Maroc : les solutions du ministre pour réformer la santé

6 mai 2021 - 06h40 - Maroc - Ecrit par : J.K

Les réformes engagées dans le système de santé n’ont pas aidé à améliorer le manque cruel de ressources humaines. Cette réalité n’échappe pas au ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb qui a assuré, mardi à Rabat, de la détermination de son département à y apporter une solution.

En réponse à une question orale autour des « disparités territoriales en matière de santé », du groupe Authenticité et Modernité à la Chambre des conseillers, Taleb a peint le tableau sombre de la situation actuelle, avec un besoin de 32 000 médecins et 65 000 infirmiers, le royaume présente un important déficit en ressources humaines, aggravé par un déséquilibre dans leur répartition dans les régions et une disparité régionale de l’offre sanitaire qui n’est pas toujours en phase avec les besoins des populations. Il a aussi reconnu qu’il n’est pas fier de la gouvernance, tout comme il déplore le faible financement du secteur qui souffre par ailleurs d’un manque d’attractivité.

Pour faire face à cette situation, le ministère a élaboré un programme de réforme avec pour objectif, la réhabilitation de l’offre sanitaire en tenant compte de la dimension régionale. Cela passe par la création de la carte sanitaire régionale, la mise en œuvre du programme médical régional, la réhabilitation des établissements de santé et l’adoption d’une nouvelle approche pour la maintenance des structures et des équipements.

Autre approche de cette réforme structurelle du système de santé, l’obligation du respect du protocole de soins, l’ouverture aux investissements et praticiens étrangers en renfort aux compétences marocaines. C’est dire que la politique de la gestion des ressources humaines doit être revue, de même que la gouvernance en vue de corriger les disparités qui plombent le secteur de la santé au Maroc.

Sujets associés : Santé - Emploi - Ministère de la Santé

Aller plus loin

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de...

Vers l’ouverture d’une enquête judiciaire pour les contrats conclus par le ministère de la Santé ?

Des « dysfonctionnements » ont été notés dans la gestion des contrats conclus par le ministère de la Santé depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020, selon le rapport...

Vacances au Maroc : les fiches sanitaires pour les MRE déjà disponibles

Le ministère de la Santé a publié les fiches sanitaires pour toutes les catégories de voyageurs désireux de se rendre au Maroc. Elles renseignent sur les conditions et mesures...

Le Maroc va recruter des médecins étrangers

Désormais, le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers et à l’investissement étranger dans le secteur de la santé. Une bonne nouvelle qui intervient au moment où le pays...

Ces articles devraient vous intéresser :

Variole du singe : mise à jour du plan de riposte au Maroc

Le ministère de la Santé et de la protection sociale a annoncé avoir procédé, une nouvelle fois, à la mise à jour de son plan de riposte contre la variole du singe.

Une lettre particulière d’Amine et de Yasmine à Emmanuel Macron

Dans une correspondance, Amine et Yasmine, deux enfants de huit ans expriment des inquiétudes quant à l’avenir de Casino Saint-Étienne où travaillent leurs parents et demandent au président de la République française Emmanuel Macron de sauver le groupe.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Spirit Aerosystems renforce ses effectifs marocains

Après une pause en 2021, les recrutements ont repris au Maroc chez l’Américain Spirit Aerosystems, leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire. Déjà de dizaines de personnes recrutées.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Maroc : mauvaise nouvelle pour les fumeurs

Sale temps pour les fumeurs marocains qui devront, une fois encore, passer à la caisse pour s’acheter leurs cigarettes. Cette augmentation vient d’être validée définitivement et doit entrer en vigueur au début de l’année.