Recherche

Nancy : soupçonnée d’avoir aidé son ex-compagne, un présumé meurtrier à partir au Maroc

© Copyright : DR

14 février 2021 - 13h40 - Société - Par: S.A

Farès Ettaki est parti au Maroc cinq jours après l’assassinat de Khaled Arbouze à Nancy. Son ex-compagne, Aurélie, soupçonnée de lui avoir fourni de l’argent pour sa cavale, s’est expliquée à la barre, vendredi.

Aurélie, 38 ans, est l’une des personnes interpellées dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de Khaled Arbouze en 2016. Elle est soupçonnée d’avoir notamment fourni de l’argent à son ex-compagnon Farès Ettaki qui a rallié le Maroc, le 5 mai 2016. Alors qu’elle était en garde à vue, la police a «  sonorisé  » son appartement. Un soir, Sébastien L., également poursuivi pour soustraction de criminel, s’est rendu à son domicile, peu avant minuit, rapporte L’Est républicain. «  Je t’ai ramené des gros billets, lui glisse-t-il. Tu as le droit de transporter jusqu’à 10 000 €  ». Le lendemain, Aurélie compte partir au Maroc.

À la barre, elle assure que «  c’était un ami  ». «  En fait, il m’a donné 2 000 € pour mes vacances », ajoute-t-elle. Cette affirmation suscite une question. «  Comment expliquez-vous que votre compagnon soit parti au Maroc ?  », lui a demandé l’avocat général. «  Il est parti pour un tournoi de basket et c’était prévu avant. Puis, après il y a eu le ramadan et les vacances d’été. Je l’avais vu, il devait rentrer. Après, il y a eu les interpellations de novembre. Les gardes à vue, ses amis arrêtés… Tout Nancy parlait de lui. On disait qu’il était le commanditaire de l’assassinat ou l’un des tireurs. Cela ne donne pas franchement envie de rentrer… Sa famille lui a conseillé de rester là-bas  », raconte Aurélie.

Toutes les personnes interpellées puis poursuivies pour «  soustraction d’un criminel à l’arrestation et aux recherches  » seront fixées sur leur sort, vendredi 19 février.

Mots clés: Nancy , Homicide

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact