Immobilier au Maroc : les MRE pour relancer un marché en berne

20 juin 2024 - 08h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Les promoteurs immobiliers comptent sur la saison estivale et les Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour sortir leur marché de sa stagnation. Ceux-ci figurent d’ailleurs parmi les bénéficiaires du nouveau programme de l’aide au logement.

Les promoteurs immobiliers s’activent pour sortir le marché de sa stagnation de ces derniers temps. Une stagnation provoquée par le ralentissement de la demande, le coût élevé des emprunts, ainsi que l’augmentation du coût des biens immobiliers due à l’augmentation des prix des matériaux de construction et la rareté des terrains constructibles, en particulier ceux dédiés aux projets de logement économique, qui ont été le moteur de la demande sur le marché ces dernières années. Pour y parvenir, les promoteurs immobiliers misent sur une augmentation prévue de la demande avec le retour des Marocains de l’étranger, ainsi qu’une avancée continue du programme de soutien direct à l’acquisition de logements, qui n’a pas exclu cette catégorie de Marocains, mais aussi la stabilité relative des taux d’intérêt sur les prêts immobiliers et les financements de logement, y compris les financements participatifs, comme le produit « Mourabaha ».

À lire :Maroc : l’afflux des MRE va booster le secteur immobilier cet été

Selon les explications de Nabil Nour, expert et agent immobilier à Casablanca, la demande de biens immobiliers destinés au logement n’est pas nécessairement liée à une saison particulière. Les clients, en particulier les MRE utilisent la saison estivale uniquement pour examiner et comparer les prix, effectuant les achats réels à une date ultérieure, a-t-il argué auprès de Hespress, précisant que ces clients tendent désormais à acquérir des biens immobiliers résidentiels à des fins d’investissement via la location et la revente. Les MRE, notamment ceux résidant en Europe et au Canada, développent une tendance consistant à se regrouper dans des plans d’investissement collectifs, en rassemblant des capitaux et en achetant des terrains pour les construire au Maroc, à l’image des activités menées par les coopératives de logement, a-t-il ajouté. Toutefois, il a averti que l’augmentation des niveaux d’inflation dans les pays d’accueil a contraint cette catégorie de Marocains à intensifier les investissements dans l’immobilier pour préserver la valeur de leurs économies financières, en mettant en avant une tendance croissante à l’acquisition de biens immobiliers résidentiels de grande valeur dans ce contexte.

À lire :Immobilier : les dessous-de-table qui plombent les acheteurs marocains

Le premier produit est désormais disponible en dehors des grands centres urbains, tandis que ses prix ont connu une augmentation importante en raison de la propagation du phénomène du marché noir, fait savoir Brahim Rajoui, promoteur immobilier, expliquant que la « livraison immédiate » du bien immobilier s’est imposée comme un facteur d’attraction important pour les MRE. Les dernières statistiques sur la situation du marché et la demande montrent que 61 % de la demande se concentre sur les appartements à livraison directe dans les villes de Casablanca et Marrakech, a également fait savoir le promoteur immobilier. Pour les clients MRE arrivant au Maroc lors de l’opération « Marhaba », la remise immédiate des clés représente une source de confiance pour eux, face à l’augmentation des cas de fraude immobilière, a-t-il ajouté.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - MRE - Acquisition

Aller plus loin

Casablanca : Un promoteur immobilier arrêté pour avoir arnaqué ses clients

Les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) ont arrêté dimanche à Casablanca un richissime homme d’affaires accusé d’escroqueries immobilières.

Immobilier au Maroc : l’Etat veut vous obliger à payer les taxes

L’administration des impôts a mis en place une nouvelle mesure pour lutter contre la fraude fiscale dans l’immobilier.

Le programme d’aide au logement séduit les MRE

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) figurent parmi les 15 194 bénéficiaires du nouveau programme d’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier, fait...

Copropriétés au Maroc : les impayés qui ruinent l’immobilier

Au Maroc, la copropriété fait face à de graves difficultés, notamment le non-paiement des cotisations. De quoi impacter négativement le secteur de l’immobilier marocain.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...

Maroc : l’afflux des MRE va booster le secteur immobilier cet été

L’arrivée au Maroc cet été des Marocains du monde dans le cadre de l’Opération Marhaba, va contribuer à booster le secteur de l’immobilier.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Bonne nouvelle pour les MRE : augmentation de la franchise (document intégral)

L’accueil des Marocains Résidant à l’Étranger (MRE) s’est peu à peu amélioré ces dernières années, bien que des améliorations supplémentaires soient nécessaires, indique la douane marocaine dans son document dédié à l’opération Marhaba 2023. Voici les...

Les MRE très attendus cet été pour booster l’immobilier

Les initiatives gouvernementales et le retour massif des Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent à la relance du marché de l’immobilier marocain.

Opération « Marhaba 2023 » : 538 traversées maritimes hebdomadaires prévues

Le Maroc se prépare déjà pour l’opération « Marhaba 2023 » qui vise à accueillir les membres de la communauté marocaine vivant à l’étranger. Mohamed Abdeljalil, ministre du Transport et de la logistique, a annoncé cette nouvelle devant la Commission...

Voici le guide fiscal des MRE (2024)

La Direction générale des impôts (DGI) met à la disposition des Marocains résidant à l’étranger (MRE) un guide fiscal renseignant sur les différentes dispositions, notamment celles concernant les droits d’enregistrement et de timbre, la taxe sur la...

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

Les MRE bénéficient d’une exonération fiscale pour l’achat de logements sociaux

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) peuvent bénéficier d’une exonération fiscale lorsqu’ils achètent un logement social, à condition de remplir les critères énoncés dans le Code général des impôts, a affirmé Nadia Fettah, ministre de l’Économie...

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.