Emmanuel Macron et Anne Hidalgo rendent hommage à Rayan

6 février 2022 - 19h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les hommages pleuvent depuis le décès de Rayan, un garçonnet de 5 ans, resté coincé dans un puits de 45 cm de diamètre pendant 5 jours, après une chute accidentelle.

Le Maroc est en deuil. Tombé accidentellement le 1ᵉʳ février 2022 dans un puits asséché de 32 mètres de profondeur, étroit et difficile d’accès, creusé près de la résidence familiale dans le village d’Ighrane, dans la province de Chefchaouen, dans le nord du Maroc, le petit Rayan n’a pas eu la vie sauve, malgré les cinq jours d’efforts acharnés des sauveteurs. Le drame a ému le monde entier. Les hommages se multiplient après le décès du garçonnet.

À lire : Le Roi Mohammed VI téléphone aux parents de Rayan

« Suite au tragique accident qui a coûté la vie à l’enfant Rayan Oram, Sa Majesté le roi Mohammed VI a appelé les parents du défunt, décédé après être tombé dans un puits », a fait savoir le cabinet royal dans un communiqué. Le souverain s’est entretenu par téléphone avec les parents du garçonnet, Khalid Ouram et Ouassima Kharchich, à qui il a adressé ses condoléances. « Ce soir (samedi), je veux dire à la famille du petit Rayan et au peuple marocain que nous partageons leur peine », a écrit Emmanuel Macron, le président de la République française sur Facebook.

À lire : Cheikh Mohammed bin Rashid présente ses condoléances à la famille de Rayan

« Pensées à Rayan, sa famille et le peuple marocain qui le pleure. Personne ne devrait avoir à vivre ce genre de drame », réagit Yannick Jadot, le candidat écologiste à la présidentielle 2022. Anne Hidalgo, candidate PS et maire de Paris, a témoigné son « immense tristesse », toute son “affection” et son « soutien à la famille du petit Rayan et à ceux qui ont tout tenté pour le sauver ». « Nos cœurs et les cœurs du monde entier pleurent. Le petit garçon du puits a uni les peuples de la terre… Rayan est décédé après avoir retenu le souffle du monde pendant 5 ans jours », écrit Mohamed Abou El Enein, vice-président de la Chambre des Représentants d’Égypte sur sa page officielle.

À lire : Rayan, "symbole de solidarité" : l’Égypte pleure le garçonnet marocain

« Nous avions tous gardé l’espoir que le petit Rayan s’en sorte. Tout ceci est tellement tragique », a également réagi sur Twitter la romancière maroco-américaine Laila Lalami. « Le courage de Rayan restera dans nos mémoires et continuera de nous inspirer. Le dévouement du peuple marocain et des secouristes également. Immenses pensées aux parents et aux proches. Qu’Allah accorde à ce guerrier le plus haut degré du paradis », a souligné l’international algérien du Milan AC Ismaël Bennacer, dans un tweet accompagné du dessin d’un enfant s’élevant dans le ciel accroché à un ballon en forme de cœur aux couleurs du Maroc.

Sujets associés : Accident - Décès

Aller plus loin

Marine Le Pen « touchée » par la mort de Rayan

La présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, a témoigné sa solidarité à la famille de Rayan, le garçon de 5 ans décédé samedi après avoir passé cinq jours coincé...

Les célébrités pleurent la mort de Rayan

Rayan, un garçonnet de 5 ans, resté coincé dans un puits de 45 cm de diamètre pendant 5 jours, après une chute accidentelle, est décédé samedi 5 février. Cette triste nouvelle a...

Hervé Renard rend hommage à Rayan

L’ex-coach des Lions de l’Atlas, Hervé Renard, n’est pas resté en marge de la vague de solidarité envers le Maroc, observée suite au décès de Rayanle samedi 5 février, après...

Le but de Tissoudali en hommage au petit Rayan

En marquant un but ce dimanche lors du match qui a opposé la Gantoise au FC Bruges, l’international marocain,Tarik Tissoudali, a rendu hommage à Rayan, décédé après cinq jours...

Ces articles devraient vous intéresser :

Amine Adli perd sa maman, la FRMF présente ses condoléances

Amine Adli est frappé par un énorme malheur. L’attaquant des Lions de l’Atlas et du Bayer Leverkusen vient de perdre sa maman.

Décès à 24 ans du joueur marocain Oussama Falouh

Admis en soins intensifs suite à un accident de la route qui s’est produit le 11 octobre dernier, Oussama Falouh, joueur du Wydad de Casablanca, est décédé jeudi.

Khalid Naciri, ancien ministre marocain, s’éteint à l’âge de 77 ans

Khalid Naciri, ancien ministre de la Communication sous le gouvernement El Fassi et l’un des dirigeants du Parti du progrès et du socialisme (PPS), est décédé mercredi soir dans une clinique à Rabat à l’âge de 77 ans. Diplomate et communicant émérite,...

Le deuil persistant de Booder pour son ami Wahid Bouzidi

Près de trois mois après le décès de son ami, l’humoriste franco-marocain Booder rend un nouvel hommage au Franco-algérien Wahid Bouzidi qui lui « manque énormément ».

Attaque de chiens au Maroc : urgence de résoudre une véritable problématique

L’attaque de chiens errants est une véritable problématique que doit résoudre le Maroc. En tout, trente personnes succombent chaque année à leurs blessures dans le pays.

Décès d’Abdelhak Khiame, ancien patron du BCIJ

Triste nouvelle ce mardi 23 août 2022. L’ancien patron du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), Abdelhak Khiyame, est décédé aujourd’hui des suites d’une longue maladie.

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Ayoub, 16 ans : l’impossible deuil après le séisme au Maroc

Ayoub, 16 ans, est l’un des survivants du puissant et dévastateur séisme qui a touché une partie du Maroc dans la nuit du 8 septembre. Il a perdu cinq membres de sa famille dans la catastrophe.

Après son décès, la fiancée d’un MRE cherche à obtenir un mariage posthume

Alors qu’il prévoyait de se marier avec sa compagne avec qui il a partagé 36 ans de vie commune et eu deux enfants, un Marocain résidant à Saint-Laurent-du-Var décède d’un double cancer. Après son décès, sa fiancée cherche désespérément à obtenir un...

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...