Othmane Benjelloun s’apprêterait à quitter BMCE Bank

8 septembre 2010 - 19h12 - Economie - Ecrit par : J.L

La rumeur circule depuis quelques temps dans les milieux d’affaires du royaume quant à un possible départ de Othmane Benjelloun de l’administration de la BMCE Bank. Pour succéder au PDG de la banque, deux candidats seraient en lice, Mounir Chraïbi, l’ex Wali de Marrakech et Chakib Benmoussa, l’ex ministre de l’intérieur.

Ce départ pourrait être associé à deux raisons. La première serait en rapport avec les difficultés financières dont souffre depuis peu la banque. Celle-ci ne disposerait pas d’assez de liquidités pour financer ses activités au Maroc et ce sans parler des difficultés endurées par MediCapital, filiale européenne de la BMCE.

Pour surmonter ces difficultés BMCE Bank avait cédé en mars dernier 8% de son capital à la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) pour quelques 6 milliards de dirhams, somme qui n’avait pas suffi à renflouer les finances de la banque en Europe et en Afrique.

La deuxième raison invoquée serait l’âge avancé de Othman Benjelloun qui s’approcherait des 79 ans, ce qui l’empêcherait de suivre les différentes activités de la banque.

Othman Benjelloun, qui aurait lui même indiqué son envie de se consacrer à autre chose, contrôle 40% de la BMCE Bank à travers Finance.com et la société d’assurance Watanya.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Banques - Chakib Benmoussa - BMCE Bank - Mounir Chraibi - Othmane Benjelloun

Ces articles devraient vous intéresser :

La CTM rachète Africa Morocco Link

Le groupe d’Othman Benjelloun, O Capital Group, redistribue les cartes dans le secteur du transport maritime marocain. La Compagnie de Transports au Maroc (CTM) s’empare en effet de la participation majoritaire (51 %) d’Africa Morocco Link (AML)...

Maroc : vers la légalisation de la cryptomonnaie ?

Actuellement interdit au Maroc, la Cryptomonnaie pourrait être autorisée et officialisée par un projet de loi qui attend d’être voté.

Banques marocaines : Fitch Rating avertit

Les banques marocaines font face à une situation de dégradation de la qualité de leurs prêts, en dépit d’une plus grande sélectivité dans leur octroi, avertit l’agence de notation américaine Fitch Ratings.

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Maroc : les virements bancaires instantanés opérationnels en mai

Annoncée en début d’année pour être effective au premier trimestre, la décision de Bank Al-Maghrib de mettre en place un système de virement bancaire instantané, sera opérationnelle en mai. Il offre plusieurs avantages comme la rapidité des transactions.

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Chèques sans provision : une aministie bienvenue au Maroc

Au Maroc, le service centralisé des amendes pour défaut de provision sur chèques a enregistré en 2022 559 918 incidents de paiement, soit une augmentation de près de 12 %, comparativement à l’année précédente. C’est ce qui ressort d’un rapport sur la...

Écoles privées au Maroc : mauvaise nouvelle pour les parents

Mauvaise nouvelle pour des parents d’élèves au Maroc. Des écoles privées prévoient d’augmenter encore leurs frais de scolarité à la rentrée prochaine.

La Société générale se sépare de sa filiale marocaine

Les négociations sont très avancées pour le rachat par le groupe Saham Finances, fondé et dirigé par l’ancien ministre de l’Industrie et du Commerce, Moulay Hafid Elalamy (MHE) d’une grande partie de la société générale du Maroc.

Bonne nouvelle pour les employés de banque au Maroc

Très bonne nouvelle pour les banquiers marocains qui verront, dès la prochaine fiche de paie, une augmentation de salaire.