Le Nord du Maroc mise sur l’aérien pour attirer des touristes

22 avril 2024 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Les opérateurs touristiques du Nord du Maroc saluent l’implantation d’une base aérienne à Tétouan après celle de Tanger. L’infrastructure aéroportuaire va attirer davantage de touristes et booster à coup sûr le développement économique de la région.

Les perspectives s’annoncent prometteuses pour le Nord du Maroc en termes de trafic aérien. L’Association des hôteliers de Tétouan se réjouit de l’implantation d’une base aérienne dans la ville qui, selon elle, permettra d’attirer davantage de touristes nationaux et internationaux dans la région du Nord. Plutôt que d’atterrir à Marrakech ou Casablanca, les voyageurs, amoureux des destinations touristiques comme Chefchaouen, pourront arriver directement par Tanger qui dispose déjà d’une base aérienne, font savoir Les Eco.

L’aéroport de Tétouan a connu des travaux d’extension pour faire face à l’afflux de touristes nationaux et internationaux. En 2023, quelque 253 552 passagers ont transité par cet aéroport, selon les données de l’Office national des aéroports (ONDA). Un nombre qui va certainement augmenter dans les prochains mois, comme ce fut le cas de l’aéroport Tanger Ibn Battouta dont le trafic a grimpé de 34 % sur une année, avec plus de 1,9 million de passagers.

À lire : Le Nord du Maroc prêt pour une saison estivale record

Cette tendance sera aussi observée dans d’autres aéroports du royaume, assure l’ONDA qui explique ces hausses du trafic aérien par « la reprise de beaucoup de vols qui ont été suspendus durant la crise sanitaire, et également par la création de plusieurs routes aériennes inédites ». Les aéroports marocains, et principalement ceux du Nord du royaume, connaitront des aménagements majeurs en vue de répondre aux besoins d’évolution du trafic aérien à l’horizon 2027, ajoute l’ONDA.

La rénovation et la mise en service du terminal 1 de l’aéroport international de Tanger-Ibn Battouta s’inscrit dans cette dynamique. L’ONDA a également lancé un appel d’offres pour la construction d’un nouveau terminal d’une capacité de plus de 3,5 millions passagers, d’une nouvelle tour de contrôle et la réalisation de divers aménagements extérieurs afin de répondre à l’afflux de passagers à l’horizon 2040.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Transport aérien - Tourisme - Office national des aéroports (ONDA) - Aéroport de Tanger-Ibn Battouta - Aéroport de Tétouan Saniat Rmel

Aller plus loin

Maroc : les villes du Nord attendent les MRE

Le Nord du Maroc se prépare pour la haute saison estivale. Plus de trois millions de touristes, dont des MRE, sont attendus dans les villes comme Tanger, Al Hoceima, Tétouan et...

Maroc : un afflux de touristes et de MRE sans précédent

Quelque 1,3 million de touristes ont visité le Maroc en avril 2024, ce qui représente une hausse record de 17 % par rapport à la même période de 2023.

Le Nord du Maroc prêt pour une saison estivale record

La haute saison s’annonce prometteuse dans le Nord du Maroc qui enregistre une affluence touristique en forte progression depuis quelques années. Une occupation moyenne de 75 %...

Les touristes envahissent le nord du Maroc

Le Nord du Maroc reste une destination de choix pour les touristes nationaux en cette saison estivale. Une bonne nouvelle pour les hôteliers, cafetiers et restaurateurs de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des villages marocains parmi les plus beaux du monde

Deux villages marocains figurent sur la liste des plus beaux villages du monde qui ont reçu la palme de « Best Tourism Villages 2022 » de la part de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

Maroc : un afflux de touristes et de MRE sans précédent

Quelque 1,3 million de touristes ont visité le Maroc en avril 2024, ce qui représente une hausse record de 17 % par rapport à la même période de 2023.

Tourisme au Maroc : lancement de la campagne « We dream big »

Profitant de l’intérêt du monde entier pour le Maroc grâce aux exploits réalisés par les Lions de l’Atlas, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) lance une campagne qui a pour but de donner encore plus de visibilité au royaume.

Maroc : voici les plages les plus propres cette année (classement 2023)

Le Pavillon Bleu, label international dédié à qualité des plages et des ports de plaisance, flottera sur 27 plages marocaines et trois marinas lors de la saison estivale 2023. Les voici

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Le Maroc, 3ᵉ meilleure destination dans le monde arabe

Le Maroc figure à la 3ᵉ place des pays arabes ayant enregistré le plus grand nombre d’arrivées de touristes en 2022, selon l’office Mondial du Tourisme (OMT).

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue de la levée de l’interdiction pour les couples non-mariés de partager la...

Au Maroc, le marché opaque des locations saisonnières

Dans le secteur de la location saisonnière, les agences de voyages opérant au Maroc font face à une « concurrence illégale » des courtiers qui tirent grand profit de l’activité à leur détriment. Des voix s’élèvent pour appeler à l’assainissement du...

Tourisme : Le Maroc, victime de son succès... et d’AirBnB

Les recettes touristiques du Maroc poursuivent leur tendance à la baisse. Après une chute de 905 millions de dirhams (−10,5 %) en janvier, elles ont dégringolé de 1,06 milliard de dirhams (−6,7 %) à fin février. Pendant ce temps, les arrivées...

Maroc : les recettes touristiques se consolident au troisième trimestre de l’année

Les recettes touristiques se sont élevées à 52,2 milliards de dirhams à fin août dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 155,9 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.