Les États-Unis bloquent les avoirs d’Othman El Ballouti, baron de la drogue anversois

23 juillet 2023 - 20h20 - Belgique - Ecrit par : P. A

Les États-Unis viennent d’annoncer le gel de tous les biens d’Othman El Ballouti, le baron de la drogue anversois présumé millionnaire, réfugié à Dubaï et menacé par un baron de la drogue mexicain.

Les États-Unis veulent geler les avoirs d’Othman et saisir les actifs de Younes “El Magico”, son frère, et de leur complice Youssef B.A., alias “Benz”. Les entreprises américaines (banques, émetteurs de cartes de crédit, etc.), ainsi que les entreprises étrangères basées dans le pays, ne sont plus autorisées à mener des transactions avec celles d’Othman, accusé de blanchiment, rapporte La Dernière Heure.

« Les sanctions imposées par l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du Département du Trésor américain à trois Belges sont le fruit d’une collaboration fructueuse entre le parquet d’Anvers, la police judiciaire fédérale d’Anvers et l’American Drug Enforcement Administration », a indiqué le parquet d’Anvers, saluant la décision des autorités américaines.

À lire : Anvers : accusé de trafic de drogue, un oncle de Ferdaous écope de 8 ans de prison

Le parquet d’Anvers et la police fédérale sont depuis des années à la recherche d’Othman El B. dont le réseau aurait importé 16 tonnes de cocaïne via le port d’Anvers en moins d’un an. L’homme d’origine marocaine nie les faits, assurant n’avoir jamais été condamné pour trafic de cocaïne.

Dans une récente vidéo, un représentant d’Ismael “El Mayo” Zambada, le chef du cartel mexicain de Sinaloa demande, d’un ton menaçant, à Othman El B. de régler une ancienne dette. « Mais vous devez être sérieux. Les dettes sont des dettes d’honneur. Dettes des hommes. C’est une affaire d’homme, pas une affaire de p* », a déclaré l’homme dans la vidéo.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - États-Unis - Drogues - Mexique - Anvers - Trafic - Cocaïne - Mocro Maffia

Aller plus loin

Anvers : 20 kilos de cocaïne retrouvés chez les parents d’Amir Bachrouri

La police anversoise a découvert la semaine dernière, un sac contenant 20 kilos de cocaïne, ainsi qu’une réserve de cannabis dans la maison de la mère d’Amir Bachrouri, le...

Marocains, déclarez vos avoirs à l’étranger : les règles changent en 2024 !

Le gouvernement marocain a instauré dans le budget 2024 une contribution libératoire relative à la régularisation spontanée sur les avoirs et liquidités détenus à l’étranger de...

Anvers : drogue, corruption…la mafia marocaine en action

Le port d’Anvers est devenu une véritable passoire et une porte d’entrée pour la drogue en Europe à cause notamment de la mafia marocaine. Celle-ci est accusée de corrompre des...

Ferdaous, victime collatérale de règlements de comptes à Anvers

Une petite fille de 11 ans a été tuée lundi à Anvers dans une fusillade qui visait sa maison à Merksem. Membre d’une famille marocaine impliquée dans le trafic de drogue,...

Ces articles devraient vous intéresser :

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...