Sahara : l’Espagne cède l’espace aérien au Maroc

25 février 2024 - 13h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez aurait accepté de transférer au Maroc la gestion de l’espace aérien du Sahara, actuellement contrôlé depuis les îles Canaries, en contrepartie de l’ouverture des bureaux de douane de Sebta et Melilla.

Lors de sa visite à Rabat mercredi, Pedro Sanchez a concédé au Maroc la gestion de l’espace aérien du Sahara, indiquent des sources diplomatiques à El Confidencial Digital, précisant que c’est la condition imposée par Mohammed VI pour rouvrir le bureau de douane de Melilla, fermé depuis août 2018 et lancer le bureau de douane de Ceuta, comme convenu dans la nouvelle feuille de route adoptée à Rabat le 7 avril 2022.

L’Espagne est prête pour l’ouverture de ces bureaux de douane, mais le Maroc traine à régler certains aspects techniques, souligne la même source, faisant savoir que l’ambassadrice du Maroc à Madrid, Karima Benyaich, a récemment exprimé l’engagement de son pays à ouvrir prochainement ces bureaux de douane. Pedro Sanchez a confirmé que les obstacles du côté du Maroc à l’ouverture de ces postes ne sont pas de nature politique ou juridique, mais technique.

À lire : Espace aérien du Sahara : l’Espagne discute avec le Maroc

En juin dernier, la Moncloa avait informé le Maroc que l’Espagne allait suspendre le transfert au Maroc de la gestion de l’espace aérien du Sahara. L’Exécutif espagnol avait reconnu avoir engagé des pourparlers avec Rabat à ce sujet en vue de parvenir à une plus grande sécurité dans les connexions et la coopération technique. La décision de suspension du transfert a été prise en raison de la fin de la législature et de l’enclenchement du processus électoral dans le pays.

L’espace aérien du Sahara est géré depuis des décennies à partir des îles Canaries, comme l’a établi l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) qui contrôle le trafic aérien dans cette zone. La gestion est assurée par ENAIRE, une société publique espagnole rattachée au ministère des Transports. En tant que puissance administrante, l’Espagne est en droit de gérer l’espace aérien du Sahara, mais ne peut le céder au Maroc, précise-t-on.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Sahara Marocain

Aller plus loin

Aéroport de Casablanca : le Maroc mise sur l’expertise espagnole

L’Office national des aéroports (ONDA) a choisi une entreprise publique espagnole à gestion privée, dépendant du ministère des Transports, pour l’élaboration du Programme de...

Gestion de l’espace aérien du Sahara : «  Il n’y aura aucun transfert au Maroc  »

Le président des îles Canaries, Ángel Víctor Torres, a assuré que le gouvernement espagnol n’envisage pas de céder au Maroc l’espace aérien du Sahara, jusque-là contrôlé depuis...

Le Maroc veut reprendre à l’Espagne le contrôle de l’espace aérien du Sahara

L’Espagne a accepté de céder le contrôle aérien du Sahara au Maroc. Le président Pedro Sanchez devrait marquer son accord pour ce changement lors de la Réunion de haut niveau...

Espace aérien du Sahara : L’Espagne confirme être en discussion avec le Maroc

Le gouvernement espagnol a confirmé avoir engagé depuis deux ans des discussions avec le Maroc au sujet de la gestion de l’espace aérien du Sahara, assurant que ces échanges ne...

Ces articles devraient vous intéresser :

Explosions à Smara : le Polisario impliqué ?

Quatre explosions ont retenti dans la nuit de samedi à dimanche dans la ville de Es-Semara, au Sahara. Le bilan fait état d’un mort et de trois blessés. Le Polisario s’est félicité de ses attaques.

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

Le Polisario craint les drones marocains

Le Polisario se plaint de l’utilisation par le Maroc de drones chinois contre ses milices dans le Sahara.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Le Polisario craint toujours les drones marocains

Le Front Polisario craint de plus en plus les attaques par drone du Maroc au Sahara. Depuis la reprise en 2021 d’un conflit de faible intensité entre les deux parties, une vingtaine d’attaques ont été déjà enregistrées selon un rapport de l’ONU.