Recherche

Ces médecins musulmans sont morts pour la bonne cause

© Copyright : DR

4 avril 2020 - 16h00 - Monde

Trois médecins musulmans à la retraite, bénévoles au chevet des patients pendant cette crise sanitaire mondiale qui touche durement le Royaume-Uni, sont décédés des suites du coronavirus.

Le premier décès enregistré dans le rang de ces médecins est celui d’Adel El Tayar, 63 ans. Décédé le 25 mars, ce spécialiste de la transplantation d’organes passait ses derniers jours à soigner des patients admis aux urgences dans un hôpital de Londres. "Il voulait être affecté là où il serait le plus utile dans la crise (sanitaire)", a déclaré son cousin à BBC.

Habib Zaidi, lui, est décédé le 27 mars à Essex, à l’âge de 76 ans, après avoir été infecté par le coronavirus. Ce médecin généraliste avait servi sa communauté pendant 45 ans, avant de prendre sa retraite. Il faisait partie des premiers médecins à s’être portés volontaires pour aider National Health Service (NHS).

Le troisième, Dr Amged El Hawrani, spécialisé dans les pathologies du nez, de la gorge, de l’oreille, est décédé le 29 mars à Leicester, à l’âge de 55 ans. "Il n’a pas cherché l’éloge et l’approbation des autres ; il était satisfait en voyant les effets positifs de ses actions sur le bien-être de sa famille", a déclaré, ému, son fils de 18 ans.

Après leur décès, NHS a rendu un hommage à ces médecins musulmans à la retraite, et bénévoles en cette période de crise. Selon les chiffres du ministère britannique de la Santé, la Grande-Bretagne comptait 3 605 morts provoquées par la pandémie à la date du 2 avril 2020. 38 168 cas ont été enregistrés le lendemain matin. Parmi les personnalités touchées par le virus figurent le Premier ministre, Boris Johnson, et le prince Charles.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact