2021 s’annonce très difficile pour Royal Air Maroc

10 janvier 2021 - 10h40 - Economie - Ecrit par : S.A

Les opérateurs marocains baignent dans l’incertitude quant au retour à la normale du trafic aérien en 2021. La crise sanitaire liée au coronavirus continue d’impacter durement le secteur.

Les dernières statistiques de l’Office national des aéroports (ONDA) font part d’une baisse de 81,24% du trafic aérien au mois de novembre 2020. Les prévisions pour 2021 sont loin d’être reluisantes. «  Les prévisions pour cette nouvelle année changent régulièrement parce qu’il y a la campagne de vaccination, une potentielle recrudescence des cas de contamination. Au début, on tablait sur une reprise à partir de 2023, alors que maintenant tous les yeux sont rivés sur 2026. Cela ne veut pas dire que la crise va durer jusqu’en 2026, mais plutôt que le trafic va retrouver son niveau d’avant crise (soit le niveau de 2019) à partir de 2026  », explique à Challenge.ma une source au sein de l’Office national des aéroports (ONDA).

«  Toutefois, même pour 2021, il y a toujours espoir, mais l’incertitude est grandissante même si nous sommes encore au début de l’année, et que nous attendons aussi le démarrage de la campagne de vaccination pour y voir plus clair  », commente cette source. Sans les aides massives de l’État, Jalal Imani, expert du transport aérien et ancien cadre de Royal Air Maroc (RAM) assure qu’il y aurait beaucoup de faillites de compagnies aérienne, y compris RAM et aussi les grands transporteurs aériens européens, à cause des impacts très considérables de la crise sanitaire sur le trafic aérien.

Il rappelle que les compagnies aériennes ont dû drastiquement réduire certains effectifs notamment au niveau des postes de pilote et aussi du personnel naviguant commercial. «  Ces licenciements vont probablement se poursuivre en 2021, parce que le marché s’est beaucoup rétréci ces derniers mois à cause du Covid-19  », ajoute-t-il. L’expert fait remarquer que les vols d’affaires, qui constituent un trafic très important pour les compagnies parce que très lucratifs, sont devenus rares et risquent de se raréfier davantage en 2021 parce que les entreprises ont pris goût aux visioconférences favorisées par les applications telles Zoom, Teams, etc.

«  La nouvelle souche du virus découverte en Angleterre est un facteur déterminant aussi. Toute l’Europe essaie de se barricader pour éviter une propagation. Et si cette nouvelle souche (70% plus contaminante) se propage, il est clair que 2021 ressemblera fortement à 2020 pour les compagnies aériennes, y compris au Maroc. Donc, je pense qu’il y a encore un lourd nuage de doute aujourd’hui concernant toute prévision sur le trafic aérien sur 2021  », conclut M. Imani.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Royal Air Maroc (RAM) - Transport aérien - Office national des aéroports (ONDA) - Trafic

Aller plus loin

Maroc : un semestre en forte baisse pour le trafic aérien

Au Maroc, le trafic passager a fortement reculé au premier semestre de cette année, baissant de 57,5% par rapport à la même période de 2019 à cause de la crise sanitaire liée au...

Forte chute du trafic aérien à l’aéroport de Marrakech

Le trafic aérien de l’aéroport international de Marrakech-Menara a connu une chute de 73,36% durant les 10 premiers mois de l’année 2020. C’est ce qu’a indiqué l’Office national...

Royal Air Maroc va reprendre ses vols vers la Guinée

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) qui a décidé de la suspension de ses vols vers et au départ de la Guinée en début de semaine pourrait les reprendre le 2 mars.

Les employés de Royal Air Maroc manifestent contre leur licenciement

Des dizaines d’hôtesses et de stewards, licenciés d’Atlas Multiservices (AMS), filiale de Royal Air Maroc, ont manifesté mercredi à Casablanca devant le siège de la compagnie,...

Ces articles devraient vous intéresser :

La meilleure compagnie aérienne en Afrique est Marocaine

Royal Air Maroc (RAM) a été couronnée meilleure compagnie aérienne en Afrique à la 20ᵉ édition des « GT Tested Reader Survey » du magazine Global Traveler à Los Angeles.

Trafic aérien : le Maroc met le paquet pour le Mondial 2030

Le Maroc s’active pour améliorer la qualité des services de transport aérien et renforcer la connectivité aérienne, dans la perspective de la Coupe du monde 2030 qu’il coorganisera avec l’Espagne et le Portugal.

De nouveaux avions pour Royal Air Maroc

Invité sur l’émission « Grand invité de l’économie » de RFI et Jeune Afrique, Abdelhamid Addou, PDG de Royal Air Maroc, a passé en revue les sujets brûlants de l’heure qui touchent à la vie et à la survie de la compagnie aérienne marocaine.

Le Maroc va augmenter la capacité de plusieurs aéroports

Dans le cadre de son plan d’investissement dénommé Envol 2025, l’Office national des aéroports (ONDA) a lancé plusieurs projets pour soutenir la croissance de l’activité des aéroports de Marrakech, d’Agadir et de Tanger. À terme, ces travaux...

Aéroports marocains : un parking hors de prix pour les voyageurs

Marre de payer une fortune pour garer sa voiture à l’aéroport ? C’est le ras-le-bol des usagers des aéroports marocains, qui dénoncent des prix exorbitants et une qualité de service médiocre.

Première édition de la Morocco Golf Cup : le Maroc attire les joueurs belges

Sous le parrainage de la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) et de l’Office national marocain du Tourisme (ONMT), la première édition de la Morocco Golf Cup se disputera, tout au long cette saison 2023, dans différents clubs du royaume et réunira...

Le Qatar empêche des vols de Royal Air Maroc à atterrir à Doha

Suite à des « restrictions imposées par les autorités qataries », la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annulé tous ses vols prévus ce mercredi vers le Qatar.

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

Plan ambitieux pour Royal Air Maroc

Royal Air Maroc prévoit d’investir près de 25 milliards de dollars pour renforcer sa flotte et passer d’environ 50 avions actuellement à 200 avions d’ici 2030.

Aéroports du Maroc : hausse du nombre de passagers à fin novembre

À fin novembre dernier, les aéroports marocains ont enregistré plus de 18 millions de passagers, soit un taux de récupération de 80 % par rapport à la même période en 2019, selon l’Office national des aéroports (ONDA).