et la chute drastique des cours de pétrole, Moody’s entend réviser de stables à négatives les perspectives du système bancaire au...

Nous vous recommandons

Croissance économique

Le secteur bancaire marocain devrait reprendre des couleurs dès 2023

En 2020, la rentabilité du secteur bancaire a été secouée par plusieurs problèmes liés à la crise sanitaire. Pour mieux comprendre la situation, l’agence de notation Moody’s vient de publier une note sur l’état des banques...

Croissance économique au Maroc : qui croire ?

Trois institutions annoncent trois chiffres différents sur la croissance économique du Maroc pour l’année 2021. Qui doit-on croire aujourd’hui ?

Douze Marocains dans le top 100 des meilleurs chefs d’entreprise d’Afrique

Pour la 9ᵉ année consécutive, Choiseul a établi le Top 100 des meilleurs jeunes chefs d’entreprises d’Afrique. Et comme on pouvait s’y attendre, le Maroc à lui seul s’en sort avec 12 chefs d’entreprises dans ce...

Un diplomate russe rassure le Maroc sur les livraisons de céréales

À l’instar des pays importateurs de céréales russes, le Maroc se retrouve en difficultés depuis quelques mois, avec la guerre en Ukraine. Une situation en voie d’amélioration selon le représentant commercial de la Russie au...

L’économie marocaine s’est redressée en 2021

L’économie marocaine a fait preuve, au cours de l’année écoulée, d’une vigueur exceptionnelle dans un contexte particulier lié à la crise sanitaire, grâce notamment aux mesures de soutien de l’État, conjuguées aux résultats très positifs de la campagne...

Ministère de l’Economie et des Finances

Maroc : malgré la conjoncture, les recettes fiscales en hausse

Malgré un contexte international difficile, les recettes fiscales ont enregistré une nette augmentation en 2021, atteignant près de 153,46 milliards de dirhams (MMDH), soit une hausse de 6 % par rapport à 2020, selon le ministère de l’Économie et des...

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

Maroc : les crédits bancaires en forte hausse

Le crédit bancaire au Maroc a affiché une croissance de 4,1 % durant le mois de juin. Un rythme en accélération par rapport à la tendance observée un mois auparavant (+2,9 %).

Le Maroc va bénéficier de 300 millions de dollars de l’IFC en 2021

Pays prioritaire pour l’IFC (Société financière internationale - Banque mondiale) en Afrique, le Maroc va bénéficier de 300 millions de dollars d’investissements dans quatre domaines prioritaires au cours de l’exercice 2021 afin de stimuler la reprise...

Maroc : moins de 60% de MRE en 2020

Après trois bonnes années de gloire, les premiers résultats de l’année 2020 dans le secteur touristique marocain affichent une baisse significative des arrivées de touristes et de nuitées dans les hôtels.

Déficit

Saison estivale très décevante pour Assilah

En raison de la crise du Covid-19, les établissements touristiques d’Assilah n’ont pu faire le plein traditionnel qui caractérise la saison estivale. C’est la désolation dans la petite cité balnéaire qui connaît une fréquentation anormalement...

Le Maroc est incapable d’aider les banques en cas de besoin, selon Fitch

Les notations de défaut des émetteurs à long terme en devises étrangères et locales de trois banques marocaines ont été revues à la baisse par Fitch Ratings. Les notations passent à "BB" avec une perspective plus ou moins...

Maroc : aggravation du déficit commercial

Les échanges extérieurs ont enregistré un déficit commercial de 209 milliards de dirhams au titre de l’année 2019. L’information est donnée par le rapport d’activités de l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) du...

Standard & Poor’s : le Maroc conserve sa note avec perspective stable

S&P Global Ratings a annoncé le maintien de ses notes BB+ attribuées aux émissions souveraines à long terme du Maroc, avec des perspectives stables.

Maroc : baisse du déficit budgétaire à fin 2021

À fin 2021, le déficit budgétaire du Maroc devrait baisser à 6,7 % du produit intérieur brut (PIB), grâce à la bonne tenue des impôts indirects, selon la Banque mondiale.