Recherche

Le maire d’Anvers veut ouvrir « une prison belge » au Maroc

14 septembre 2017 - 14h00 - Monde

Bart De Wever, maire d’Anvers en Belgique, était en visite de travail au Maroc cette semaine pour parler de terrorisme et de radicalisme.

Lundi, après une première journée au Maroc, De Wever a fait une proposition pour le moins étonnante. L’homme politique souhaiterait ouvrir une prison Belge dans le pays pour pouvoir y envoyer les personnes d’origine marocaine condamnées dans son pays.

« Pourquoi n’investissons nous pas ici dans une prison ? Dans les prisons belges il y a 1200 prisonniers ayant la nationalité marocaine, dont près de 500 sans papiers . », a-t-il déclaré.

« Les entretiens que nous avons eus aujourd’hui, surtout avec la police marocaine, étaient concrets et utiles. Il y a un vrai désir d’échanger des informations, aussi sur certaines familles, sans suivre le long chemin juridique. Les accords entre la Belgique et le Maroc sur l’échange d’empreintes digitales existent et doivent maintenant être appliqués, voire améliorés. Nous devons créer une situation gagnant-gagnant. Construisons une prison belge ici. », a poursuivi le maire belge.

Lors de sa visite, Bart de Wever a également parlé de terrorisme et de radicalisation avec le secrétaire d’état aux Affaires générales Karim Lahlou et les services de sécurité marocains.

« Il est clair que l’Etat marocain est ennuyé par le fait que des belgo-marocains sont impliqués dans des attaques. Le pays est également préoccupé par l’amalgame fait entre l’islam et le djihadisme. Un millier de Marocains se trouvent actuellement en prison ici pour leur liens avec le terrorisme. L’engagement de la police marocaine est grandement apprécié mais aussi le fait que les autorités marocaines réalisent que le terrorisme est financé par l’argent de la drogue. Nous sommes sur la même ligne. »

Un avis ? un commentaire?

Bladi.net

Bladi.net - 2017 - Archives - A Propos - Contact