Aid el fitr : les tarifs des autocars vont augmenter de 20%

3 juin 2019 - 11h00 - Ecrit par : K.B

Régulés par l’arrêté n° 2445 du ministère du transport, les prix de voyage par autocar connaîtront cette année une augmentation de 20%, à l’occasion de l’aid el fitr. Cette augmentation permet aux professionnels de "compenser les charges des retours vides".

Période de haute saison pour les professionnels du secteur du transport par autocar, la période de l’aid el fitr connaît une forte affluence de voyageurs, nécessitant une organisation rigoureuse afin d’éviter les surenchères sur le terrain.

Selon La Vie Eco, le ministère du transport prépare une charte, impliquant la participation de ses services locaux, les walis, maires, ainsi que la direction générale de la sûreté nationale et la gendarmerie.

En fonction du flux de voyageurs, le ministère accorde des autorisations exceptionnelles aux professionnels, ayant des autocars inactifs, afin de pouvoir répondre à la forte demande. Pour 2019, le ministère a accordé seulement quatre autorisations exceptionnelles, comparées aux 22 autorisées en 2018.

Cette faible demande s’explique, selon Kheir eddine El Hain, chef de service de la régulation de la mise à niveau du secteur du transport, au fait que "les examens scolaires sont en cours. Ou, ils commenceront pour la majorité, juste après Aid el fitr".

Tags : Transports - Transport en commun - Aïd Al fitr 2022

Nous vous recommandons

Aeroflot suspend ses vols vers le Maroc

La compagnie aérienne russe Aeroflot a décidé de suspendre ses vols internationaux, dont le Maroc, à partir du 8 mars 2022. Suite au déclenchement de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, les Occidentaux ont pris une avalanche de sanctions contre Moscou,...

Espagne : les enfants de la Marocaine égorgée par son mari placés

Les trois enfants de la Marocaine égorgée lundi par son mari à son domicile à La Vila Joiosa (Murcia) ont été placés sous la tutelle de la région de Valence, en attendant de décider de leur prise en charge par un membre de la...

Une proposition pour résoudre le problème de saturation des cimetières au Maroc

Le Maroc fait face à un problème de saturation des cimetières à Casablanca et dans d’autres grandes villes. Lors de la séance des questions orales du lundi dernier, Ahmed Taoufiq, ministre des Habous et des Affaires Islamique propose la mise en place de...

Le dirham devrait baisser face à l’euro dans les prochains mois

Sur les trois mois à venir, le dirham se maintiendra en hausse face au dollar tandis qu’il baissera vis-à-vis de l’euro, au cours de la même période. C’est ce que révèlent les données prévisionnelles d’Attijari Global Research...

Mort d’un Marocain dans un terrible accident en Espagne

Un Marocain a perdu la vie samedi à Vilagarcía après que sa voiture a chuté dans un ravin de six mètres de profondeur.

Espagne : l’autoroute A1 désespérément vide sans les MRE

Le Maroc a exclu, pour la deuxième année consécutive, les ports espagnols de l’Opération Marhaba. Avec cette situation, l’autoroute A-1 qui est l’une des plus empruntées par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) pour rejoindre le Maroc en passant par la...

Covid 19 : évolution inquiétante du variant Delta au Maroc

Le variant Delta, réputé être très contagieux, est présent sur le territoire national. « Il va devenir dominant dans quelques semaines », selon le directeur du laboratoire de biotechnologie de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, Azeddine...

France : une élue mise en examen pour son implication présumée dans un trafic de drogue depuis le Maroc

Soupçonnée d’implication dans un trafic de drogue depuis le Maroc, la maire d’une commune de Seine-Maritime a été mise en examen pour complicité. En octobre dernier, elle avait été arrêtée et gardée en vue dans le cadre de cette affaire, avant d’être libérée,...

Italie : un Marocain bat un boxeur aux tatouages nazis (vidéo)

Le boxeur marocain Hassan Nourdine a remporté dimanche dernier son combat face à Michele Broili, un adversaire couvert de tatouages nazis, devenant ainsi champion d’Italie des super plumes.

Voici pourquoi il est difficile d’entrer au Maroc depuis Sebta

Le faible coût de la traversée par Sebta et les contrôles sanitaires et documentaires stricts à la frontière de Tarajal constituent les deux raisons du flux important de MRE qui arrivent dans la ville autonome, provoquant un embouteillage monstre à la...