« 88 % des Marocains sont défavorables à la normalisation Maroc-Israël »

11 janvier 2021 - 20h00 - Ecrit par : S.A

Sion Assidon, défenseur de la cause palestinienne, membre fondateur du mouvement Boycott désinvestissement sanctions (BDS) Maroc a réagi à la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël.

«  Un sondage récent indiquait qu’ils (les Marocains) sont à 88 % défavorables à la normalisation, au changement majeur de position du Maroc officiel qui vient de se produire et à l’atmosphère de guerre dans laquelle le royaume s’installe  », a-t-il déclaré dans une interview accordée à Actualité Israël.

Il se demande : «  quel événement nouveau serait survenu qui justifie de tendre la main à l’occupant ? Aurait-il annoncé qu’il prévoit l’évacuation des territoires occupés en 1967, des hauteurs syriennes du Golan, de la Cisjordanie avec ses 700 000 colons dont l’installation est un crime de guerre (encore un) ? Ou qu’il renonçait à considérer Jérusalem comme la capitale de l’occupation ? Aurait-il signifié qu’il était question de lever le siège médiéval de Gaza ?  »

L’ancien secrétaire général de Transparency-Maroc a fait remarquer que non seulement rien n’a changé, mais la violence contre le peuple palestinien ne cesse de monter. Une situation qui l’amène à déclarer que tendre la main à l’occupant dans ces circonstances est bien une rupture majeure, un changement de cap du Maroc officiel sans justification possible.

Aux yeux du défenseur de la cause palestinienne, la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara est «  un non-événement  », car «  le statut juridique international du Sahara n’en est pas changé, du point de vue des Nations unies  ». «  Cela tient du bon sens, même le secrétaire général des Nations unies s’est senti obligé de le rappeler. Je me répète : ce qui a changé, c’est la position du Maroc officiel par rapport à la cause de la Palestine  », ajoute-t-il.

M. Assidon relève par ailleurs que la dernière mode est de justifier «  l’ignominie de la normalisation par les liens historiques du Maroc avec les colons d’origine marocaine  ». «  C’est une erreur grave qui encourage le racisme par la confusion entre judaïsme et sionisme  », martèle-t-il, persuadé qu’«  on peut masquer à quelques-uns la vérité pendant longtemps. Mais sur le moyen et long terme, on ne pourra pas brouiller la conscience de la grande masse des Marocains.  » 

Tags : Israël - Sion Assidon - Boycott désinvestissement sanctions (BDS) - Normalisation Maroc Israël

Aller plus loin

Un parti marocain critique la normalisation Maroc-Israël

Près d’un an après, la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël continue de susciter des réactions. Un parti politique marocain porte un regard critique...

Colère des organisations pro-palestiniennes marocaines contre la normalisation avec Israël

La normalisation des relations entre le Maroc et Israël ne passe pas chez un grand nombre de Marocains. Plusieurs organisations pro-palestiniennes marocaines ont dénoncé les...

Valérie Pécresse : « la normalisation Maroc-Israël est un acte porteur d’espoir de paix »

Se disant choquée par la sanction de Rose Ameziane et Malik Yettou, deux animateurs de « L’Actu autrement » sur Beur FM qui préparaient une émission “spéciale” sur l’accord de...

Une majorité d’Espagnols considère que le Maroc est une menace

Les Espagnols n’approuvent pas la récente déclaration du Chef du gouvernement marocain sur la marocanité de Sebta et Melilla. 63% des personnes interrogées dans un sondage...

Nous vous recommandons

GNV renforce ses lignes maritimes vers le Maroc

La compagnie maritime italienne GNV renforce sa présence au Maroc. Elle prévoit de lancer cinq nouvelles lignes maritimes au départ et à destination de la France, de l’Italie et de l’Espagne dans le cadre de son programme estival...

Drogue : la France s’inquiète de la route « du Nord du Maroc »

Les douanes françaises en coordination avec le procureur de la République de Toulon et le centre opérationnel douanier maritime de Marseille (CODM) ont réussi à saisir quatre tonnes de résine de cannabis marocain dissimulées dans un navire de pêche au Sud...

Maroc : voici les plages propres (Pavillon Bleu)

Une vingtaine de plages et un port de plaisance au Maroc ont reçu pour le compte de cette année 2021, le label «  Pavillon Bleu  ». L’annonce a été faite par pour la Fondation Mohammed VI pour la protection de...

Le dirham prend de la valeur face à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,47 % par rapport à l’euro et de 1 % vis-à-vis du dollar américain, au cours du mois d’octobre 2021. C’est ce qu’indiquent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Guerre en Ukraine : Sumitomo Electric délocalise sa production au Maroc

La guerre en Ukraine contraint le Japonais Sumitomo Electric Bordnetze (SEBN) à délocaliser ses activités au Maroc. Le constructeur automobile avait suspendu ses activités depuis fin février.

Des Marocains portent plainte contre un ancien officier supérieur algérien

Des citoyens marocains ont déposé plainte contre Mokhtar Saïd Mediouni, un ancien officier supérieur du renseignement militaire algérien, qui a appelé le Front Polisario à mener des attaques terroristes contre le...

L’équipe d’Algérie « très bien reçue » par les Marocains

Malgré la rupture des relations diplomatiques entre Alger et Rabat, le match opposant l’Algérie au Burkina Faso pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde de la FIFA, Qatar 2022 aura bel et lieu le 7 septembre au Grand...

La présence de Riyad Mahrez et d’Islam Slimani au festival de Marrakech fait polémique

Certains supporters de l’équipe de l’Algérie voient d’un mauvais œil la présence du buteur historique des Verts, Islam Slimani et du capitaine des Fennecs Ryad Mahrez au festival de Marrakech.

Le Maroc prépare la réception des hélicoptères « AH-64 Apache »

Le Maroc prépare la réception des 24 hélicoptères « AH-64 Apache » qu’il avait commandés auprès du constructeur américain Boeing. Dans ce sens, il envisage de réhabiliter l’aéroport militaire de Khouribga.

Du changement pour le match Maroc-RDC

Prévu le 26 mars prochain, le match aller des barrages de la Coupe du Monde 2022 entre le Maroc et la République démocratique du Congo, change de date. Quant au match retour, il change d’heure.