Le Panama lâche le Polisario et soutient la proposition marocaine

21 novembre 2013 - 13h39 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Le Panama a annoncé hier la suspension des ses relations avec le Polisario et maintiendra sa décision jusqu’à ce que les Nations Unies trouvent une solution à ce conflit vieux de près de 40 ans.

Dans sa déclaration le Panama estime que "pour qu’une population aspire à constituer un Etat souverain, il est nécessaire qu’elle réunisse des éléments fondamentaux pour son existence comme un territoire, une population,un gouvernement et l’indépendance", éléments que la République arabe sahraouie démocratique (RASD) ne remplit pas à ce jour.

D’après l’agence EFE, le ministre des Affaires étrangères a appelé directement le représentant du Polisario au Panama pour lui faire part de la décision de son pays.

Le Panama a été en 1976, le premier pays d’Amérique latine à reconnaître la RASD après sa proclamation par le Front Polisario et l’a toujours soutenu depuis. Il a réitéré son soutien aux efforts de l’envoyé spécial de l’ONU, Christopher Ross, pour trouver une solution.

Le gouvernement panaméen a exprimé son appui à la proposition marocaine d’autonomie du Sahara sous souveraineté marocaine. La proposition est présentée comme "réaliste et pragmatique" pour débloquer la situation au Sahara, estime aujourd’hui le Panama.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Polisario - Sahara Marocain - Autonomie Sahara - Christopher Ross - Panama

Aller plus loin

Le Maroc va ouvrir des ambassades au Panama et au Paraguay

Le Maroc compte ouvrir prochainement deux ambassades au Paraguay et au Panama après que ces pays ont suspendu leurs relations avec le front Polisario.

Maroc : vaste mouvement de nomination de nouveaux ambassadeurs

Un vaste mouvement de nomination de nouveaux ambassadeurs est attendu prochainement au Maroc et ces nominations devraient également concerner certains pays stratégiques pour le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Des joueurs marocains « pris en otage » en Algérie

Alors qu’ils sont arrivés en Algérie dans le cadre du match aller des demi-finales de la Coupe de la Confédération de la CAF, les joueurs et le staff de la Renaissance sportive de Berkane ont été « pris en otage » en raison du maillot contenant une...

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...