Scandale de corruption à l’hôpital de Casablanca

28 août 2020 - 12h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Les responsables de l’hôpital Mohammed V de Casablanca ont désormais confié à la justice le dossier relatif à une vidéo d’acte de corruption concernant des membres de son personnel médical.

Dans un communiqué, le ministère de la Santé a relevé que la supposée vidéo met en scène un médecin et un agent de sécurité privé qui auraient perçu un pot-de-vin pour une césarienne au sein dudit centre hospitalier.

Face au tollé engendré par cette vidéo, le ministère a décidé d’ouvrir une enquête administrative. Les nombreuses investigations menées dans ce cadre n’ont pas permis de clarifier cette situation ni d’authentifier la vidéo qui a été enregistrée sans date. Aussi ne permet-elle pas d’identifier les auteurs de l’acte de corruption. Pour l’heure, la direction du centre hospitalier n’a reçu aucune plainte à ce sujet.

Face à cette situation d’inconfort et au flou qui persiste toujours autour de cette affaire, les autorités judiciaires ont été saisies pour poursuivre l’enquête afin d’établir les responsabilités et de prendre les mesures nécessaires.

Les responsables de l’hôpital Mohammed V ont par ailleurs condamné ces actes qui décrédibilisent, disent-ils, les professionnels de la santé et les employés de cet établissement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Corruption - Santé - Ministère de la Santé

Aller plus loin

Le projet de loi relatif à l’Instance de lutte contre la corruption présenté au parlement

Le ministre de l’Économie, des Finances a présenté le projet de loi n° 19-46 relatif à l’Instance Nationale de la Probité, de la Prévention et de la Lutte contre la Corruption....

Maroc : une nouvelle dynamique pour la lutte contre la corruption

L’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption (INPPLC) que préside Mohamed Bachir Rachdi propose une nouvelle dynamique pour la lutte...

Ces articles devraient vous intéresser :

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Maroc : voici la liste des médicaments exonérés de TVA

Les Marocains disposent désormais d’une liste actualisée de médicaments, dont la TVA est prise en charge par l’État. Cette liste a été publiée par le ministère de la Santé.

Maroc : une baisse des taxes sur les médicaments prévue en 2023

Afin de permettre aux Marocains d’avoir accès aux services de santé, le gouvernement envisage de revoir la fiscalité sur les médicaments et produits de santé. Des mécanismes sont en cours d’élaboration pour réduire la TVA sur l’importation de ces...

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

Maroc : 217 personnes interpellées grâce à la ligne téléphonique anti-corruption

Lancée il y a trois ans, la ligne téléphonique anti-corruption du Ministère public reçoit plus de 100 appels par jour, selon Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’Administration.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Plus de 70% des femmes marocaines recourent aux méthodes contraceptives

Au Maroc, plus de 70 des femmes ont recours aux méthodes contraceptives. C’est ce qui ressort d’un récent rapport du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.