Moody’s dégrade la note du Maroc

6 février 2021 - 09h20 - Economie - Ecrit par : I.L

L’agence de notation Moody’s a maintenu la note de crédit « Ba1 » du Maroc en raison de sa capacité à accéder à des financements extérieurs et intérieurs à des conditions favorables. Si la note du Maroc a été confirmée, sa perspective est néanmoins passée de « stable » à « négative ».

Cette capacité à décrocher des financements permet au royaume de répondre à des besoins d’emprunt bruts plus élevés, rappelle l’agence de notation. Concernant la révision à la baisse de la perspective, elle démontre l’impact, à moyen terme, de la pandémie du Covid-19 sur la solidité budgétaire du Royaume, compte tenu, notamment, d’une reprise économique moins vigoureuse qu’attendue, et de l’exposition de l’économie marocaine à des secteurs et des partenaires commerciaux durement touchés par la crise, a clarifié Moody’s.

Selon l’agence de notation, les prix toujours bas des produits énergétiques, et un « solide coussin de réserve de change » devraient limiter les risques de vulnérabilité externe. Quant aux perspectives, l’agence prévoit une réduction progressive du déficit budgétaire à 6,5 % du PIB en 2021, et 4,5 % en 2022 (contre 7,5 % en 2020).

Sujets associés : Croissance économique - Ministère de l’Economie et des Finances - Déficit

Aller plus loin

Moody’s révise les perspectives du système bancaire au Maroc

Dans ce contexte marqué par la crise sanitaire et la chute drastique des cours de pétrole, Moody’s entend réviser de stables à négatives les perspectives du système bancaire au...

Moody’s réitère sa confiance au Maroc malgré les effets de la pandémie

Dans une note consacrée au Maroc, l’agence d’évaluation et de notation financière estime que le pays fait des efforts face aux chocs intérieurs et extérieurs. Pour elle, même si...

Moody’s note le Maroc

"Ba1 stable", c’est la note que l’Agence de notation Moody’s a attribuée, mercredi 20 novembre, à l’emprunt international du Maroc libellé en euros. Cet emprunt sera lancé dans...

Ces articles devraient vous intéresser :

Fitch Ratings note l’économie marocaine

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a confirmé la note de défaut de l’émetteur à long terme du Maroc en devises étrangères (IDR) à ‘BB+’ avec perspectives stables.

Maroc : hausse du déficit commercial en 2021

Sur l’ensemble de l’année 2021, les échanges commerciaux du Maroc ont connu un important rebond, marqués par une hausse du déficit commercial à 15,5 %, selon Bank Al-Maghrib.

Augmentation de la pension rentraite des Marocains

Les travailleurs du secteur privé pourraient se retrouver avec 100 DH de plus sur leurs pensions de retraite. Le gouvernement étudie sérieusement sa faisabilité actuellement.

Le Maroc conserve sa note "BB+" avec une "perspective stable"

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a maintenu la note de la dette à long terme en devises du Maroc à BB+ avec une « perspective stable ».

Standard & Poor’s : le Maroc conserve sa note avec perspective stable

S&P Global Ratings a annoncé le maintien de ses notes BB+ attribuées aux émissions souveraines à long terme du Maroc, avec des perspectives stables.

Maroc : les recettes touristiques explosent

Les recettes touristiques se sont élevées à quelque 36,7 milliards de dirhams à fin juillet dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 179,1 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.

Maroc : légère baisse du taux de chômage à fin juin

Le taux de chômage au Maroc a baissé de 0,4 point à fin juin au niveau national, selon la ministre de l’Économie et des finances.

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.

Le prix du phosphate à l’international profite aux exportations marocaines

La hausse des exportations marocaines de phosphates et dérivés, observées depuis le début de l’année, se poursuit. À fin septembre dernier, les recettes ont fortement progressé de 66,6%, au lieu de 45,4% un an auparavant, indique la Direction des...

Mondial 2030 : le vrai décollage économique pour le Maroc ?

L’organisation de la coupe du monde 2030 par le Maroc, le Portugal et l’Espagne, aura certainement un impact significatif sur le Produit intérieur brut (PIB) du Maroc qui pourrait se situer entre 3 et 5 %, affirme Zaki Lahbabi, DG de Transatlas Sport...