Nouvel appel à la récupération de Sebta et Melilla

6 juin 2021 - 20h40 - Espagne - Ecrit par : S.A

Après Ensemble pour la Catalogne présidé par Carlos Puigdemont, ancien président de la généralité de Catalogne, c’est autour du parti Istiqlal (PI) d’appeler le Maroc à la récupération de Sebta et Melilla. Des territoires marocains faisant « partie de l’UE par héritage d’un passé colonial. »

La crise diplomatique entre le Maroc et l’Espagne était inscrite à l’agenda du conseil national du PI tenu le 5 juin. Le parti a appelé à la récupération des terres spoliées dont Sebta et Melilla, rapporte Hespress. Aussi, a-t-il dénoncé « les positions hostiles et les pratiques immorales menées par le gouvernement espagnol, en acceptant d’accueillir sur ses terres le chef séparatiste, Brahim Ghali, à la manière des fugitifs et des hors-la-loi, en violation flagrante de la légalité, de toutes les normes diplomatiques et les règles de bon voisinage ».

Selon le parti de la balance, l’accueil du leader du Polisario en Espagne « soulève de sérieuses questions sur la possibilité de faciliter une soustraction à la justice et de favoriser l’impunité d’une personne accusée de crimes graves contre l’humanité, de torture, de viol, de terrorisme et d’enlèvement ». Il soulignera que le devenir des relations entre les deux pays « dépend du degré de respect de la souveraineté nationale et des intérêts suprêmes du royaume du Maroc comme condition préalable au rétablissement de la confiance perdue ».

À lire : Puigdemont : Puigdemont : «  Le Maroc a le droit de soulever la question de la souveraineté sur Sebta et Melilla  »

Dans ce sens, la formation politique a appelé Madrid à « trancher définitivement concernant sa position vis-à-vis de la question du Sahara marocain, et à apporter son appui à l’initiative d’autonomie sous souveraineté marocaine, notamment après la reconnaissance par les États-Unis de la marocanité du Sahara et de la pleine souveraineté du Royaume sur ses provinces du sud ». L’Espagne « est tenue de contribuer à la clôture définitive de ce conflit, fabriqué de toutes pièces par les ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc, afin de pouvoir avancer vers la construction d’un avenir commun », a-t-il insisté.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Union européenne - Ceuta (Sebta) - Melilla - Catalogne

Aller plus loin

Un parti marocain indique la conduite à tenir pour récupérer Sebta et Melilla

Après Ensemble pour la Catalogne présidé par Carlos Puigdemont, ancien président de la généralité de Catalogne, le parti Istiqlal (PI), c’est au tour du parti du Progrès et du...

Puigdemont : «  Le Maroc a le droit de soulever la question de la souveraineté sur Sebta et Melilla  »

À l’heure où l’Espagne fait face à une crise migratoire majeure, Carlos Puigdemont, président d’Ensemble pour la Catalogne et ancien président de la généralité de Catalogne...

L’Istiqlal appelle à récupérer Sebta et Melilla

Le parti de l’Istiqlal a une fois de plus appelé le Maroc à récupérer Sebta et Melilla qu’il considère comme des terres marocaines et africaines. C’était à l’occasion de la...

Sebta et Melilia, des "territoires marocains" pour El Othmani (vidéo)

Le Chef du gouvernement marocain, Saâdeddine El Othmani s’est prononcé sur le statut des enclaves de Sebta et de Melilla quelques jours après la reconnaissance américaine de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Accord de pêche Maroc - UE : inquiétude en Andalousie

Alors que l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc, essentiel pour la province andalouse de Cadix, approche de son terme le 17 juillet, l’angoisse grandit au sein des équipages de pêche andalous. Ces derniers, qui dépendent des eaux...

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».