Relâchement des gestes barrières : la police va sanctionner plus sévèrement

4 juillet 2021 - 12h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, appelle à la vigilance et au respect des mesures barrières contre la propagation du Covid-19. Cet appel survient après celui lancé par son homologue de la Santé contre « une probable rechute épidémiologique » due au relâchement des gestes barrières.

Conscient de la place primordiale qu’occupe la santé des citoyens au sein du système général de sécurité, le ministre rappelle à travers une note que, malgré les efforts fournis jusque-là, au moment où la campagne de vaccination continue de se déployer à un rythme soutenu, « il n’est pas admis que des comportements irresponsables fassent courir à notre pays le risque d’avènement d’une nouvelle vague de propagation de la pandémie ».

Ainsi, il est demandé aux responsables territoriaux de veiller à la mise en œuvre stricte et ferme des mesures décrétées par les autorités publiques, notamment, le port du masque, le respect de la distanciation physique dans les lieux publics, l’interdiction des déplacements non autorisés entre 23h et 4h30 et l’interdiction des rassemblements regroupant plus que le nombre autorisé de personnes (dans les espaces fermés et ouverts).

A lire : Covid-19 au Maroc : réunion d’urgence au ministère de l’Intérieur

Il est également recommandé le respect de la capacité d’accueil des salles de fêtes, théâtres, cinémas, piscines, centres culturels, musées… Cette mise en garde du ministre de l’Intérieur sonne comme une ferme mise en garde à près de deux semaines de l’Aïd al-Adha.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Abdelouafi Laftit - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le Coronavirus emporte un cadre du ministère de l’Intérieur marocain

Un haut cadre du ministère de l’Intérieur a été emporté par le covid-19. Il s’agit de Mohamed Yessef qui était le secrétaire général de la Direction de la sécurité et de la...

Les Marocains insatisfaits de l’action de la justice et de l’intérieur

Bon nombre de Marocains se disent plus insatisfaits de l’action de la justice et de l’intérieur que de celle des autres secteurs. En témoignent les nombreuses plaintes adressées...

Campagne de vaccination : Le ministère de l’Intérieur mobilise ses troupes

Le mois de décembre marque une phase importante dans la lutte contre la propagation du coronavirus. La campagne nationale de vaccination va démarrer et c’est pour ne laisser...

Covid-19 au Maroc : réunion d’urgence au ministère de l’Intérieur

Les éléments de la police marocaine, de la gendarmerie royale et les autorités administratives et locales sont appelés à jouer la carte de la fermeté quant au respect strict de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Le Maroc en croisade contre la mendicité

Malgré les efforts fournis pour l’éradiquer, la mendicité a la peau dure. Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit sonne la mobilisation contre ce phénomène qui génère plusieurs milliards chaque année.

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Taxis au Maroc : Fini les arnaques ?

Au Maroc, de nombreuses licences ont été retirées aux chauffeurs de taxi qui ne sont pas en règle. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, assure que son département s’évertue à soutenir et à accompagner diverses initiatives visant à moderniser les...