Des MRE au coeur d’un scandale immobilier

15 mars 2024 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Des Marocains résidant en France ont créé une entreprise dont la filiale basée à Casablanca a été utilisée pour s’accaparer de biens immobiliers, avec la complicité d’un notaire français. Celui-ci était chargé de produire des testaments falsifiés, utilisés devant la justice marocaine et la conservation foncière.

Une entreprise fondée par des MRE mène-t-elle une activité suspecte ? Une enquête menée par les autorités marocaines et françaises révèle que cette entreprise a réussi à s’approprier frauduleusement des biens immobiliers dans plusieurs villes dont Casablanca, Marrakech et Settat, rapporte le journal Assabah. Pour parvenir à ses fins, elle exploite des droits de succession réalisés à l’étranger et les transfèrent ensuite par des actes notariés suspects à une autre société.

À lire :Témara : projet immobilier au point mort, les acquéreurs en colère

Le modus operandi des propriétaires de l’entreprise étrangère consiste à recruter des courtiers au Maroc. Ces derniers sont chargés de rechercher des biens immobiliers étrangers. Après l’identification des propriétaires de ces biens, des Français s’engagent à créer des testaments en leur nom auprès d’un notaire, prétendant être des parents du propriétaire du bien. Une fois que les testaments sont établis, des procurations pour les représenter devant la justice marocaine et les administrations publiques sont établies. Les mis en cause s’envolent ensuite pour le Maroc pour obtenir des jugements judiciaires apposant la formule exécutoire aux testaments réalisés en France.

À lire :La justice se prononce sur une affaire d’arnaque immobilière, des MRE touchés

Par la suite, ils sollicitent un notaire pour la réalisation d’un acte de vente du bien immobilier visé sur la base des procurations établies au profit de l’entreprise française. Celle-ci le revend ensuite à une autre entreprise pour brouiller les pistes avec les services de sécurité et judiciaires.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - France - Casablanca - Droits et Justice - MRE

Aller plus loin

La justice s’intéresse à un scandale immobilier dans le nord du Maroc

Cinq ans après, la Cour d’appel de Tétouan ravive l’un des plus grands scandales immobiliers de ces dernières années dans le Nord du Royaume. Un célèbre notaire, son épouse,...

La justice se prononce sur une affaire d’arnaque immobilière, des MRE touchés

L’examen de l’affaire d’un scandale d’escroquerie immobilière impliquant 21 accusés, dont des notaires, des adouls, des anciens présidents de communes, des intermédiaires et un...

Témara : projet immobilier au point mort, les acquéreurs en colère

À Témara, un projet immobilier peine à se concrétiser au grand dam des acquéreurs. Pour se faire entendre, ceux-ci se sont constitués en association.

Maroc : un nouveau scandale immobilier à Harhoura

Déjà accusé dans le scandale du complexe immobilier de Témara, un promoteur immobilier se retrouve au cœur d’une autre affaire à Harhoura. C’est ce que révèle l’enquête menée...

Ces articles devraient vous intéresser :

Football : la stratégie de la FRMF pour attirer les binationaux

La sélection marocaine de football est composée de plusieurs joueurs binationaux qui ont opté pour le Maroc au détriment de la Belgique, de l’Espagne, des Pays-Bas, de l’Italie et bien d’autres. Derrière ces choix parfois difficiles, se trouve un...

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de...

L’inclusion des MRE à l’aide au logement passe mal

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier de l’aide directe au logement au même titre que les Marocains résidant au Maroc, ce qui n’est pas du goût de bon nombre d’internautes. Certains d’entre eux n’hésitent pas à appeler à...

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Au Maroc, le marché de l’immobilier connaît un net ralentissement

Le marché de l’immobilier au Maroc marque des signes d’essoufflement cette année. C’est ce que révèlent les données publiées par la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...

Aziz Akhannouch préside une réunion consacrée aux MRE

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a présidé mardi 30 août une réunion consacrée aux Marocains du monde. Il s’agit pour le chef de l’exécutif de mettre en place les stratégies pour venir en aide à la communauté marocaine à l’étranger.