Les banques marocaines rentables au 1ᵉʳ semestre 2021

15 septembre 2021 - 06h35 - Economie - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Dans un contexte marqué par une crise sanitaire et économique inédite, les banques marocaines ont conduit de façon résiliente leurs activités et affichent une performance satisfaisante au terme du premier semestre de cette année. L’amélioration générale des indicateurs de résultats vient confirmer l’efficacité de la stratégie de reprise mise en œuvre par les autorités marocaines.

Le secteur bancaire affiche un résultat net en hausse de 3 % à fin juin de cette année porté par un accroissement du Produit Net Bancaire (PNB) de près de 200 milliards, en hausse de 18 % et la maîtrise du coût du risque de crédit au cours de la même période. Il s’établit à 1123 milliards de DH, rapporte Lavie eco

Alors que l’ensemble des secteurs de l’économie marocaine, ou presque, connaît un brusque ralentissement et que le manque de visibilité accentue la difficulté, l’encours des crédits des banques s’est amélioré pour toutes les banques de la place, excepté pour Bank of Africa, relève le journal.

Dans le détail, l’encours des crédits a baissé de 1,2 % à 193,4 milliards de DH à Bank of Africa et celui de la BMCI s’est contracté de 5,2 % à 52,8 milliards de DH. Attijariwafa bank a vu son encours augmenter de 3,6 % à 342 milliards de DH, quand la BCP l’a fait progresser de 1 % à 227 milliards de DH.

Cette performance est obtenue grâce aux mesures de soutien mises en place par le gouvernement et appliquées par les banques, en réponse à la crise sanitaire. Allusion faite principalement aux crédits Relance et Oxygène. Pour les premiers, ce sont plus de 50 000 entreprises qui en ont bénéficié avec un encours de 5 milliards de DH à fin juin de cette année, contre 49 500 bénéficiaires pour les seconds, représentant un encours de 17,7 milliards de DH.

A lire :Carton plein pour les banques marocaines à l’étranger

S’agissant de l’encours des dépôts, il a également évolué positivement. La quasi-totalité des banques a noté une augmentation, note la publication, précisant que les banques ont mené une politique commerciale active et concurrentielle, basée entre autres sur une offre incluant les services digitaux, puisque le canal digital des services bancaires a montré tout son intérêt lors de cette pandémie.

Sujets associés : Politique économique - Banques - Ministère de l’Economie et des Finances

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Les banques, en tête des recrutements au Maroc

Les banques marocaines ont beaucoup recruté cette année. Elles ont eu recours à des profils ITrecrutements ainsi qu’à des candidats expérimentés ou titulaires d’un...

Maroc : les crédits bancaires en forte hausse

Le crédit bancaire au Maroc a affiché une croissance de 4,1 % durant le mois de juin. Un rythme en accélération par rapport à la tendance observée un mois auparavant (+2,9...

Moody’s dégrade la note de 4 banques marocaines

Quatre banques marocaines autrefois stables, sont désormais en perspective négative. Moody’s vient de confirmer la notation Ba1 des dépôts à long terme de ces...

Maroc : les banques durcissent les conditions de prêt

Les banques prêteront de moins en moins aux ménages au Maroc. Après le constat du net ralentissement du rythme de remboursement, elles durcissent les conditions d’octroi de...

Nous vous recommandons

Politique économique

Maroc : les prix des cigarettes augmentent, voici le détail (liste complète)

À compter de ce samedi 1ᵉʳ janvier 2022, les prix des tabacs manufacturés au Maroc connaîtront une augmentation, selon l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII).

Covid-19 au Maroc : les indicateurs économiques dans le rouge

Tous les indicateurs sont au rouge selon le dernier rapport publié par le Centre marocain de conjoncture (CMC). Intitulé « 2020 – 2021 : Ruptures », il présente le bilan économique et social de 2019 et fait des prévisions et le cadrage des années 2020 et...

Maroc : baisse du déficit budgétaire à fin septembre

À fin septembre dernier, le déficit budgétaire du Maroc a nettement régressé, selon la situation des charges et dépenses du trésor. Il s’est établi à 38,2 milliards DH contre 42 milliards de DH un an...

Maroc : le prix des cigarettes va encore augmenter

Les prix des cigarettes vont connaitre une hausse au Maroc dès 2022. C’est l’un des effets des mesures du budget de l’État pour l’année 2022.

Carton plein pour les banques marocaines à l’étranger

Les implantations bancaires et financières des groupes marocains à l’étranger ont contribué aux bénéfices de leurs maisons-mères, permettant à celles-ci de compenser, en partie, la baisse d’activité enregistrée au...

Banques

Banque Populaire s’en sort bien malgré la crise du Covid-19

Au 1er semestre 2020, le produit net bancaire du groupe BCP s’est amélioré de 13,9% à 10 milliards de dirhams. C’est ce que révèlent ses résultats semestriels.

Actifs immobiliers : voici la proposition de Bank Al-Maghrib

Les actifs immobiliers détenus par les banques marocaines préoccupent la banque centrale. À ce titre, Bank Al-Maghrib a invité les banques à réduire leur bilan.

Le Maroc contracte un prêt de 95 millions d’euros pour la construction d’un patrouilleur Navantia

Le gouvernement marocain vient de signer un accord de prêt d’un montant de 95 millions d’euros avec la banque espagnole Santander pour financer la construction d’un patrouilleur par la société espagnole...

Décès de Mustapha Faris, ancien ministre marocain

Le Maroc est en deuil. L’homme d’État, banquier et auteur marocain Mustapha Faris est décédé le mardi 31 janvier à l’âge de 90 ans, selon sa famille.

Covid-19 : l’activité de l’industrie du sport a régressé de plus de 60% au Maroc

À l’instar de tous les secteurs, l’industrie du sport a subi les effets la crise sanitaire. Au Maroc, l’activité des entreprises qui y évoluent a baissé de 64 %, d’après une récente étude réalisée par Stadia et Sports Management...

Ministère de l’Economie et des Finances

Maroc : voici les horaires des administrations durant le ramadan

Durant tout le mois sacré du ramadan, les horaires de travail dans les services publics connaîtront un changement, avec l’adoption d’un horaire continu, de 9 h à 15 h, du lundi au vendredi. L’annonce a été faite par le département de la Réforme de...

L’économie marocaine s’est redressée en 2021

L’économie marocaine a fait preuve, au cours de l’année écoulée, d’une vigueur exceptionnelle dans un contexte particulier lié à la crise sanitaire, grâce notamment aux mesures de soutien de l’État, conjuguées aux résultats très positifs de la campagne...

Maroc : vers la régularisation de la situation des infirmiers diplômés de l’Etat

Le ministre de l’Economie et des Finances s’apprête à régulariser la situation des infirmiers diplômés de l’Etat et détenteur d’un BAC +2. Ce décret signé le 26 août dernier sera présenté dans les tout prochains jours en conseil des ministres pour son...

Maroc : le déficit atteint 7,6% du PIB (82,4 milliards de dirhams)

Le ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration a indiqué qu’à fin décembre 2020, la Loi de finances rectificative (LFR) a révélé un déficit budgétaire de 82,4 milliards de dirhams (MMDH) ou 7,6 % du PIB. Ceci malgré un certain nombre...

Le Maroc baisse drastiquement le prix des masques de protection

Le gouvernement marocain a décidé de baisser drastiquement le prix maximal des masques à usage médical. Dans ce sens, un arrêté a été pris par le ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de...