Des ossements humains découverts dans une poubelle à Tanger

12 août 2023 - 12h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

À Tanger, des ossements humains dont un crâne, ont été trouvés dans un bac à ordures près de la maison d’un professeur d’arts plastiques. La police mène une enquête pour déterminer s’il s’agit d’un homicide ou d’une profanation de sépulture.

Alertés par des personnes qui ont découvert ces restes humains dans une poubelle dans une ruelle située non loin du domicile d’un professeur d’arts plastiques connu pour ses penchants excentriques, notamment son obsession pour le squelette humain, les éléments de la police judiciaire se sont rendus immédiatement sur le site. Ils se sont fait assister par les différents services concernés de la DGSN, notamment les membres de la police scientifique et technique. Ceux-ci ont identifié l’origine humaine des restes découverts. Des techniciens du laboratoire technique ont, à leur tour, visionné les enregistrements des caméras installées dans les environs, ce qui leur a permis de connaître l’identité de la personne qui a jeté ces restes humains dans la poubelle.

À lire :Des crânes et restes d’ossements humains découverts à Harhoura

Ils ont vu le professeur d’arts plastiques apparaître sur les images en train de jeter ces restes dans la poubelle. Jeudi, la police judiciaire l’a soumis à un interrogatoire. L’enquête préliminaire révèle que les ossements sont très anciens et que le mis en cause les a conservés chez lui pendant 15 ans, rapporte le quotidien Al Akhbar. Le professeur qui serait atteint de troubles mentaux aurait pris possession de ces restes lors de sa participation à une campagne d’entretien et de désherbage de cimetières du centre-ville, celui de Sidi Bouabid et celui de Sidi Bouarrakiya. De quoi écarter l’hypothèse d’un homicide. Toutefois, le professeur risque des poursuites judiciaires, notamment pour profanation d’une sépulture, un délit puni par la loi.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Enquête - Homicide

Aller plus loin

Des crânes et restes d’ossements humains découverts à Harhoura

Les services judiciaires de la gendarmerie de la brigade de Témara ont ouvert une enquête, après la découverte de crânes et d’ossements humains à Harhoura.

Un suspect écroué après la découverte des restes humains de Mohamed à Saint-Priest

Un homme de 28 ans, atteint de troubles psychiatriques, a été arrêté puis écroué après la découverte des restes humains de Mohamed, 17 ans, dans les canalisations d’un immeuble...

Maroc : 200 kg d’ossements archéologiques saisis en 2021

En 2021, quelque 200 kg d’ossements archéologiques et 580 kg de fossiles, en transit sur le territoire ont été saisis par la douane marocaine.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.