Omicron : les services d’urgences débordés à Casablanca

6 janvier 2022 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le nouveau variant Omicron frappe de plein fouet la ville de Casablanca où les services d’urgence sont débordés. Toutefois, la situation au niveau des services de réanimation reste pour le moment maitrisable.

C’est l’une des villes les plus touchées au Maroc, avec le plus grand nombre de cas de contamination au Covid-19, rapporte Le Matin, précisant que les consultations aux urgences augmentent de façon quotidienne.

Interpellé, Dr Moulay Saïd Afif, membre du Comité scientifique et technique de la vaccination a indiqué que la situation était déjà envisagée compte-tenu de « la transmissibilité élevée du variant Omicron qui sera bientôt dominant dans notre pays », estimant que la situation demeure encore plus difficile à Casablanca qui figure en tête des villes qui enregistrent quotidiennement le nombre le plus élevé de cas de contaminations.

Selon une autre source contactée par le journal, la situation est toujours sous contrôle au CHU de Casablanca avec « une quinzaine de malades admis en réanimation, dont des enfants et des femmes enceintes ». En revanche, a-t-elle précisé, les services des urgences connaissent une forte croissance des demandes de consultations.

A lire : Maroc : ces villes où le variant Omicron flambe déjà

La même source a évoqué deux facteurs importants, à savoir : la montée en flèche des cas du Covid-19 dans notre pays, et ensuite, le changement constaté dans les symptômes du variant Omicron. « Les symptômes observés chez les patients du Covid actuellement sont quasi similaires à ceux de la grippe saisonnière et il est très difficile de faire la différence entre les deux », a-t-elle souligné.

Autre constat, le problème se pose essentiellement chez les sujets qui ne sont pas vaccinés et qui présentent des symptômes plus difficiles à gérer, a relevé la même source, selon laquelle ces personnes sont plus à risque de développer des formes graves de la maladie, et le cas échéant, d’être admises en réanimation. D’ailleurs, a-t-il noté, la quasi-totalité des patients admis en réanimation au CHU de Casablanca est soit non vaccinée, soit n’a pas reçu sa troisième dose.

Sur ce point, Dr Afif a mis l’accent sur l’importance de la vaccination contre la grippe saisonnière qui revient en force cette année à cause, notamment, du phénomène de la dette immunitaire. Ce phénomène, a-t-il expliqué, implique que faute à l’exposition aux virus de l’hiver, les individus sont devenus moins immunisés.

Sujets associés : Casablanca - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Face au variant Omicron, Casablanca-Settat opte pour le travail à distance

La dernière décision prise en 2021 par le Wali de la région Casablanca-Settat est d’appeler les Casablancais à travailler « dans la mesure du possible à distance », face au...

Maroc : le gouvernement s’exprime sur la réouverture des frontières

Le gouvernement va décider de la réouverture des frontières et de l’allègement des restrictions, en tenant compte de la situation épidémiologique dans le pays et dans le monde,...

Covid-19 : le variant Omicron dominant au Maroc

Au Maroc, plus de la moitié des personnes atteintes du Covid-19 ont contracté le variant Omicron. Le virus est devenu dominant selon les autorités sanitaires.

Covid-19 au Maroc : le pic des contaminations atteint fin janvier

La lutte contre la propagation du Covid-19 a permis au Maroc d’augmenter ses capacités en matière d’infrastructures médicales, a affirmé le ministre marocain de la santé Khalid...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette situation selon les professionnels.

Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

Après deux ans de perturbations en raison de la crise de Covid-19, les agences de voyages marocaines retrouvent le sourire, tant les réservations de voyages explosent.

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 août, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.