Covid-19 au Maroc : plus de vente de tests salivaires dans les pharmacies

17 juillet 2021 - 10h20 - Maroc - Ecrit par : G.A

Faute d’autorisation de mise sur le marché (AMM), le ministère de la Santé a décidé de retirer de la vente en pharmacie, les tests salivaires du Covid-19 produits par la société Gigalab. La décision a été notifiée par courrier au président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, Hamza Guedira, le 14 juillet 2021.

Le ministère de la Santé a décidé de rappeler des officines un lot de 100 tests salivaires Covid-19 produits par Gigalab. « Le réactif à usage de diagnostic in vitro Gigalab covid-19 Ag Gold Salive de l’établissement Gigalab », qui « a été mis en vente dans les officines à travers les établissements pharmaceutiques grossistes répartiteurs, et ce, sans autorisation du ministère de la Santé ».

À lire :Sida : les autotests désormais disponibles dans les pharmacies marocaines

Si le réactif mis en cause a bien été enregistré par le ministère, l’AMM n’est pas effective. C’est la Chambre Syndicale des Biologistes (CSB) qui, le 7 juillet dernier, a alerté le ministère de la Santé sur cette pratique qui va « à l’encontre de la réglementation en vigueur et en totale contradiction avec la loi ».

Pour Dr. Adnane Rhazali, président de la CSB, « les pharmaciens ne sont pas habilités à réaliser les examens de biologie médicale sauf ceux spécifiés dans l’arrêté du ministère de la Santé N°1131-13 relatif à la loi 12-01. ». De plus, « les tests rapides antigéniques salivaires covid-19 ne sont pas autorisés dans le privé, où tout examen réalisé dans le cadre du Covid est soumis à autorisation ministérielle préalable à la base d’un cahier de charge avec la RT-PCR comme seul examen autorisé ». Le médecin souligne que « la société s’apprête à commercialiser le test rapide antigénique salivaire covid-19 directement à des entreprises marocaines via la CGEM ». Ce qui est contraire aux normes établies.

Le ministère après inspection et vérification a pris la décision qui s’impose en de pareilles circonstances. Il faut rappeler que les tests salivaires Gigalab avaient commencé à être commercialisés à Casablanca la semaine dernière. Lors d’un webinaire de presse diffusé le 3 juin dernier, Karim Zaher, fondateur et PDG de Gigalab, avait insisté sur la fiabilité et la rapidité de ce test qui ne nécessite pas une formation spéciale et qui est à la portée de tous.

Certains pharmaciens soupçonnent les biologistes de vouloir en réalité arracher le monopole sur ce type de tests qui faciliteraient l’accès pour tous à la santé puisque leur prix unitaire n’excède pas 100 dirhams.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de la Santé - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Prison ferme pour des médecins trafiquants de tests PCR du Covid-19

Deux médecins de Fès, accusés de trafic de tests PCR du Coronavirus, ont écopé chacun d’une peine de 6 mois de prison ferme assortie d’une amende de 5 000 dirhams. Le verdict a...

Bras de fer entre Aït Taleb et Elalamy

Les tests rapides salivaires du Covid-19 sont à l’origine du nouveau bras de fer qui oppose le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, au ministre de l’Industrie, du commerce et...

Covid-19 : Transparency Maroc dénonce la gestion des marchés de la santé

Transparency Maroc critique la gestion des marchés du secteur de la santé publique durant la pandémie de Covid-19. L’ONG renouvelle ses craintes sur une gestion qu’elle juge...

Sida : les autotests désormais disponibles dans les pharmacies marocaines

Après deux années de vérifications, le Maroc a autorisé la commercialisation des autotests de dépistage du VIH dans les pharmacies du Royaume. Ce kit de dépistage permettra à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Des pastèques contaminées dans les assiettes des Marocains ?

Le groupe du parti socialiste à la Chambre des représentants a adressé une question au ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, au sujet de la présence de pastèques contaminées sur le marché marocain.

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.