Pays-Bas : le Premier ministre est-il ciblé par la « mocro maffia » ?

27 septembre 2021 - 17h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte serait ciblé par la « Mocro maffia qui planifierait un attentat ou un enlèvement le concernant. Il est désormais sous haute protection.

Le Premier ministre Mark Rutte bénéficie dorénavant d’une protection très rapprochée à la suite des rumeurs d’attentat ou d’enlèvement le concernant, rapporte De Telegraaf. Une information confirmée par des sources officielles à La Haye. « Mocro maffia », la mafia marocaine de la drogue, est soupçonnée de planifier ces actes. Les services de sécurité auraient reçu des informations détaillées sur le projet d’attentat ou d’enlèvement au début du mois. « Elles sont prises très au sérieux », a fait savoir à différents médias une source sous couvert d’anonymat. D’ores et déjà, une enquête a été ouverte. L’unité d’élite du Service de protection royale et diplomatique est chargée de mener les investigations.

À lire : Comparution de Ridouan Taghi, cerveau présumé de la « Mocro-mafia » à Amsterdam

Depuis l’assassinat en juillet du journaliste d’investigations Peter R. de Vries par deux tueurs ayant des liens avec la « Mocro Maffia », les Pays-Bas renforcent la protection des avocats, des magistrats, des journalistes, des fonctionnaires et leurs familles. Menacé par des groupes islamistes radicaux, Geert Wilders, le dirigeant du Parti pour la liberté (PVV), une formation populiste anti-islam, a vu sa protection renforcée. Une escouade de gardes du corps le suit en permanence. « Terrible, à ne souhaiter à personne », a-t-il précisé sur Twitter, lundi, après avoir appris les rumeurs d’attentat ou d’enlèvement concernant le Premier ministre.

À lire : Mafia marocaine aux Pays-Bas : une femme abattue dans sa voiture

À l’heure où les menaces concernant Mark Rutte inquiètent, le procès de 17 des membres de la « Mocro Maffia » repris le 20 septembre dernier se poursuit dans une enceinte ultra sécurisée de la banlieue d’Amsterdam. En 2019, ce groupe criminel était impliqué dans l’assassinat de Derk Wiersum, un avocat d’Amsterdam spécialisé dans le crime organisé et les réseaux de trafic de drogue. Son client, Nabil B., un repenti dont le frère avait été assassiné en 2018, avait livré à la police des informations-clés sur le chef de la mafia marocaine, Ridouan Taghi, en échange d’une peine réduite.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Pays-Bas - Attentat - Mocro Maffia - Enlèvement

Aller plus loin

Pays-Bas : de lourdes peines pour deux membres de la « mocro maffia »

Jugés devant le tribunal d’Amsterdam, deux membres de la « mocro maffia » ont écopé de lourdes peines de prison lundi pour l’assassinat de l’avocat néerlandais, Derk Wiersum.

La mafia marocaine fait à nouveau parler d’elle en Belgique

À Bruxelles, le parquet fédéral enquête sur la Mocro maffia soupçonnée d’avoir blanchi 367 millions d’euros. Cette somme d’argent a transité en Belgique dans une affaire de drogue.

Un ministre belge menacé par la « Mocro maffia » ?

Quatre suspects, qui seraient membres de la Mocro maffia, groupe criminel marocain dédié au trafic de drogue, ont été arrêtés aux Pays-Bas dans le cadre de l’enquête sur un «...

Pays-Bas : un règlement de comptes au sein de la mafia marocaine fait un mort (vidéo)

Quelques jours après son rapatriement du Maroc vers les Pays-Bas, Brahim Azaim, 25 ans, a été tué par balles à Rotterdam, dimanche 10 mai.

Ces articles devraient vous intéresser :