Maroc : liaisons aériennes suspendues, trafic aérien mal en point

26 mars 2021 - 14h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Depuis quelques semaines, le Maroc suspend les liaisons aériennes avec plusieurs pays, dont l’Allemagne, l’Italie, l’Algérie, l’Égypte. Cette mesure qui vise à sécuriser davantage les frontières du royaume face aux nouveaux variants du Covid-19 produit un impact négatif sur le trafic aérien au grand dam des professionnels du tourisme.

Les autorités marocaines prennent les décisions de suspension des liaisons aériennes en tenant compte de l’évolution de la situation sanitaire et d’autres indicateurs. En Afrique, 1 million de personnes sont infectées par le coronavirus tous les 69 jours et plus de 4,1 millions de cas de contamination ont été enregistrés depuis le début de la pandémie. La campagne de vaccination contre le Covid-19 a démarré dans la majorité des pays africains ces dernières semaines. En Europe, c’est la propagation des nouveaux variants du coronavirus qui inquiète.

À ce jour, le Maroc a suspendu ses vols avec 37 pays. Ces suspensions ne sont pas sans conséquence sur le trafic aérien. Les dernières statistiques de l’Office national des aéroports (ONDA) montrent que le trafic de passagers au mois de février a chuté de près de 78,5 % comparativement au même mois une année auparavant. Quant au volume du trafic commercial des passagers, il s’établit à seulement 420 384 voyageurs à fin février 2021 contre plus de 1,95 million au cours du même mois l’année précédente.

Dans le détail, le trafic a baissé de 71,3 % à l’aéroport Mohammed V avec 211 800 passagers contre 737 816 en février 2020. L’aéroport Tanger Ibn Batouta a enregistré une baisse de 64 %, par rapport à la même période, s’établissant à 37 969 voyageurs. L’aéroport de Marrakech a connu une régression de 93 %. À l’aérogare d’Agadir, la baisse dépasse 88 %. Fes-Saïss et Nador reculent respectivement de 80 % et de 49 %. En conséquence, on note une réduction du mouvement d’avions : une chute de 67 % pour 5 314 rotations. L’aéroport Mohammed V occupe la première place avec 48,63 % du trafic, loin devant Tanger (11 %) et Marrakech (9 %). Quant au fret, il a diminué de 35 % à 5 429 tonnes.

Sujets associés : Allemagne - Algérie - Egypte - Aéronautique - Liaison aérienne - Trafic

Aller plus loin

Le Maroc prolonge la suspension des liaisons aériennes avec certains pays

Le Maroc a décidé de prolonger la suspension des vols avec le Royaume-Uni, la Belgique, de l’Italie, de l’Allemagne, de la Suisse et de la Turquie, qui devrait prendre fin le 21...

Le trafic aérien baisse de 18,03 % à l’aéroport d’Oujda

Le nombre de passagers ayant utilisé l’aéroport Oujda-Angad, durant les six premiers mois de cette année, a atteint 89 750 contre 109 486 durant la même période une année...

Le trafic aérien international reprend son envol au Maroc

L’Office national des aéroports (ONDA) indique que le trafic commercial international a enregistré une hausse considérable au cours de la période allant du 15 juin au 31 août...

Maroc : le trafic aérien chute de plus de 70% au premier semestre 2021

Au titre du premier semestre 2021, les aéroports marocains ont enregistré un recul de 78,8 % du trafic commercial passager. Le nombre de passagers s’élève à 2 473 988 voyageurs...

Ces articles devraient vous intéresser :

Airbus présente l’A220 « made in Morocco »

Le constructeur aéronautique européen Airbus a dévoilé, jeudi, à Casablanca, son nouveau modèle d’avion monocouloir : l’A220, moins polluant et dont des centaines de pièces sont produites au Maroc.

Les F-16 Viper de Lockheed Martin bientôt en action au Maroc

Les 25 avions de combat américains F-16 VIPER fabriqués par le groupe américain Lockheed Martin sont en passe d’être livrés au Maroc.

Le Maroc crée un organe de contrôle de l’aviation militaire

Le Maroc a créé, au sein de l’état-major des Forces armées royales (FAR), la Direction de l’aéronautique militaire (DAM). Elle sera en charge entre autres de la formation du personnel des Forces royales air et des autorisations de vols militaires.

Le trafic aérien entre le Maroc et Israël progresse

Six mois après le lancement des vols directs entre le Maroc et Israël, le trafic aérien progresse et continuera de progresser, présageant ainsi de belles perspectives.

Les aéroports marocains reliés par train

L’aéroport international Ibn Battouta de Tanger sera bientôt relié au réseau ferroviaire, dans le cadre d’un projet qui inclut 15 aéroports internationaux.

Le secteur aérospatial marocain en plein essor

Malgré les effets de la crise sanitaire liée au Covid-19, le secteur aérospatial marocain connait un essor sans précédent.

Le Maroc, un leader potentiel de l’industrie aéronautique, selon Forbes

Le secteur aéronautique marocain est en plein essor. Le royaume dispose d’importants atouts pour devenir une destination de choix pour les investisseurs dans ce domaine.

Spirit Aerosystems renforce ses effectifs marocains

Après une pause en 2021, les recrutements ont repris au Maroc chez l’Américain Spirit Aerosystems, leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire. Déjà de dizaines de personnes recrutées.

La stratégie du Maroc pour s’imposer dans la sous-traitance aéronautique

Depuis 25 ans, le Maroc travaille à s’imposer dans la sous-traitance aéronautique mondiale. Quelle stratégie a-t-il défini pour atteindre son objectif ?

Royal Air Maroc abandonne sa commande de Boeing 737 Max

La compagnie aérienne Royal Air Maroc a annulé la livraison de ses deux derniers Boeing 737 Max 8. Elle envisage de lancer un appel d’offres pour le renouvellement de sa flotte Boeing 737NG.