Sebta et Melilia, des "territoires marocains" pour El Othmani (vidéo)

20 décembre 2020 - 20h00 - Espagne - Ecrit par : S.A

Le Chef du gouvernement marocain, Saâdeddine El Othmani s’est prononcé sur le statut des enclaves de Sebta et de Melilla quelques jours après la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara.

"L’affaire du Sahara est non négociable", a-t-il déclaré dans un entretien à la chaîne de télévision Acharq, faisant ainsi référence à la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara en échange de la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël.

Au sujet de Sebta et Melilia, El Othmani a fait remarquer que le statuquo est toujours en vigueur après 5 ou 6 siècles. "Le temps viendra pour l’affaire de Sebta et Melilia, des territoires marocains comme le Sahara", est-il persuadé.

Sujets associés : Ceuta (Sebta) - Melilla - Vidéos - Saâdeddine El Othmani

Aller plus loin

Pour près d’un quart des Espagnols, Sebta et Melilla redeviendront des villes marocaines

En tout, 20,3 % des Espagnols pensent que Sebta et Melilla seront à nouveau marocaines dans 20 ans. C’est ce que révèle un sondage réalisé par le Centre de recherche...

Nouvel appel à la récupération de Sebta et Melilla

Après Ensemble pour la Catalogne présidé par Carlos Puigdemont, ancien président de la généralité de Catalogne, c’est autour du parti Istiqlal (PI) d’appeler le Maroc à la...

Puigdemont : «  Le Maroc a le droit de soulever la question de la souveraineté sur Sebta et Melilla  »

À l’heure où l’Espagne fait face à une crise migratoire majeure, Carlos Puigdemont, président d’Ensemble pour la Catalogne et ancien président de la généralité de Catalogne...

Voici le décret de Donald Trump reconnaissant la souveraineté du Maroc sur le Sahara

Le jeudi 10 décembre est une journée historique pour le Maroc, qui a non seulement rétabli ses relations avec Israël mais a également vu les États-Unis reconnaitre...

Ces articles devraient vous intéresser :

Twitter sanctionne Saâdeddine El Otmani

L’ancien chef du gouvernement Saâdeddine El Otmani fait parler de lui, mais en des termes peu reluisants, en faisant sur Twitter le lien entre la variole du singe et l’homosexualité.