La Mostra de Venise : Le prix CICT-Unesco pour les Marocains

9 octobre 2007 - 00h57 - Culture - Ecrit par : L.A

Le Prix CICT-Unesco a été attribué à la section du court métrage marocain programmé lors de la 64ème Mostra Internationale d’Art Cinématographique de Venise qui s’est déroulée du 29 août au 8 septembre.

Le Maroc a été choisi cette année pour proposer au festival de Venise, le plus ancien du monde, un Panorama de sa production de court métrage, très dynamique ces dernières années. Treize films ont été retenus par les organisateurs : "Chiens errants" de Yasmine Kassari, "Au murmure de la fontaine" de Kamal Belghmi, "Une place au soleil" de Rachid Boutounes, "Accord parental" de Mohamed Miftah, "R’da" de Ahed Bensouda, "Loin des yeux" de Ismaïl Saidi, "Le cadeau" de Jamal Souissi, "Le Sang d’encre" de Leila Triqui, "Chambr’a" de Rachid Cheikh, "Mawal" de Mohamed Chrif Tribak, "Le défunt" de Rachid El Ouali, "Cadre" de Wahid Almoutanna et "Astah" de Taleb et Benfaidoul.

Créé par l’UNESCO en 1959, le CICT est une ONG qui oeuvre pour la promotion de la production audiovisuelle du sud et pour favoriser les échanges entre les cultures, notamment par le biais du cinéma et de la culture.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Cinéma - Festival - Venise - Distinction

Ces articles devraient vous intéresser :

« Deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas décider de passer leur vie ensemble au Maroc »

Dans son film Le bleu du caftan, la cinéaste marocaine Maryam Touzani aborde plusieurs sujets notamment l’homosexualité au Maroc, où les homosexuels vivent souvent cachés, dans la peur d’être découverts, et parfois dans la honte.

Jamel Debbouze : « J’ai le même âge que mes enfants »

Quatre ans après son dernier rôle au cinéma, l’acteur marocain Jamel Debbouze est de retour dans une nouvelle comédie intitulée « Le nouveau jouet », un film inspiré du « Jouet », de Pierre Richard. Invité dans l’émission Matin Première de RTBF,...

Hollywood pose ses caméras au Maroc pour "Lords of War"

Le tournage de la suite du film « Lord of War » sorti dans les salles de cinéma en 2005, devrait bientôt démarrer au Maroc, avec le retour d’Andrew Niccol à la réalisation et au scénario.

Le Marrakech du Rire n’aura pas lieu cette année, voici pourquoi

Après un 10ᵉ anniversaire époustouflant, le Marrakech du rire fait une nouvelle pause. Jamel Debbouze et sa bande ne seront pas au rendez-vous cette année, selon le communiqué des organisateurs.

Nicole Kidman dans l’adaptation du livre « Chanson douce » de Leïla Slimani

Un thriller basé sur le roman de l’écrivaine franco-marocaine Leïla Slimani, intitulé La nounou parfaite (chanson douce, titre original) devrait être produit par l’actrice et réalisatrice australo-américaine Nicole Kidman. HBO développera La nounou...

Tournages de films étrangers au Maroc : vers un record cette année

Le secteur cinématographique marocain reprend de plus belle depuis la levée des restrictions sanitaires. Selon le secrétaire général du Centre cinématographique marocain (CCM), Khalid Saidi, les tournages étrangers ont généré un chiffre d’affaires de 2...

Emmanuelle Chriqui : Une voix marocaine contre l’antisémitisme

À l’heure où la guerre fait rage entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, l’actrice canadienne d’origine marocaine Emmanuelle Chriqui dénonce le déferlement d’antisémitisme.

Des milliers de Marocains privés d’IPTV

Des milliers de Marocains amateurs de films, de séries et de télévision par Internet (IPTV) ont été récemment touchés par une action des forces de l’ordre européennes. Europol et le Service néerlandais d’informations et d’enquêtes fiscales (FIOD) ont...

Le film « Zanka Contact » contraint de supprimer une chanson d’une pro-Polisario

Suite à l’interdiction de diffusion « au niveau national et international » du film Zanka Contact, les producteurs se sont pliés aux exigences de l’organe régulateur, annonçant la suppression de la musique à polémique.

Jamel Debbouze lance "Terminal", 25 ans après "H"

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze retrouve son confrère Ramzy Bedia dans le cadre d’un nouveau projet pour Canal+. Le duo est connu pour son rôle dans la série à succès H (1998-2002).