Recherche

Sebta veut réduire sa dépendance au Maroc

© Copyright : DR

10 février 2022 - 21h20 - Economie - Par: A.T

La ville de Sebta ambitionne de changer de modèle économique pour s’orienter vers l’Europe. Avec la disparition du commerce de contrebande avec le Maroc, les habitants veulent intégrer l’Union douanière européenne mais sans perdre leurs avantages fiscaux.

Pendant longtemps, ses habitants ont profité d’un régime à la limite de celui des zones franches avec une nette réduction d’impôt pour l’importation des biens et sur le revenu. Ce qui a permis le commerce de contrebande, jadis toléré, rapporte L’Économiste.

Dans la perspective de la réouverture, les habitants sont à la recherche d’une alternative économique, d’où l’idée d’intégrer l’Union douanière européenne, pour sortir de la pression économique et de l’étouffement imposés par le Maroc.

A lire : Fermeture Sebta/Melilla : les recettes douanières marocaines explosent

Pour eux, il y aurait plus de gains que de pertes à cette intégration. Il s’agit aussi d’un appui à leur caractère de citoyens espagnols et européens face aux revendications légitimes du Maroc de sa souveraineté sur cette ancienne enclave.

Toutefois, ce projet va se heurter à l’opposition du royaume mais aussi à la prudence de l’Espagne, qui n’a pas intérêt à contrarier davantage son voisin, souligne le journal.

Mots clés: Ceuta (Sebta) , Contrebande , Espagne

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact