Aéroport de Casablanca : le Maroc mise sur l’expertise espagnole

6 mars 2024 - 12h00 - Economie - Ecrit par : S.A

L’Office national des aéroports (ONDA) a choisi une entreprise publique espagnole à gestion privée, dépendant du ministère des Transports, pour l’élaboration du Programme de développement des infrastructures de l’aéroport de Casablanca.

Les relations économiques entre le Maroc et l’Espagne se renforcent. L’Office national des aéroports (ONDA) renouvelle sa confiance à l’ingénierie publique espagnole, Ineco, qui a non seulement été associée au précédent projet d’extension de l’aéroport international Mohammed V de Casablanca, mais elle a également été responsable de la réalisation du projet d’étude, d’analyse et de réorganisation de l’espace aérien marocain en vue de développer un nouveau système de navigation aérienne, rapporte El Pais. Cette fois, l’ONDA lui a confié l’élaboration du Programme de développement de l’aéroport international Mohammed V. Ineco devra analyser les infrastructures aéronautiques et les terminaux de l’aéroport de Casablanca.

À lire :L’Espagne veut vendre son « TGV » au Maroc

L’entreprise publique espagnole devra définir le trafic attendu entre 2040 et 2050 ; évaluer les possibilités d’amélioration dans la gestion, à la recherche d’une plus grande efficacité, et élaborer une carte avec les connexions nécessaires tant par route que par chemin de fer pour faciliter l’intermodalité (la Terminal 1 compte avec une station de train). L’équipe d’ingénieurs de l’espagnole fixera également les étapes pour l’exécution des travaux d’expansion. Le budget du marché confié à cette entreprise publique multinationale espagnole à gestion privée, dépendant du ministère des Transports, est supérieur à 500 000 euros. Le projet pourrait servir de base pour des œuvres auxquelles opteront des constructeurs espagnols.

À lire :Sahara : l’Espagne cède l’espace aérien au Maroc

La signature du contrat aura lieu ce mercredi, en marge de la visite du ministre espagnol des Transports, Óscar Puente, à Rabat. Le président d’Ineco, fait partie de la délégation ministérielle.
Il a souligné les opportunités qui s’ouvrent pour le secteur des infrastructures au Maroc : « Le Maroc va donner une impulsion à ses infrastructures de transport et ses relations avec l’Espagne se trouvent à un moment favorable. Une étape prometteuse s’ouvre donc pour les entreprises espagnoles d’ingénierie et de construction dans un pays où les entreprises françaises ont traditionnellement occupé une position majoritaire sur le marché. Avec ce projet, nous consolidons notre leadership en tant que planificateurs d’aéroports. La valeur clé que nous avons apportée à la transformation du réseau aéroportuaire en Espagne, ainsi qu’au développement de plans directeurs en Colombie, au Mexique, en Grèce et au Cap-Vert, représente une expérience qui positionne l’ingénierie espagnole à la place ».

À lire :Tunnel de Gibraltar : le Maroc et l’Espagne mettent le turbo

L’aéroport international Mohammed V de Casablanca est situé dans la ville de Nouaceur, à 30 kilomètres au sud-est de Casablanca. Il couvre plus de 36 % du trafic aérien national et accueille environ 9,8 millions de passagers en 2023, soit une augmentation de 28 % par rapport à l’année précédente. Le plus grand stade de football du Maroc sera construit près de cet aéroport pour un budget de 5 milliards de dirhams (457 millions d’euros). Avec une capacité de 113 000 sièges, il pourrait accueillir la finale de la Coupe du monde que le Maroc organisera.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Casablanca - Office national des aéroports (ONDA) - Aéronautique

Aller plus loin

Sahara : l’Espagne cède l’espace aérien au Maroc

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez aurait accepté de transférer au Maroc la gestion de l’espace aérien du Sahara, actuellement contrôlé depuis les îles Canaries, en...

L’aéroport de Casablanca vise le top mondial

L’aéroport Mohammed V Casablanca affiche ses nouvelles ambitions : sa transformation en méga hub à l’image de Hong Kong et de Dubaï (Émirats arabes unis) à l’horizon 2030, où le...

Tunnel de Gibraltar : le Maroc et l’Espagne mettent le turbo

Le Maroc et l’Espagne s’activent pour la réalisation du projet de tunnel sous le détroit de Gibraltar qui reliera les deux pays, mais aussi l’Afrique et l’Europe, avant la coupe...

Le Maroc va reprendre possession d’un palais en Espagne

Le maire de Tanger, Mounir Laymouri, était en début de semaine à Vitoria, au Pays basque, pour signer un accord de coopération en vue de trouver une solution au problème du...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va augmenter la capacité de plusieurs aéroports

Dans le cadre de son plan d’investissement dénommé Envol 2025, l’Office national des aéroports (ONDA) a lancé plusieurs projets pour soutenir la croissance de l’activité des aéroports de Marrakech, d’Agadir et de Tanger. À terme, ces travaux...

Spirit Aerosystems renforce ses effectifs marocains

Après une pause en 2021, les recrutements ont repris au Maroc chez l’Américain Spirit Aerosystems, leader mondial de la fabrication des aérostructures pour l’aviation civile et militaire. Déjà de dizaines de personnes recrutées.

Le Maroc va-t-il lancer de nouveaux satellites ?

Le Maroc a décidé d’élargir ses capacités spatiales. Dans ce sens, il lancera bientôt des satellites d’observation supplémentaires.

Le Maroc, un leader potentiel de l’industrie aéronautique, selon Forbes

Le secteur aéronautique marocain est en plein essor. Le royaume dispose d’importants atouts pour devenir une destination de choix pour les investisseurs dans ce domaine.

Le Maroc crée un organe de contrôle de l’aviation militaire

Le Maroc a créé, au sein de l’état-major des Forces armées royales (FAR), la Direction de l’aéronautique militaire (DAM). Elle sera en charge entre autres de la formation du personnel des Forces royales air et des autorisations de vols militaires.

La stratégie du Maroc pour s’imposer dans la sous-traitance aéronautique

Depuis 25 ans, le Maroc travaille à s’imposer dans la sous-traitance aéronautique mondiale. Quelle stratégie a-t-il défini pour atteindre son objectif ?

Un avion « made in Morocco » d’ici 2030

Le Maroc affiche de grandes ambitions concernant le secteur de l’industrie aéronautique. Il compte fabriquer son propre avion.

Les aéroports marocains retrouvent leurs passagers

Les aéroports marocains ont enregistré plus de 12 millions de passagers durant les dix premiers mois de l’année, soit un taux de récupération de 79% par rapport à la même période en 2019, selon l’Office national des aéroports (ONDA).

Maroc : construction de nouveaux terminaux pour plusieurs aéroports

Le conseil d’administration de l’Office national des aéroports (ONDA) s’est réuni en session ordinaire pour discuter du projet de construction de terminaux dans plusieurs aéroports du Maroc, afin de rationaliser les coûts d’exploitation pour l’ONDA et...

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.