Sanchez pas accueilli par Mohammed VI : José Manuel Albares recadre le PP

2 février 2023 - 10h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a reproché au Parti populaire (PP) sa méconnaissance d’une « politique d’État » et des relations avec le Maroc. Le parti a critiqué le fait que Pedro Sanchez n’ait pas été reçu par le roi Mohammed VI à son arrivée à Rabat mercredi.

« Ce sont les déclarations d’un parti qui ne sait pas ce qu’est une politique de l’État qui est la politique étrangère de l’Espagne », a déclaré Albares après l’arrivée à Rabat mercredi, de Pedro Sanchez et des ministres qui l’accompagnent pour assister à la Réunion de haut niveau. La délégation espagnole a été reçue à l’aéroport par le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch.

À lire : Rencontre Maroc-Espagne : José Manuel Albares face aux questions du Congrès

Le secrétaire adjoint du PP, Esteban González Pons, a considéré cet accueil du Maroc fait à la délégation espagnole qui n’a pas été reçu par Mohammed VI comme une « grande humiliation », se demandant si Pedro Sanchez était « libre » face au Maroc qui l’« ignore si tant ».

À lire : Douane de Melilla : le Parti populaire demande à faire pression sur le Maroc

« Le seul déni vient du PP », a réagi le ministre des Affaires étrangères, qui se demande si le PP comprend l’importance de la nouvelle relation avec le Maroc « pour Ceuta, pour Melilla, pour les Canaries, pour l’Andalousie, pour l’Espagne ». Albares a précisé que le gouvernement espagnol « ne ménagera aucun effort pour défendre les intérêts du peuple espagnol » et maintenir les « meilleures relations possibles » avec tous les pays voisins.

Sujets associés : Espagne - Diplomatie

Aller plus loin

Rencontre Maroc-Espagne : José Manuel Albares face aux questions du Congrès

Le Parti populaire (PP) demande la comparution devant le Congrès du ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, avant la tenue de la Réunion de haut niveau avec le...

Douane de Melilla : le Parti populaire demande à faire pression sur le Maroc

Le coordinateur général du Parti populaire (PP), Elías Bendodo, a demandé au président du gouvernement, Pedro Sanchez, de faire tout ce qui est possible avec le Maroc pour que...

Sahara : le président du Parti populaire promet de faire volte-face

Le président du Parti populaire (PP), Alberto Núñez Feijóo, a rencontré le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, à Rotterdam aux Pays-Bas, en marge du Congrès du Parti...

L’Espagne « humiliée » par le Maroc, selon José Maria Aznar

L’ancien président du gouvernement espagnol, José María Aznar, a déploré jeudi à Séville le fait que Mohammed VI n’ait pas reçu Pedro Sanchez à son arrivée à Rabat, considérant...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.