Un prix Mohammed VI pour les MRE

10 juin 2007 - 08h55 - Maroc - Ecrit par : L.A

L’engagement des MRE pour leur pays n’est plus à démontrer. Des prix dédiés aux Marocains de la diaspora seront bientôt créés pour récompenser la créativité de ces derniers, leur engagement associatif ou économique. Dotés chacun d’une somme de 100.000 DH, ces prix portent le nom de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Des prix récompensant la créativité des Marocains de la diaspora seront bientôt mis en place pour consacrer l’apport de nos concitoyens vivant à l’étranger aux domaines des arts, de la littérature, de l’économie ou encore des l’action associative.

Portant le nom de "Prix Mohammed VI pour les Marocains résidant à l’étranger", ces prix, selon un projet de décret soumis à l’examen du Conseil de gouvernement qui se réunit demain jeudi, sont dotés d’une récompense de 100.000 DH chacun. Selon le même projet de décret (2-07-890), élaboré au niveau du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération), ces prix seront décernés le 10 août de chaque année, journée où le Maroc célèbre la journée nationale des Marocains résidant à l’étranger.

Ces prix sont déclinés en trois catégories selon le domaine où auront excellé les Marocains de la diaspora. Le premier consacre l’apport des MRE dans le domaine de la créativité (arts, littérature, sports...), alors que le deuxième est dédié à l’investissement et l’économie. Il récompense soit le meilleur projet mis en chantier par un MRE sur le territoire national, soit encore une étude ou recherche économique qui aura de l’impact sur le secteur au Maroc. Le troisième prix, lui, est décerné à ceux parmi les MRE qui auront percé dans le domaine de l’action associative.

Selon le règlement du concours prévu pour ces prix, les candidatures devront être déposées en cinq exemplaires, en plus d’une copie numérisée, avant le 10 mars auprès de l’autorité gouvernementale chargée des MRE, soit le département gouvernemental dirigé actuellement par l’USFP Nouzha Chekrouni. Le projet de décret n’a pas émis de restrictions concernant la langue choisie pour la présentation du travail ou du projet. Sauf que ce dernier ne doit pas avoir reçu d’autres prix auparavant. Les prix, accompagnés d’un galon de souvenir et d’une attestation honorifique, peuvent être décernés à deux candidats ex-aequo. Qui se chargera de tout coordonner pour la mise en place de ce nouveau geste de reconnaissance envers les Marocains de l’étranger ? Le projet de décret stipule que l’organisation sera du ressort de l’autorité gouvernementale chargée des MRE. Cette dernière préside d’ailleurs une commission composée de 15 membres nommés par elle en plus du directeur des affaires consulaires et sociales au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération qui hérite de la mission de rapporteur. Le règlement intérieur de cette commission ainsi que son mode de travail seront arrêtés ultérieurement par le département de tutelle.

D’ailleurs, les charges inhérentes à l’organisation des concours pour les Prix Mohammed VI pour les Marocains résidant à l’étranger seront inscrits au budget général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. Ils sont près de trois millions de Marocains à vivre à l’étranger. Une bonne partie de cette communauté se concentre en Europe et notamment en France, en Espagne et en Belgique. Pour le prochain scrutin législatif du 7 septembre, ils auront le droit de voter et de se porter candidats à la lumière des nouveautés apportées aux lois électorales sur hautes directives royales.

Aujourd’hui le Maroc - Mohamed Boudarham

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Prix - MRE

Ces articles devraient vous intéresser :

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

MRE : Peut-on importer une voiture de location au Maroc ? 

La douane marocaine vient de publier une nouvelle version de son guide dédié aux Marocains résidant à l’étranger. Une section dédiée à l’importation par les MRE des voitures de location. Qu’en est-il ?

Maroc : la grande réforme du Code de la famille est lancée

Suite aux instructions du roi Mohammed VI, le gouvernement d’Aziz Akhannouch s’active pour la réforme du Code de famille.

Un MRE peut-il prêter sa voiture au Maroc ?

Très souvent quand ils sont le Maroc, des proches ou des amis sollicitent les MRE pour le prêt de leur voiture immatriculée à l’étranger. La douane marocaine est assez stricte là-dessus.

Les Lionceaux U17 célébrés pour à retour au Maroc

Lors d’une cérémonie organisée au Complexe Mohammed VI de football, le roi Mohammed VI a félicité les Lionceaux et le staff de la sélection nationale U17, pour leur exploit exceptionnel et leur qualification à la Coupe du Monde 2023.

Douane marocaine : voici le guide des MRE 2023 (à télécharger)

L’Administration des Douanes et impôts indirects a récemment dévoilé son nouveau guide dédié aux Marocains résidant à l’étranger.

Deux pertes dans la famille d’Omar Achadoud : décès soudain du footballeur et de son père

Le footballeur Omar Achadoud est décédé subitement dans son sommeil samedi dernier. Ce triste événement a été suivi par une autre perte douloureuse pour la famille trois jours plus tard, le décès de son père, Mbark, selon la mosquée de Houthalen...

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).