Sida : les autotests désormais disponibles dans les pharmacies marocaines

17 avril 2021 - 07h20 - Maroc - Ecrit par : J.D

Après deux années de vérifications, le Maroc a autorisé la commercialisation des autotests de dépistage du VIH dans les pharmacies du Royaume. Ce kit de dépistage permettra à chaque personne de diagnostiquer plus facilement la présence du virus dans son corps, sans passer par un laboratoire d’analyses.

Au prix de 195 dirhams en pharmacie, ces autotests se présentent sous forme d’un test salivaire. Il a été autorisé par le ministère de la Santé après une étude d’acceptabilité du produit menée par l’Association de lutte contre le sida (ALCS) avec 4000 échantillons.

Le kit comporte une spatule qu’il faut passer sur la gencive supérieure et la gencive inférieure, avant de la plonger dans un liquide et d’attendre, comme pour un test de grossesse, l’apparition d’une ou deux barres sur le test. Une barre signifie que vous n’êtes pas atteint du VIH, et deux barres que vous êtes séropositif.

« Les résultats sont fiables à 99 % et apparaissent au bout de 20 minutes », a indiqué Hicham Lahbabi, PDG de M2H, spécialisée dans la distribution des produits et équipements de laboratoires, qui a obtenu le marché de l’OraQuick pour distribuer le produit au Maroc. « L’idée, c’est d’élargir le scope de dépistage pour toucher le maximum de monde », soutient-il.

Disponible depuis 2012 aux États-Unis et depuis 2015 en France, le kit d’auto dépistage est produit par la firme américaine OraSure Technologies, informe TelQuel.

En 2018, on estimait à 21 000 le nombre de personnes vivant avec le VIH au Maroc, mais 30 % des cas ne sont pas au courant qu’ils sont séropositifs. Mais selon l’ALCS, Les nouvelles infections sont estimées à 900 chaque année, dont 67 % se produisent chez les populations à risque, et 70 % des femmes sont infectées par leur conjoint.

Bien que faible en général, la prévalence du VIH est particulièrement élevée dans le rang des femmes en situation de prostitution (1,3 %), les homosexuels (4,5 %) et les personnes usagères de drogues injectables (7,1 %), fait remarquer l’Association de lutte contre le sida.

Sujets associés : Santé - Sida - Ministère de la Santé

Aller plus loin

Covid-19 au Maroc : plus de vente de tests salivaires dans les pharmacies

Faute d’autorisation de mise sur le marché (AMM), le ministère de la Santé a décidé de retirer de la vente en pharmacie, les tests salivaires du Covid-19 produits par la...

Maroc : campagne de dépistage du SIDA dans les prisons pour 20.000 détenus

La campagne de dépistage du Sida lancée dans les prisons marocaines prend fin le 25 décembre. Selon la Délégation générale à l’administration et à la réinsertion (DGAPR), 20.000...

Des tests de diagnostic de l’Hépatite C 100% marocains

La fondation marocaine MAScIR a annoncé le lancement prochain des tests de diagnostic de l’Hépatite C conçus au Maroc. Ces tests, conformes aux meilleurs standards...

21 000 Marocains vivent avec le Sida

21.000 adultes sont porteurs de VIH au Maroc. Ces données viennent du programme des Nations Unies pour le VIH, qui a publié les statistiques de 2018 sur le nombre de Marocains...

Ces articles devraient vous intéresser :

Zineb Redouani rassure sur son état de santé

Blessée lors de la finale de la Coupe d’Afrique Féminine 2022, jouée le 23 juillet dernier, Zineb Redouani inquiétait pour son état de santé. Elle se veut aujourd’hui rassurante.

Maroc : voici la liste des médicaments exonérés de TVA

Les Marocains disposent désormais d’une liste actualisée de médicaments, dont la TVA est prise en charge par l’État. Cette liste a été publiée par le ministère de la Santé.

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Maroc : forte augmentation des salaires des médecins

À compter de janvier 2023, les médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes verront leurs salaires augmenter de plus de 3 000 DH. Une augmentation qui entre dans le cadre des réformes opérées par le gouvernement et portant statut particulier de ce...

Le Maroc manque cruellement de psychiatres

Malgré des progrès significatifs ces dernières années, le Maroc ne dispose pas d’assez de ressources humaines en termes de santé mentale. Le royaume ne compte que 343 psychiatres et 214 psychologues, pour une population estimée en 2020 à près de 37...

West Ham : Nayef Aguerd encore blessé

Alors qu’il venait de faire son retour sur le terrain après plusieurs semaines d’absence pour blessure, Nayef Aguerd s’est à nouveau blessé samedi lors du match qui opposait West Ham à Chelsea.

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...