Vers l’ouverture d’une enquête judiciaire pour les contrats conclus par le ministère de la Santé ?

20 juillet 2021 - 09h00 - Ecrit par : A.P

Des « dysfonctionnements » ont été notés dans la gestion des contrats conclus par le ministère de la Santé depuis le début de la crise sanitaire en mars 2020, selon le rapport de la mission exploratoire de la Chambre des représentants. Une enquête judiciaire pourrait être ouverte.

Le ministère de la Santé n’a pas encore réagi après la présentation de ce rapport qui met à nu des dysfonctionnements, des abus et du favoritisme, fait savoir Al Massae qui précise que le ministre Khalid Aït Taleb « n’a pas assisté » à la session parlementaire consacrée à l’examen dudit rapport.

Le document note que les « 45 sociétés » avec lesquelles le ministère a conclu des contrats pendant la période de Covid-19, « ne disposent apparemment pas » des pièces nécessaires et obligatoires, ajoute la même source qui expose les « nombreux dysfonctionnements » relevés dans l’opération d’acquisition de matériels et produits nécessaires aux dépistages et à la réalisation des analyses.

À lire : Respect des mesures anti-Covid-19 : le ministère de la Santé lance un nouvel appel

« Tout le monde s’est interrogé sur l’usage qui a été fait des privilèges accordés à certains établissements publics pour conclure des marchés en dehors des contrôles habituels », a déclaré Mohamed El Ghalloussi, président de l’Association marocaine de protection des biens publics (AMPBP), au sujet de ce rapport parlementaire qui selon lui, « est venu lever le voile sur une partie de cette réalité ». Pour El Ghalloussi, il est question de sociétés « non enregistrées, de sommes d’argent importantes et de dysfonctionnements d’ordre juridique et financier ».

Le président de l’AMPBP estime que les informations contenues dans ce rapport pourraient être exploitées pour demander l’ouverture d’une enquête judiciaire, car, soutient-il, il s’agit de délits punis par la loi. « Il est nécessaire que soit ouverte une information judiciaire par le ministère public » afin de faire toute la lumière sur cette affaire, a conclu le président de l’AMPBP.

Tags : Santé - Ministère de la Santé - Khalid Aït Taleb

Aller plus loin

Respect des mesures anti-Covid-19 : le ministère de la Santé lance un nouvel appel

Le ministère de la Santé a exhorté samedi l’ensemble des Marocains au strict respect des mesures préventives et de précaution contre le Covid-19. Ce message intervient en cette...

Maroc : le budget de la santé en augmentation de 25% entre 2016 et 2020

Le budget attribué au secteur de la santé au Maroc a connu une augmentation de 25% entre 2016 et 2020. C’est ce qu’a affirmé cette semaine le Chef du gouvernement lors de la...

Maroc : voici les grandes lignes du plan de réforme du système de santé

Le Maroc s’engage dans la voie de la réforme de son système de santé visant à affermir la gestion hospitalière et la planification territoriale de l’offre de santé. Le ministre de...

Maroc : les solutions du ministre pour réformer la santé

Les réformes engagées dans le système de santé n’ont pas aidé à améliorer le manque cruel de ressources humaines. Cette réalité n’échappe pas au ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb...

Nous vous recommandons

Le Maroc rayé de la liste des pays autorisés à utiliser Pegasus

Le Maroc ne fait pas partie des 37 pays autorisés par le ministère israélien de la Défense à utiliser le logiciel d’espionnage Pegasus du groupe israélien NSO.

Royal Air Maroc intègre officiellement Oneworld

Royal Air Maroc a annoncé lundi qu’elle fait désormais partie du prestigieux réseau Oneworld, qui regroupe les principales compagnies aériennes du monde connues pour leurs services et prestations de...

Halilhodzic ne veut plus de Ziyech dans l’équipe

La tension entre Vahid Halilhodzic et Hakim Ziyech est toujours aussi vive malgré les tentatives opérées pour aplanir les divergences entre les deux hommes. Le sélectionneur est catégorique et ne veut plus de Ziyech en sélection nationale, tandis que le...

Marhaba 2022 : plus de 50 000 MRE et 15 000 véhicules en une semaine

L’Opération Marhaba 2022, démarrée le 15 juin, a enregistré en une semaine le passage de plus de 50 000 MRE et 15 000 véhicules, des ports espagnols vers le Maroc.

Une boule de feu vue dans le ciel marocain (vidéo)

Une boule de feu traversant le ciel marocain à une vitesse de 36 000 km/heure, a été aperçue vendredi depuis l’Andalousie par des chercheurs de plusieurs instituts espagnols.

Les engrais du Maroc, à teneur élevée en cadmium, interdits dans l’UE

Les engrais phosphatés du Maroc et d’autres pays contenant plus de 60 milligrammes de cadmium par kilo ne sont plus autorisés sur le marché de l’Union européenne, selon une décision communautaire récemment entrée en...

L’Algérie répond au Maroc : une menace de guerre à peine voilée

La réaction de l’Algérie était attendue après la note adressée à la présidence azérie du Mouvement des Non-Alignés (MNA) et à l’ensemble des membres par l’ambassadeur Représentant permanent du Maroc à l’ONU, Omar Hilale. Ce dernier se disait « profondément étonné...

Maroc : bonne nouvelle pour les collectionneurs de voitures d’époque

Les véhicules dits « à caractère historique » sont désormais tarifés à un taux de 2,5 % de droits de douane et passeront dans la rubrique « Objets d’art et collections historiques ». De quoi réjouir les collectionneurs, amateurs et passionnés de voitures...

Visas : des Franco-marocains réagissent à la décision française

La décision de la France de réduire à 50 % l’octroi des visas pour les Marocains et les Algériens et de 30 % pour les Tunisiens continue de susciter des réactions. Des Franco-Marocains fustigent une décision prise à « l’emporte-pièce...

Hassan Iquioussen en « danger » s’il est expulsé au Maroc

Lucie Simon, avocate d’Hassan Iquioussen, fustige la volonté du ministre de l’Intérieur d’expulser son client vers le Maroc, où la vie de celui-ci pourrait être « en danger » en raison de prises de position politiques. Gérald Darmanin a accusé le dignitaire...