Pays Bas : Le foulard, pas une entrave à l’emploi

27 mars 2009 - 10h51 - Monde - Ecrit par : L.A

Le foulard, pas une entrave à l’emploi. Trois femmes d’origine marocaine tentent de le faire comprendre aux employeurs. Leur "Brigade du foulard" se veut pacifique. Les statistiques prouvent que les femmes musulmanes sont défavorisées sur le marché du travail.

La "Brigade du foulard" des femmes musulmanes des polders ("Poldermoslima Hoofddoekbrigade") n’est pas une nouvelle organisation terroriste. Au contraire, cette initiative lancée mi-février par trois Néerlando-Marocaines veut combattre, pacifiquement, les préjugés contre les femmes voilées sur le marché du travail. "Nous ne voulons pas menacer les employeurs", s’empresse de clarifier Nora el Jebli, l’une des fondatrices.

Cette comptable de 31 ans, née à Amsterdam de parents marocains, porte le hijab depuis 2004. "Une décision personnelle" prise après deux accidents de voiture.

Travail d’explication

Pour décrocher, il y a quelques mois, son nouvel emploi chez Toolsgroop, une entreprise américaine, elle n’a pas eu besoin de l’enlever : "J’ai simplement expliqué ce qu’est le foulard et ce qu’il représente pour moi". Certains ne se sont pas gênés pour lui dire, lors d’entretiens d’embauche, que son foulard "ne (cadrait) pas avec la culture de l’entreprise". D’autres ont prétendu que le poste était déjà pourvu.

La "Brigade du foulard" ne veut pas entrer dans de vaines polémiques. Elle part d’un simple constat : aux Pays-Bas, le chômage des Marocains, de 20 pc, est cinq fois supérieur à la moyenne nationale. Pour les femmes, le foulard n’est accepté qu’aux postes subalternes.

"Nous ne voulons pas être prises en pitié, dit Nora el Jebli. Nous voulons juste une chance honnête sur le marché du travail". Si ce n’est quelques courriels de haine envoyés à la jeune comptable, l’invitant par exemple à "retourner à Kaboul", la "Brigade du foulard" n’a pas suscité beaucoup de réactions dans un pays qui débat pourtant tous les jours de l’islam.

Avis de soutien

Le problème posé par le foulard sur le marché du travail doit être réglé, estime Agnes Jongerius, secrétaire générale de la Fédération des syndicats néerlandais (FNV), qui soutient l’initiative. En effet, de plus en plus de jeunes filles d’origine turque et marocaine se voilent, au risque de passer pour les "Burqa Babes" dont se moque le dessinateur à succès Peter de Wit.

La Commission pour l’égalité des traitements (CGB) a rendu plusieurs recommandations en leur faveur, après que certaines ont été licenciées pour avoir refusé de retirer leur foulard.

Prix annuel

Mais pas question pour la Brigade de défendre d’autres voiles que le simple hijab et Nora el Jebli rejette la burqa. Elle veut travailler sur l’opinion de manière exclusivement positive.

Dans une mosquée d’Amsterdam, la "Brigade du foulard" a décerné, le 22 février, son premier Prix annuel à la chaîne de supermarchés Dirk van den Broek, récompensant ainsi l’entreprise néerlandaise qui accepte le mieux le foulard parmi ses employées.

Source : La Libre Belgique - Sabine Cessou

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Pays-Bas - Religion - Emploi - Femme marocaine

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : voici le montant de la zakat al fitr

Le montant de la zakat Al Fitr vient d’être annoncé par les autorités religieuses marocaines, et plus précisément par le Conseil supérieur des oulémas (CSO).

La date de l’Aid Al Mawlid au Maroc connue

Au Maroc, l’Aid Al Mawlid Annabaoui, la fête qui célèbre la naissance du prophète Mohammad, sera célébrée en ce mois de septembre.

Une lettre particulière d’Amine et de Yasmine à Emmanuel Macron

Dans une correspondance, Amine et Yasmine, deux enfants de huit ans expriment des inquiétudes quant à l’avenir de Casino Saint-Étienne où travaillent leurs parents et demandent au président de la République française Emmanuel Macron de sauver le groupe.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Les confidences de Gad Elmaleh sur sa rencontre avec le pape François

L’humoriste marocain Gad Elmaleh s’est confié après sa rencontre avec le pape François, au Vatican le 23 décembre, à qui il a présenté son film « Reste un peu », sorti en France le 16 novembre et dont le scénario repose sur son cheminement spirituel...

Michel Houellebecq s’excuse auprès des musulmans

L’écrivain Michel Houellebecq revient sur les propos dangereux qu’il avait tenus envers les musulmans lors d’une discussion entre l’essayiste Michel Onfray et lui, et présente ses « excuses à tous ceux » qui se sont sentis offensés.

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

Rapport inquiétant sur les violences faites aux femmes marocaines

Au Maroc, les femmes continuent de subir toutes sortes de violence dont les cas enregistrés ne cessent d’augmenter au point d’inquiéter.

Officiel : l’Aid Al Fitr célébré mercredi 10 avril au Maroc

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé ce mardi soir, après la prière d’Al Maghrib, l’observation du croissant lunaire annonçant le début du mois de Chaoual 1445 H. C’est donc officiel, l’Aïd Al Fitr 1445 sera célébré demain...

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.