Reda Abakrim "Turbo" : Le baron de la drogue de retour sur le banc des accusés

17 avril 2024 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le procès du baron présumé de drogue, Reda Abakrim, alias Turbo, pour le meurtre de Brahim Hajjaji commis en France en 2007 a été reporté une nouvelle fois. Il est par ailleurs le principal suspect du meurtre du mari de la chanteuse Rym Fikri.

Le report du procès est motivé par le souhait de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca de faire comparaître Reda Abakrim, 40 ans. Lors de cette neuvième audience, la défense du baron présumé de la drogue a mis à la disposition de la cour le numéro d’écrou du détenu afin d’y parvenir, fait savoir H24info. Arrêté le 22 décembre 2020 à l’aéroport de Casablanca en provenance de Dubaï après 13 ans de cavale, puis poursuivi au Maroc pour « participation à un enlèvement, séquestration et homicide volontaire » dans le cadre de l’affaire du meurtre de Brahim Hajaji en France en 2007, « Turbo » avait été acquitté le 18 avril 2023 par la chambre criminelle près la cour d’appel de Casablanca à la surprise de Mohamed Aghanaj, avocat de la famille de la victime. Ce dernier avait fait appel. « Il a d’abord été arrêté pour usage de faux passeport avant que la police ne découvre qu’il fait l’objet d’un mandat d’arrêt international après une condamnation à 21 ans de prison en France dans une affaire de meurtre liée au trafic de stupéfiants », avait précisé Mohamed Aghanaj.

À lire :Reda Abakrim, alias « Turbo », face aux juges

Depuis l’assassinat en 2007 dans une cité de Poissy (Yvelines, région parisienne) de Brahim Hajjaji, pour lequel il est soupçonné, Reda Abakrim était en cavale. En juin 2020, la cour d’assises de Versailles, près de Paris avait infligé 21 ans de réclusion criminelle à cet homme, activement recherché par l’Office français de lutte contre les trafics de stupéfiants (Ofast) en tant que principal suspect du meurtre de Hajaji.

À lire :Affaire Rym Fikri : Reda Abakrim, alias « Turbo », en cause ?

Celui est considéré comme l’un des plus gros trafiquants de cannabis du Maroc vers la France, « Turbo » est actuellement en détention pour son implication présumée dans le meurtre du mari de Rym Fikri. Ce dernier avait été kidnappé, le 8 février dernier, près de chez lui à Casablanca, par des individus qui étaient à bord d’un véhicule tout-terrain. Il sera assassiné et son corps sera découvert dans le lit d’une rivière aux environs de Rabat.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Drogues - Procès - Homicide - Trafic

Aller plus loin

Du nouveau dans l’affaire Rym Fikri

Après des semaines de recherche, une partie du corps du mari de la chanteuse marocaine Rym Fikri, disparu en février, aurait été retrouvée lundi par des plongeurs, dans l’oued...

Affaire Rym Fikri : un Français d’origine marocaine mis en cause

Au total, six personnes, dont un MRE, ont été arrêtées par les éléments de la police judiciaire préfectorale de Casablanca, en lien avec l’enlèvement et l’assassinat du mari de...

Reda Abakrim, alias « Turbo », face aux juges

Reda Abakrim, alias « Turbo », principal suspect du meurtre du mari de la chanteuse Rym Fikri, a comparu devant la cour d’appel de Casablanca dans le cadre de l’affaire du...

Affaire Rym Fikri : Reda Abakrim, alias « Turbo », en cause ?

Reda Abakrim, alias « Turbo », principal accusé de l’enlèvement et du meurtre de l’époux de l’artiste Rym Fikri, a été acquitté en avril dernier par la cour d’appel de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.