Maroc : des détenus du Hirak obtiennent gain de cause

29 novembre 2019 - 08h10 - Maroc - Ecrit par : I.L

Quatre détenus du Hirak ont été transférés de la prison Ras El Ma de Fès à la prison locale de Guercif. Cette décision a pour objectif de les rapprocher de leurs familles.

Ce transfert s’inscrit "dans le cadre du rapprochement des détenus de leurs familles en vue de préserver leurs liens familiaux et sociaux", indique la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) dans un communiqué.

À en croire la DGPAR, ces détenus ont annoncé le 25 novembre la fin de la grève de la faim entamée le 19 novembre.

Ce moyen de protestation visait à faire pression sur la direction si elle ne répondait pas favorablement à leurs revendications. Des revendications que la DGPAR jugent "illégitimes".

Par ailleurs, la DGAPR entend procéder au transfert de deux autres détenus, suite à leur demande, à des établissements pénitentiaires proches de leurs familles.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Prison - Guercif - Hirak - Manifestations à Al hoceima

Aller plus loin

Casablanca : les détenus du Hirak renoncent à faire une grève de la faim

Les militants du mouvement du Hirak d’Al Hoceima ont décidé de ne pas observer une grève de la faim, vient d’indiquer la direction de la prison locale d’Ain Sebaâ 1.

Torture des détenus du Hirak du Rif : l’AMDH menace

Une plainte a été déposée le lundi 7 octobre devant le Procureur général près de la Cour de Cassation par l’Association marocaine des Droits humains (AMDH) au sujet « des...

Maroc : que faire contre la surpopulation carcérale ?

Devant les parlementaires, le directeur de la Délégation générale de l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a proposé en début de semaine un partenariat...

Tanger : pas de grève de la faim des détenus du Hirak

En réaction aux allégations sur la grève de la faim de 14 détenus du Hirak d’Al Hoceima, l’administration de la prison locale Tanger II a apporté un démenti formel.

Ces articles devraient vous intéresser :

Nasser Zefzafi sort exceptionnellement de prison

Nasser Zefzafi, leader du mouvement de contestation du « Hirak », a bénéficié d’une permission pour rendre visite à un proche malade.

Appel à la libération « immédiate » de Nasser Zezafi

À l’occasion de la Journée internationale des populations autochtones le 9 août, cinq organisations internationales de défense des droits humains ont appelé à la libération « immédiate et inconditionnelle » de Nasser Zefzafi, leader du mouvement de...