Démantèlement au Maroc d’un réseau de falsificateurs d’actes immobiliers

17 octobre 2023 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) ont mené des opérations simultanées dans plusieurs villes qui se sont soldées par le démantèlement d’un réseau criminel impliqué dans la contrefaçon d’actes officiels et coutumiers dans le but de s’emparer illégalement de biens immobiliers privés et publics et l’arrestation de 21 personnes.

Se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) ont mené des investigations sur les activités d’un groupe criminel qui se sont avérées fructueuses. Ils ont démantelé ce réseau et ont également procédé à l’arrestation de 21 personnes dans les villes de Béni Mellal, Ouarzazate, Azrou, Tinghir, Aïn Taoujdate et Imouzzer, fait savoir Le360. Parmi elles, figurent un adoul, un conseiller municipal, des fonctionnaires et des employés communaux. D’après l’enquête préliminaire, les mis en cause seraient impliqués dans la falsification de titres de propriété, l’utilisation de faux témoins et la tentative d’appropriation de biens publics et privés, notamment ceux appartenant à des étrangers.

À lire : Le Maroc aide l’Espagne à démanteler un réseau de falsification d’identités

Certains des prévenus sont soupçonnés d’être impliqués dans des escroqueries ciblant des personnes cherchant à émigrer, auxquels ils soutiraient des sommes d’argent en échange de fausses promesses d’obtention de visas et de contrats de travail à l’étranger. Lors des opérations de fouille et de perquisition, de nombreux documents de propriété, de contrats de travail et de visas falsifiés, du matériel informatique utilisé pour la falsification, ainsi que des reçus de transferts d’argent susceptible de provenir de ces activités criminelles ont été saisis.

À lire :La justice se prononce sur une affaire d’arnaque immobilière, des MRE touchés

En attendant d’élucider cette affaire, de déterminer les possibles ramifications de cette activité criminelle et d’arrêter tous les éventuels complices impliqués dans ces crimes, les suspects ont été placés en garde à vue.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Criminalité - Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) - Arrestation

Aller plus loin

Affaire Bab Darna : le PDG et ses complices écopent de lourdes peines de prison

L’affaire Bab Darna, l’un des plus grands scandales immobiliers au Maroc, a atteint son dénouement jeudi avec la condamnation de Mohamed El Ouardi, PDG du groupe immobilier, à...

Le Maroc aide l’Espagne à démanteler un réseau de falsification d’identités

Aidée par la police marocaine, la police espagnole a réussi à démanteler une organisation spécialisée dans la fabrication de faux dossiers pour régulariser en Espagne des...

Fraude immobilière à Tanger : deux ans de sursis pour un agent d’autorité

La cour d’appel de Tanger vient de condamner à deux ans de prison avec sursis un agent d’autorité accusé de falsification des documents de propriété d’un immeuble appartenant à...

Rabat : une affaire de corruption envoie une quinzaine de personnes en prison

À Rabat, plusieurs personnes dont un ancien responsable à la préfecture de Salé ont été jugées pour falsification de documents officiels et corruption. Ils ont écopé des peines...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va instaurer une aide à l’achat de logement

L’achat de logements au Maroc pourrait bien connaître un nouveau souffle. Fatima Zahra Mansouri, ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’habitat et de la Politique de la ville, a laissé entendre que des dispositions...

Maroc : l’aide à l’achat de logement bientôt effective

Le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a annoncé la mise en place prochaine d’un dispositif d’aides directes au logement pour les primo-acquéreurs.

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...

Des influenceurs marocains impliqués dans des achats immobiliers illégaux à l’étranger

L’Office des changes a découvert que des influenceurs et créateurs de contenu sur Internet ont des propriétés non déclarées à l’étranger et violent les textes régissant le change.

Le roi Mohammed VI lance l’aide au logement

Les choses se précisent pour la mise en œuvre du nouveau programme d’aide au logement visant à renouveler l’approche d’accès à la propriété, en suppléant au pouvoir d’achat des ménages, via une aide financière directe aux acquéreurs.

5 000 Marocains deviennent propriétaires grâce à l’aide du gouvernement

Sur les 54 000 demandes d’aide au logement enregistrées sur la plateforme dédiée à cet effet, 5 000 ont été déjà acceptées, a annoncé Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Habitat.

Maroc : changement majeur chez Airbnb

La plateforme américaine Airbnb interdit désormais toutes les caméras de surveillance à l’intérieur des logements mis en location. Cette nouvelle règle entrera en vigueur en avril dans tous les pays, y compris le Maroc.

Maroc : les MRE font grimper les ventes immobilières

Les transactions immobilières sont en hausse au Maroc en ce début d’été, avec la forte demande des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et notamment en Europe, qui affluent vers le royaume pour y passer leurs vacances.