Recherche

Sahara : est-ce vraiment une victoire de la diplomatie marocaine ?

© Copyright : DR

24 avril 2013 - 14h30 - Maroc - Par: Jalil Laaboudi

Les Etats-Unis ont finalement renoncé à la revendication d’élargir les prérogatives de la Minurso au Sahara, à la surveillance des droits de l’homme dans cette région, d’après une source diplomatique citée par Reuters. Le texte de la nouvelle résolution parle bien d’encourager les droits de l’homme, mais sans faire référence à la Minurso, confirme un officiel marocain.

"Nous sommes proches d’une solution qui satisfera tout le monde", affirme Philippe Lalliot, porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, dans une déclaration à l’agence Reuters, quelques jours avant la fin du mandat de la Minurso, prévue le 30 avril.

Considérée comme une atteinte à la souveraineté du Royaume, la résolution a été vigoureusement dénoncée par la diplomatie marocaine, mais c’est "l’intervention du Roi Mohammed VI, qui a pesé de tout son poids pour défendre les constantes de l’unité nationale et l’Etat de droit, qui a permis de dissiper le malentendu entre Rabat et Washington", explique une source marocaine au quotidien Akhbar Al Yaoum.

"Le cabinet royal entreprend aujourd’hui des contacts avec les partis politiques et les ONG marocaines, pour les informer de la victoire diplomatique du Maroc, quant à la nouvelle tournure que prend la gestion du dossier du Sahara", renchérit le même responsable.

Concernant l’accord conclu entre le Palais, le ministère des Affaires étrangères et les Etats-Unis, des sources proches du dossier indiquent à Akhbar Al Yaoum que "Washington a confié au Groupe des Amis du Sahara (France, Espagne, Russie, Royaume-Uni), le soin de trouver la meilleure formule pour préparer le nouveau projet de résolution", qui sera soumis jeudi au Conseil de sécurité.

Samir Bennis, conseiller politique marocain à l’ONU, à New York, cité par Akhbar Al Yaoum affirme que le retrait de la résolution américaine n’est qu’une "rumeur". "Les Etats-Unis n’ont pas abandonné le projet de résolution. Ceci est contraire aux méthodes de travail au sein des Nations-Unies. Mais ce qui est sûr, c’est que la première proposition sera substantiellement réformée", précise l’expert marocain.

Pour sa part, le Polisario menace déjà de reprendre les armes contre le Maroc, alors que son allié, l’Algérie, estime que la France et l’Espagne font profil bas pour conserver leurs places de premiers partenaires commerciaux du Royaume.

Mots clés: France , Espagne , États-Unis , Algérie , Diplomatie , Polisario , Sahara Marocain , Autonomie Sahara , Minurso

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact