Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

29 juillet 2023 - 18h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières premières.

Le prix des matériaux de construction a doublé, selon une enquête menée par les services extérieurs du ministère de l’Industrie et du commerce. Le prix du verre est désormais de 260 MAD/m², alors que celui du cuivre, de l’aluminium et de l’Inox a enregistré une hausse record de 61 %, 51 % et 39 %. « Aujourd’hui, l’activité sectorielle tourne au ralenti », confie William Simoncelli, DG de Carré Immobilier, à Challenge. Mais c’était sans compter avec l’apport des Marocains du monde.

D’après une récente étude de l’expert de l’immobilier Mubawab, le retour des MRE au début de l’année 2022 a boosté l’offre et la demande immobilières, enregistrant une hausse respective de +19 % et +15 %. « Même si l’engouement semble au rendez-vous, le Marché des MRE est un peu timide par rapport aux années d’avant crise. Historiquement, les MRE investissaient beaucoup au Maroc dans l’immobilier, cependant certains éléments ont fait qu’il y a eu un changement de paradigme », explique Kevine Gormand le CEO de Mubawab.

À lire : Maroc : les MRE font grimper les ventes immobilières

Et d’ajouter : « Le premier élément est que les fraudes et retards de livraisons ont impacté beaucoup de MRE. Et le second est le vieillissement de la population (celle-là était plus encline à investir au Maroc), les nouvelles générations ont plus tendance à investir en Europe ». Selon une étude du ministère chargé des MRE, « près de 60 % » de MRE investissent dans le marché immobilier au Maroc, acquérant « un logement ou un terrain afin d’y construire un bien ». Les MRE ont une préférence pour les métropoles comme Tanger, Casablanca, Fès, Meknès, Marrakech et Agadir.

Ces biens servent généralement de résidence secondaire aux MRE (vacances d’été), ou sont habitées par des parents ou mis en location. « Ce qui marche bien, ce sont les petits appartements au centre-ville. », explique le CEO de Mubawab. Depuis 2015, le ministre de l’Économie et des finances a pris l’arrêté n°3005.15 pour fixer la valeur des taxes des locaux à usage d’habitation, commercial et administratif des MRE. Le texte prévoit une TVA de 10 % pour le MRE qui souhaite contracter un crédit immobilier pour acquérir un appartement social ou économique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - MRE

Aller plus loin

Les MRE, une source importante de devises pour le Maroc

Le premier retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc après la pandémie de Covid-19 est marqué par un fort afflux de devises.

Des MRE au coeur d’un scandale immobilier

Des Marocains résidant en France ont créé une entreprise dont la filiale basée à Casablanca a été utilisée pour s’accaparer de biens immobiliers, avec la complicité d’un notaire...

Crédit immobilier des MRE : Une étude révèle des tendances marquantes

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont diverses manières de financer leurs biens immobiliers. C’est ce qui ressort d’une étude des simulations réalisées par un site...

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement...

Ces articles devraient vous intéresser :

Opération Marhaba : les chiffres de l’année dernière largement dépassés à Algésiras

Depuis le lancement de l’Opération Passage du Détroit (OPE) le 15 juin dernier, près de 275 000 passagers et 68 000 véhicules ont embarqué depuis les ports espagnols en direction du Maroc d’après les données fournies par la Protection Civile espagnole.

Match Maroc-France : difficile pour les binationaux de faire un choix

La qualification du Maroc et de la France pour la demi-finale de la coupe du monde au Qatar est une joie pour les Franco-marocains. Certains parmi eux ont encore du mal à réaliser la surprenante ascension de l’équipe marocaine, véritable surprise de...

Maroc : colère des gérants de salles de fêtes

Après l’impact de la pandémie de Covid-19 sur leurs activités, les propriétaires et gérants de salles de fêtes disent faire face aujourd’hui à une concurrence déloyale insupportable de certains individus proposant des salles informelles et des villas...

Immobilier au Maroc : des changements pour la cession des biens

Au Maroc, l’administration fiscale a changé les modalités de cession des biens immeubles, afin d’augmenter les rentrées des taxes locales, parent pauvre des recettes du Trésor.

Marhaba 2023 : le dispositif exceptionnel d’accueil des MRE commence aujourd’hui

C’est ce lundi 5 juin que débutera l’opération Marhaba 2023 dédiée aux Marocains résidant à l’étranger. La Fondation a activé le dispositif d’accueil au niveau du Maroc, la France, l’Italie et l’Espagne, composé 24 sites d’assistance et...

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

MRE : du changement pour les voitures à la douane

En vue de fluidifier le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) durant l’opération Marhaba 2024, l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) a mis en place de nouvelles mesures de facilitation. Ces dispositions visent à simplifier...

Constructions illégales au Maroc : un guide pour les bonnes pratiques

La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, du logement et de la politique de la ville, Fatima Zahra Mansouri, a fait part aux directeurs des agences urbaines des difficultés notées dans la mise en œuvre de la procédure de...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.