Fusillade de Liège : le présumé tueur serait Marocain

13 décembre 2011 - 20h20 - Belgique - Ecrit par : J.L

L’auteur de la fusillade ayant fait au moins six morts et 123 blessés aujourd’hui à Liège en Belgique, serait Nordine Amrani, un Belge d’origine marocaine qui se serait suicidé juste après avoir commis cette horrible tuerie.

Six belges dont un jeune homme de 20 ans, deux adolescents âgés de 15 et 17 ans, une dame de 75 ans et un bébé de 16 mois ont tous trouvé la mort lors de cette fusillade, rapportent plusieurs médias belges qui citent le procureur du Roi de Liège.

Le présumé tueur qui n’était pas seul d’après certains médias belges, était armé d’un fusil, d’un revolver et de grenades et aurait escaladé une plate-forme au-dessus d’une boulangerie, avant de jeter trois explosifs sur la foule, massée près d’un abribus.

Nordine Amrani, Liégeois de 33 ans, délinquant notoire collectionnant des armes à feu destinées en principe aux tireurs d’élite, était en liberté conditionnelle depuis octobre 2010.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Liège - Criminalité - Nordine Amrani

Aller plus loin

Meurtre de Rachid Moumen : les résultats de l’enquête de moralité des meurtriers

Le procès de Brahim Cherabi et Younis Bahou à la cour d’assises de Liège se poursuit. Selon l’enquête de moralité, les deux Marocains accusés d’avoir assassiné en 2018 Rachid...

Belgique : procès de deux Marocains accusés de meurtre

Le procès de Brahim Cherabi et Younis Bahou, accusés du meurtre de Rachid Moumen, survenu le 6 juin 2018 à Bressoux, s’est ouvert lundi à la cour d’assises de Liège.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.