La justice s’intéresse à un scandale immobilier dans le nord du Maroc

6 décembre 2023 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Cinq ans après, la Cour d’appel de Tétouan ravive l’un des plus grands scandales immobiliers de ces dernières années dans le Nord du Royaume. Un célèbre notaire, son épouse, ainsi que des Adouls, et même d’anciens présidents de la commune de Martil figurent parmi les mis en cause.

La justice ne veut visiblement pas en rester là. La Cour d’appel de Tétouan est en passe de rouvrir au cours de cette semaine le dossier dit scandale immobilier dans lequel sont impliqués 21 personnes dont un notaire connu dans le Nord du Royaume, son épouse, ainsi que des Adouls, et même d’anciens présidents de la commune de Martil. Il s’agit d’une vaste opération d’escroquerie en lien avec un projet immobilier. Les mêmes appartements ont été vendus à plusieurs reprises à différentes personnes. Récemment, le dossier a fait l’objet d’une mission d’inspection, dont les membres sont venus s’enquérir du bon déroulement des affaires judiciaires à Tétouan, fait savoir le quotidien arabophone Al Akhbar. Le juge en charge de cette affaire a émis une ordonnance. Tous les accusés ont donc été convoqués et devront se présenter devant la Cour.

À lire : Scandale Immobilier à Kénitra : une forte somme introuvable

Suspendu depuis 2018, le traitement de ce dossier avait accusé de retard en raison de nombreux facteurs, dont une certaine lourdeur dans les procédures à mener, alors même que seuls deux des 21 prévenus ont comparu devant le juge. Des peines de prison allant de 5 à 7 ans de prison ferme avaient été infligées aux accusés. Les multiples demandes de libération provisoire du principal prévenu se sont heurtées au refus du tribunal.

À lire : Scandale immobilier à Témara : l’ancien député PJD Moh Rejdali entendu

Selon la justice, les victimes de cette vaste arnaque liée à un projet immobilier dans la ville balnéaire de Martil sont plus d’une centaine. Cette arnaque a généré plusieurs dizaines de millions de dirhams.

Sujets associés : Tétouan - Immobilier - Droits et Justice

Aller plus loin

Témara : projet immobilier au point mort, les acquéreurs en colère

À Témara, un projet immobilier peine à se concrétiser au grand dam des acquéreurs. Pour se faire entendre, ceux-ci se sont constitués en association.

Maroc : le secteur immobilier marque des points malgré la crise

En 2023, malgré les chocs endogènes, la conjoncture internationale et la stagnation de l’activité, le secteur de l’immobilier au Maroc a montré sa résilience. Et, les...

Escroquerie immobilière à Marrakech : un notaire envoyé en prison

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Marrakech a condamné un notaire et le directeur commercial d’une grande compagnie immobilière pour escroquerie, falsification et...

Scandale immobilier à Témara : l’ancien député PJD Moh Rejdali entendu

L’affaire liée au scandale immobilier de Témara n’est pas finie. La Brigade nationale de la police judiciaire de Casablanca a entendu plusieurs responsables de la ville, dont...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aide directe au logement : les promoteurs immobiliers exigent des clarifications

Pour dynamiser le secteur immobilier, le gouvernement envisage d’octroyer une aide au logement, au profit des acquéreurs éligibles. Cette mesure contenue dans le PLF 2023, suscite des inquiétudes dans les rangs des promoteurs immobiliers.

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Airbnb échappe au fisc marocain

Airbnb, la plateforme communautaire permettant de mettre en relation des voyageurs avec des entreprises hôtelières (hôtels, gîtes, chambres d’hôtes), des investisseurs en immobiliers locatifs para-hôteliers, échappe au fisc marocain.

L’aide au logement connait un succès auprès des MRE

Depuis son ouverture le 2 janvier, le site d’assistance pour l’aide au logement connaît un succès croissant, notamment auprès des Marocains résidant à l’étranger.

Maroc : légère baisse des prix de l’immobilier au deuxième trimestre

Les prix de l’immobilier au Maroc ont enregistré un léger recul au deuxième trimestre de l’année, relève Mubawab dans son Guide de l’immobilier.

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...

Le Maroc va construire deux millions de logements sociaux

Le Maroc devra construire encore près de deux millions de logements sociaux pour satisfaire la demande toujours forte, a indiqué Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la...

Nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant au Maroc

Le gouvernement marocain travaille à réglementer les hébergements alternatifs. Une nouvelle taxe pour l’hébergement chez l’habitant sera bientôt instaurée. Une manière pour lui d’encadrer le tourisme chez l’habitant.

Grosse amende pour Maroc Telecom

L’Agence nationale de règlementation des télécommunications (ANRT) a récemment notifié à Maroc Telecom une nouvelle sanction en lien avec l’affaire de dégroupage dans laquelle elle a été condamnée en 2020. Elle va devoir payer 2,45 milliards de...

Maroc : l’aide au logement booste le marché de l’immobilier

Au Maroc, le nouveau programme d’aide à l’acquisition de logements est susceptible d’apporter une bouffée d’oxygène au marché immobilier.