La justice se prononce sur une affaire d’arnaque immobilière, des MRE touchés

3 janvier 2023 - 22h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’examen de l’affaire d’un scandale d’escroquerie immobilière impliquant 21 accusés, dont des notaires, des adouls, des anciens présidents de communes, des intermédiaires et un promoteur immobilier se poursuit devant la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Tétouan.

Poursuivis pour escroquerie, abus de confiance, violation des lois régissant l’investissement, falsification et faux et usage de faux dans une affaire qui porte sur plusieurs millions de dirhams, et qui a fait des centaines de victimes, 21 accusés, dont des notaires, des adouls, des anciens présidents de communes, des intermédiaires et un promoteur immobilier comparaissent devant la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Tétouan mercredi 4 janvier, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar.

À lire : Maroc : des gendarmes condamnés pour escroquerie immobilière

L’affaire remonte à 2018. A l’époque, plusieurs victimes, dont des MRE, avaient porté plainte contre un promoteur immobilier, ses intermédiaires, des notaires et des adouls, ainsi que des élus. La police judiciaire de Tétouan avait mené une enquête qui a révélé que des appartements avaient été vendus plusieurs fois à différents clients, en plus de dysfonctionnements en termes de qualité, de spéculation et de violation de la réglementation en vigueur. A l’issue du procès en première instance, deux accusés ont été acquittés, tandis que les 19 autres ont écopé des peines de réclusion criminelle allant de cinq à sept ans de prison ferme.

Sujets associés : Immobilier - Droits et Justice - Tétouan - Escroquerie - MRE

Aller plus loin

Grosse arnaque immobilière à Benslimane, des responsables en prison

Le président et le trésorier de l’Amicale Al Hamd à Benslimane ont été arrêtés pour escroquerie et abus de confiance. Les autres membres du bureau sont poursuivis en état de...

Un scénario machiavélique pour détourner 150 millions de dirhams

Une société immobilière a réussi en 2017 à établir, avec le concours de deux adouls et un notaire, un faux acte adoulaire lui permettant de lever l’hypothèque sur une propriété...

Sidi Rahal : des MRE privés de leurs biens immobiliers

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) sollicitent l’intervention des représentations diplomatiques marocaines de leurs pays de résidence pour que soient levées les mesures...

Démantèlement au Maroc d’un réseau de falsificateurs d’actes immobiliers

Les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) ont mené des opérations simultanées dans plusieurs villes qui se sont soldées par le démantèlement d’un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Achat de logement au Maroc : les notaires baissent les prix

Les notaires vont accompagner et soutenir les citoyens à travers tout le Maroc, tout au long du processus d’octroi de l’aide directe au logement (2024-2028). Une convention a été signée dans ce sens.

Marhaba 2022 : un parti espagnol accuse Balearia d’augmenter ses prix

Le député et porte-parole de Ceuta Ya !, Mohamed Mustafa, a accusé Balearia d’augmenter les prix des billets de ferry en pleine Opération Marhaba.

Les adieux émouvants de Salima Belabbas, présentatrice du RTL Info

C’est avec une grande émotion et une voix tremblante que Salima Belabbas, présentatrice d’origine marocaine du RTL Info, a fait ses adieux aux téléspectateurs dimanche.

Plaintes de MRE : 96 % de satisfaction selon le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire

En 2022, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a traité près de 96 % des doléances présentées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE), selon un rapport de l’institution. Sur un total de 527 plaintes déposées, 505 ont été traitées par...

Maroc : utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie

Le premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui, a mis en garde les présidents des tribunaux contre l’utilisation frauduleuse de l’autorisation de polygamie.

Marhaba 2022 : des mesures pour garantir une bonne phase retour

Dans le cadre de la planification des retours des Marocains de l’étranger venus en vacances au Maroc, des dispositions ont été mises en place, afin de faire face à l’intensité du trafic.

Maroc : l’agent immobilier associé à la lutte contre le blanchiment d’argent

Le Maroc veut impliquer la profession de l’agent immobilier dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Mais sa réglementation s’avère avant tout urgente.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Les Marocains du monde ont envoyé 93,7 MMDH en 2021

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au titre de 2021 ont connu une hausse de 37,5 % par rapport à 2020, d’après le rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière de Bank Al-Maghrib (BAM).