Maroc : les MRE font grimper les ventes immobilières

3 juillet 2023 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Les transactions immobilières sont en hausse au Maroc en ce début d’été, avec la forte demande des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et notamment en Europe, qui affluent vers le royaume pour y passer leurs vacances.

De nombreux MRE profitent de leurs vacances d’été au Maroc pour acquérir des biens immobiliers. Pour Mubawab, cité par Le Matin, le retour des MRE « peut avoir un effet sur les transactions immobilières […] en raison de leur forte demande de biens immobiliers dans les régions où ils ont des liens familiaux. Cependant, ces dernières années, l’impact des MRE sur le marché immobilier a été faible en comparaison avec la période allant de 2000 à 2015 ». Généralement, les MRE « cherchent à investir dans l’immobilier, que ce soit pour leur propre usage ou comme un investissement à long terme », ajoute-t-il, soulignant que leur retour peut également « avoir un impact sur les prix des propriétés ».

À lire : Immobilier à Marrakech : hausse des prix, baisse des transactions

De janvier à mai, les ventes immobilières ont été boostées grâce aux MRE de France (15 %), de Belgique (3 %), d’Espagne, des Pays-Bas et des États-Unis (2 % chacun), d’Allemagne, du Canada et d’Italie (1 % chacun), renseigne le site qui précise que les MRE sont le plus souvent à la recherche d’appartements (61 %), de villas (12 %), de terrains (11 %), de maisons (9 %), de riads (4 %) et de biens commerciaux (2 %). Ces demandes sont plus concentrées dans les villes de Casablanca et Marrakech (19 % chacune), de Tanger (11 %), de Rabat (7 %), d’Agadir (6 %) et de Témara et Salé (3 % chacune) et Kenitra (2 %). À en croire Gormand, la demande porte principalement sur les biens livrables immédiatement, notant une baisse des « ventes sur plan ».

À lire : Tanger : un premier trimestre agité sur le marché immobilier

La plupart des MRE ont tendance à acquérir des biens immobiliers « pour leurs familles, dans leurs régions d’origine », tandis que d’autres « achètent un bien pour en faire leur résidence principale ou secondaire au Maroc dans des projets balnéaires », explique Anice Benjelloun, vice-président de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI). Toutefois, cette forte demande des MRE dans l’immobilier « n’est pas la relance espérée par le secteur », estime-t-il, rappelant qu’« on est passé de 300 000 à 100 000 unités en production. Les autorisations de construire ont reculé de 50 %, les plans déposés de 50 %. Il y a également destruction d’emplois : entre 300 000 et 400 000 ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - MRE

Aller plus loin

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du...

Tanger : un premier trimestre agité sur le marché immobilier

Le marché immobilier de Tanger a connu quelques variations durant le premier trimestre de cette année, avec un indice des prix qui a enregistré un repli de 0,7 %. C’est ce que...

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Immobilier à Marrakech : hausse des prix, baisse des transactions

Le marché de l’immobilier à Marrakech a connu des mouvements contrastés au premier trimestre 2023. Les prix des biens immobiliers ont, dans l’ensemble, augmenté, tandis que les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Où va l’argent des Marocains du monde ?

Les transferts des MRE ont atteint des niveaux record ces dernières années, malgré la crise sanitaire du Covid-19 et la conjoncture économique. À fin 2022, ces envois pourraient s’élever à 100 milliards de dirhams, soit une hausse de 13% par rapport à...

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Terres soulaliyates : mise en garde du ministère de l’Intérieur

La légalisation des signatures portant sur des transferts de propriété de terres soulaliyates est « illégale » et peut donner lieu à des poursuites judiciaires, a rappelé le ministère de l’Intérieur aux présidents des collectivités territoriales.

Immobilier au Maroc : où en est l’aide directe aux primo-accédants ?

Alors que c’était annoncé pour décembre, puis pour janvier 2023, le décret fixant le montant et les modalités d’attribution de l’aide financière directe aux primo-accédants au logement accuse du retard. Cette aide était initialement annoncée dans la...

BTP : Le Maroc en mode « chantier permanent »

Le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) marocain est en plein essor. En 2024, l’investissement public dans ce domaine a connu une augmentation fulgurante de 56 % par rapport à l’année précédente, atteignant un montant de 64 milliards de...

Tanger Med s’est refait une beauté pour mieux accueillir les MRE

Le port Tanger Med est sur le point d’accueillir les Marocains résidant à l’étranger dans le cadre de l’opération « Marhaba 2023 », selon Kamal Lakhmas, le directeur du port. Une somme avoisinant 80 millions de dirhams a été consacrée à l’amélioration...

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.