Le Maroc aide l’Espagne à démanteler un réseau de falsification d’identités

31 décembre 2022 - 18h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

Aidée par la police marocaine, la police espagnole a réussi à démanteler une organisation spécialisée dans la fabrication de faux dossiers pour régulariser en Espagne des citoyens marocains qui se présentent comme des descendants de Sahraouis espagnols.

Dans un communiqué, le ministère de l’Intérieur espagnol fait savoir que l’organisation était active dans la ville d’Assa à Assag Zag dans la région de Guelmim-Oued Noun et menait ses activités avec la complicité d’un agent des services de l’État civil. Elle réclamait 3 000 euros à ses « clients ». En tout, près de 50 Marocains ont bénéficié de ses « services » pour obtenir les faux documents de leur supposée affiliation aux descendants sahraouis de nationalité espagnole. Cette cellule criminelle spécialisée dans la fraude aux documents aurait amassé pas moins de 150 000 euros, précise la même source.

À lire : Espagne : un réseau de faux papiers démantelé, des Marocains arrêtés

« L’opération a commencé par l’observation d’un nombre inhabituellement élevé de demandes de résidence et de travail dues à des circonstances exceptionnelles, notamment des liens familiaux, du fait que les clients de l’organisation criminelle ont présenté des documents d’affiliation dans divers bureaux d’immigration sur le territoire national, prétendant être des descendants sahraouis de nationalité espagnole », explique le département de Fernando Grande-Marlaska.

À lire : Espagne : un réseau de faux papiers pour des hommes d’affaires marocains démantelé

Les enquêteurs ont découvert que « toutes les demandes de résidence de liens familiaux présentaient certaines similitudes » . « Même si elles étaient déposées dans des provinces différentes, de sorte qu’au moment de leur traitement, il a été détecté que les documents de filiation avaient été délivrés dans la ville marocaine d’Assa », est-il encore précisé.

À lire : Espagne : des Marocains arrêtés pour faux papiers

L’opération s’est soldée par l’arrestation de deux personnes en Navarre pour appartenance à une organisation criminelle, favorisant l’immigration irrégulière et la falsification de documents et quatre autres pour falsification de documents en Navarre, à Almería et Tarragone. Au Maroc, l’officier d’état civil mis en cause a été, lui aussi, interpellé.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Sahara Marocain

Aller plus loin

Espagne : un réseau de faux papiers pour des hommes d’affaires marocains démantelé

La police espagnole a démantelé un réseau criminel spécialisé dans la falsification de documents aux hommes d’affaires marocains, les faisant passer pour des entrepreneurs...

Espagne : des Marocains arrêtés pour faux papiers

La police nationale espagnole a arrêté une quinzaine de personnes dont des Marocains en tant qu’auteurs présumés de délits de faux papiers.

Espagne : un réseau de faux papiers démantelé, des Marocains arrêtés

La police espagnole, en collaboration avec la police turque, a arrêté 90 personnes dont des Marocains, membres d’un réseau de trafic de faux papiers au profit de migrants pour...

Démantèlement au Maroc d’un réseau de falsificateurs d’actes immobiliers

Les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) ont mené des opérations simultanées dans plusieurs villes qui se sont soldées par le démantèlement d’un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...