La fin de la contrebande hypothèque l’avenir économique de Sebta et Melilla

17 décembre 2021 - 11h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

Deux ans après la fermeture de Sebta et Melilla à cause notamment de la contrebande, l’avenir économique de ses deux villes semble hypothéqué.

Plus de contrebande à Fnideq, Nador ou dans les villes avoisinantes. Plus de présence de commerçants qui traversaient quotidiennement Sebta et Melilla. Depuis la fermeture de ces deux villes en mars 2020, la fin de la contrebande se précise de plus en plus au grand dam des familles surtout les « femmes mulets  » qui sont en première ligne de ce commerce illicite. Selon les estimations, ce commerce générait plus de 1,5 milliard d’euros de revenus pour les deux villes, mais faisait perdre annuellement entre 360 et 540 millions d’euros en droits de douane au fisc marocain.

À lire : L’Espagne veut mettre fin à la contrebande à Sebta et Melilla

Du côté espagnol, les autorités de Sebta et Melilla ont fait de la modernisation des deux passages une priorité, mais la réouverture de ces villes n’est pas pour demain. Afin de gérer les aspects commerciaux, sociaux et sécuritaires liés à la fin de la contrebande, une commission interministérielle a été mise en place pour dresser une feuille de route, rapporte Al Ahdath al Maghribia.

À lire : Ceuta et Melilla étouffées par le Maroc

Du côté marocain, différents projets axés notamment sur les atouts forestiers et marins des villes du Nord ont été mis en œuvre pour soutenir la population qui vivait de cette contrebande. Certaines femmes s’investissent déjà dans l’entrepreneuriat, avec le soutien des autorités locales, tandis que d’autres sont parmi les bénéficiaires du Programme d’initiatives économiques intégrées qui s’étalent jusqu’en 2023, du programme d’inclusion par les activités économiques, du programme du ministère de la Solidarité consacré au développement régional ou encore du Programme de développement de l’économie solidaire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ceuta (Sebta) - Melilla

Aller plus loin

Vides depuis la fin de la contrebande, les commerçants de Melilla offrent leurs entrepôts

Les commerçants de Melilla proposent de mettre à disposition, à court terme, leurs entrepôts inexploités depuis la fermeture de la frontière avec le Maroc, aux entreprises qui...

Boudée par le Maroc, Melilla se tourne vers l’Algérie

Le port de Melilla se prépare à effectuer une mission en Algérie pour établir des liens commerciaux avec ce pays afin de limiter les effets pervers de la fermeture prolongée des...

L’Espagne veut mettre fin à la contrebande à Sebta et Melilla

L’Espagne est en train d’élaborer un plan socioéconomique et commercial pour les villes de Ceuta et Melilla. Les frontières avec le Maroc seront réaménagées selon ce plan pour...

Le Maroc a trouvé « l’excuse parfaite » pour fermer ses frontières avec l’Espagne

Le président de la Confédération des entrepreneurs de Melilla (CEME-CEOE), Enrique Alcoba, estime que la pandémie « a été l’excuse parfaite » pour le Maroc pour atteindre son...

Ces articles devraient vous intéresser :