Maroc : liaisons aériennes suspendues, trafic aérien mal en point

26 mars 2021 - 14h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Depuis quelques semaines, le Maroc suspend les liaisons aériennes avec plusieurs pays, dont l’Allemagne, l’Italie, l’Algérie, l’Égypte. Cette mesure qui vise à sécuriser davantage les frontières du royaume face aux nouveaux variants du Covid-19 produit un impact négatif sur le trafic aérien au grand dam des professionnels du tourisme.

Les autorités marocaines prennent les décisions de suspension des liaisons aériennes en tenant compte de l’évolution de la situation sanitaire et d’autres indicateurs. En Afrique, 1 million de personnes sont infectées par le coronavirus tous les 69 jours et plus de 4,1 millions de cas de contamination ont été enregistrés depuis le début de la pandémie. La campagne de vaccination contre le Covid-19 a démarré dans la majorité des pays africains ces dernières semaines. En Europe, c’est la propagation des nouveaux variants du coronavirus qui inquiète.

À ce jour, le Maroc a suspendu ses vols avec 37 pays. Ces suspensions ne sont pas sans conséquence sur le trafic aérien. Les dernières statistiques de l’Office national des aéroports (ONDA) montrent que le trafic de passagers au mois de février a chuté de près de 78,5 % comparativement au même mois une année auparavant. Quant au volume du trafic commercial des passagers, il s’établit à seulement 420 384 voyageurs à fin février 2021 contre plus de 1,95 million au cours du même mois l’année précédente.

Dans le détail, le trafic a baissé de 71,3 % à l’aéroport Mohammed V avec 211 800 passagers contre 737 816 en février 2020. L’aéroport Tanger Ibn Batouta a enregistré une baisse de 64 %, par rapport à la même période, s’établissant à 37 969 voyageurs. L’aéroport de Marrakech a connu une régression de 93 %. À l’aérogare d’Agadir, la baisse dépasse 88 %. Fes-Saïss et Nador reculent respectivement de 80 % et de 49 %. En conséquence, on note une réduction du mouvement d’avions : une chute de 67 % pour 5 314 rotations. L’aéroport Mohammed V occupe la première place avec 48,63 % du trafic, loin devant Tanger (11 %) et Marrakech (9 %). Quant au fret, il a diminué de 35 % à 5 429 tonnes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Allemagne - Algérie - Egypte - Aéronautique - Liaison aérienne - Trafic

Aller plus loin

Le trafic aérien international rebondit grâce aux MRE

Grâce au retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc, le trafic aérien international est reparti à la hausse dans les aéroports marocains au cours de la période...

Maroc : le trafic aérien a augmenté de 38,9 % en 2021

En 2021, les aéroports marocains ont enregistré un trafic aérien commercial de plus de 9,9 millions de passagers, en croissance de 38,9 % par rapport à 2020, selon l’Office...

Le Maroc suspend les liaisons aériennes avec six autres pays

Face à la propagation rapide des nouveaux variants du coronavirus, le Maroc a décidé de suspendre les liaisons aériennes avec l’Argentine, la Bosnie-Herzégovine, le Botswana, le...

Le Maroc suspend ses vols avec cinq autres pays (liste complète)

Le Maroc a décidé de suspendre les liaisons aériennes avec le Mali, le Ghana, de la République démocratique du Congo, de la Guinée-Conakry et de la Libye. Cette décision...

Ces articles devraient vous intéresser :

Du changement dans les aéroports marocains

L’Office national des Aéroports (ONDA) poursuit sa politique de modernisation aéroportuaire. Il procédera bientôt à l’installation de portiques électroniques dans cinq aéroports.

Retard ou annulation de vol au Maroc : Vos droits et démarches

Au Maroc, le ministère des Transports et de la Logistique a décidé d’aligner les droits des passagers marocains sur les standards européens, en garantissant une indemnisation adéquate en cas de perturbations de vols.

Un avion « made in Morocco » d’ici 2030

Le Maroc affiche de grandes ambitions concernant le secteur de l’industrie aéronautique. Il compte fabriquer son propre avion.

Airbus présente l’A220 « made in Morocco »

Le constructeur aéronautique européen Airbus a dévoilé, jeudi, à Casablanca, son nouveau modèle d’avion monocouloir : l’A220, moins polluant et dont des centaines de pièces sont produites au Maroc.

La stratégie du Maroc pour s’imposer dans la sous-traitance aéronautique

Depuis 25 ans, le Maroc travaille à s’imposer dans la sous-traitance aéronautique mondiale. Quelle stratégie a-t-il défini pour atteindre son objectif ?

Les aéroports marocains reliés par train

L’aéroport international Ibn Battouta de Tanger sera bientôt relié au réseau ferroviaire, dans le cadre d’un projet qui inclut 15 aéroports internationaux.

Spirit Aerosystems renforce ses effectifs marocains

Après une pause en 2021, les recrutements ont repris au Maroc chez l’Américain Spirit Aerosystems, leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire. Déjà de dizaines de personnes recrutées.

L’Office national des aéroports dans le viseur du Parlement marocain

Au Maroc, nombreux sont les dysfonctionnements qui ont été relevés dans les aéroports. Une commission d’enquête parlementaire pourrait être bientôt mise en place pour passer au peigne fin tous les projets pilotés par l’Office national des aéroports...

Le Maroc, un leader potentiel de l’industrie aéronautique, selon Forbes

Le secteur aéronautique marocain est en plein essor. Le royaume dispose d’importants atouts pour devenir une destination de choix pour les investisseurs dans ce domaine.

Aéronautique : le Maroc décolle et concurrence les géants européens

À l’heure où les constructeurs aéronautiques de l’Europe peinent à répondre à la demande, le Maroc travaille à devenir une plaque tournante de l’aérospatiale.